Melissa Mathison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Melissa Mathison
Nom de naissance Melissa Marie Mathison
Naissance
Los Angeles (Californie)
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Décès (à 65 ans)
Los Angeles (Californie)
Profession scénariste
Films notables E.T., l'extra-terrestre
L'Indien du placard
Kundun

Melissa Mathison est une scénariste américaine née le à Los Angeles (Californie), où elle est morte le (à 65 ans). Elle est notamment connue pour avoir écrit le scénario des films E.T., l'extra-terrestre (1982), L'Indien du placard (1995) et Kundun (1997).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Melissa Marie Mathison est la fille de Richard Randolph Mathison, journaliste, et Margaret Jean « Pegeen » Kieffer[1].

Elle étudie les sciences politiques à l'université de Californie à Berkeley mais abandonne en cours de route pour travailler comme assistante du réalisateur Francis Ford Coppola, un ami de sa famille. Sur les conseils de ce dernier elle rédige son premier scénario, The Black Stallion[2], qui sera porté à l'écran en 1979 par Carroll Ballard.

Rencontre avec le dalaï-lama[modifier | modifier le code]

En 1990, à Santa Barbara[3], alors qu'elle écrit le scénario de Kundun, elle rencontre pour la première fois le dalaï-lama. Elle le revoit ultérieurement à plusieurs reprises lors d'autres visites à Santa Barbara et en Inde[3] pour bénéficier de ses conseils sur le film[4] et se lie avec lui d'une amitié durable[5].

La lecture du scénario soumis par son agent Jay Maloney et une rencontre avec Richard Gere en 1992 convainquent Martin Scorsese d'accepter la proposition de réaliser ce film sur la vie du dalaï-lama, qu'il rencontrera plusieurs fois par l'entremise de Mathison.

Décès[modifier | modifier le code]

Melissa Mathison meurt le de complications dues à un cancer neuroendocrinien[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le , elle épouse l'acteur Harrison Ford[6] avec lequel elle a un fils, Malcolm, né le [7], et une fille, Georgia, née le [8]. Ils divorcent après plus de vingt ans de mariage, le . Ce divorce est l'un des plus coûteux de Hollywood[9].

Engagement militant[modifier | modifier le code]

En 1992, avec son époux Harrison Ford, Melissa Mathison se rend au Tibet sous la conduite du guide Gendun Rinchen. Un an plus tard, celui-ci est arrêté et détenu pour avoir tenté de fournir des informations sur les droits de l'homme au Tibet à une délégation étrangère[10]. Harrison Ford et Melissa Mathison jouent un rôle dans la campagne pour sa libération (il est relâché au bout de huit mois), notamment en appelant à sa libération sur la BBC World Service en et en publiant en septembre de la même année dans le New York Times un article d'opinion intitulé « Where is Gendun Rinchen? » et signé par Melissa Mathison[11],[12].

Continuant à militer pour ce qu'elle appelle « l'autonomie tibétaine », Melissa Mathison devient membre en 1995[13] du conseil d'administration de l'International Campaign for Tibet[5].

Après qu'Harrison Ford et Melissa Mathison ont témoigné devant le Comité des affaires étrangères du Sénat des États-Unis et le Sous-comité pour l'Asie et le Pacifique le pour attirer l'attention sur la situation au Tibet, ils se voient tous deux interdits d'entrer en Chine indéfiniment à l'instar d'autres célébrités d'Hollywood dont Richard Gere[14],[15],[16].

Polémique[modifier | modifier le code]

À propos du scénario du film E.T., l'extra-terrestre, l'écrivain français Yvette de Fonclare révèle qu'elle y a découvert avec surprise le récit de son propre roman L'Enfant des étoiles écrit en 1979 et qui relate la rencontre entre des enfants et un jeune extraterrestre perdu sur la Terre. En février 1981, elle avait envoyé son manuscrit à la société Walt Disney dans l'espoir de voir naître un film tiré de son œuvre. Melissa Mathison, la scénariste du film E.T. l'extra-terrestre, travaillait chez Walt Disney quand madame de Fonclare envoya son manuscrit. Cette dernière émet l'hypothèse du plagiat de son ouvrage si ce n'est une très forte coïncidence[17],[18].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Scénariste[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1998, le dalaï-lama lui a remis, ainsi qu'au réalisateur américain Martin Scorsese, le prix Lumière de la vérité pour le film Kundun[19],[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pegeen Mathison Obituary – Camarillo, CA », sur legacy.com (consulté le 4 novembre 2015)
  2. (en) Steve Chawkins, « Melissa Mathison dies at 65; screenwriter of E.T., Black Stallion, Kundun », Los Angeles Times, 4 novembre 2015.
    « She went to UC Berkeley, where she interrupted her studies in political science for a job in the movies with a family friend. The friend was Francis Ford Coppola, whose children she used to baby sit. Mathison became his assistant on the set of The Godfather, Part II. She was soon hooked on film. After Coppola urged her to write, she came up with her script for The Black Stallion. »
  3. a b et c (en) Steve Chawkins, op. cit..
  4. (en) Barry Sautman, « Year of the Yak: the Tibet Question in Contemporary US-China Relations » dans Peter H. Koehn, Joseph Y.S. Cheng (éd.), The Outlook for U.S.-China Relations Following the 1997-1998 Summits: Chinese and American Perspectives on Security, Trade, and Cultural Exchange, Chinese University Press, Hong Kong, 403 p., pp. 181-205, p. 181.
    « Kundun, by American director Martin Scorsese, is, in effect, an authorized biography of the Young Dalai Lama. The politically sympathetic screenplay writer, Melissa Mathison, held many meetings with the DL to receive his advice about the film. »
  5. a et b (en) Melissa Mathison, « A Conversation with the Dalai Lama », rollingstone.com, 21 juillet 2011.
    « I have known His Holiness since 1990, when I wrote Kundun, a movie about his childhood directed by Martin Scorsese. Since then, we have developed a lasting friendship. I continue to work as an activist for Tibetan autonomy and serve on the board of the International Campaign for Tibet. Every day I pray for Tenzin Gyatso's long life. »
  6. (en) The World's Stupidest Celebrities, p. 73.[source insuffisante]
  7. « Malcolm Ford », sur IMDb (consulté le 22 septembre 2019)
  8. (en) Entertainment Celebrities, p. 234.
  9. (en) « Harrison Ford and Melissa Mathison in $85 million dollar divorce settlement », Starswelove.com, page consultée le 4 novembre 2008.
  10. (en) « Tibet and Harrison Ford », Tibetan Kung Fu and Tai Chi Chuan, page consultée le 4 novembre 2008.
    « One year later, Gendun was arrested and detained for attempting to provide information about human rights in Tibet to a visiting delegation. He was charged with stealing state secrets, but was released after eight months because of intense international pressure ».
  11. (en) « Senate Hearing on Tibet », ICT, 7 septembre 1995.
  12. (en) Nima Dorjee, « Chinese Release Gendun Rinchen », Tibet Information Network, 13 janvier 1994.
  13. (en) « Melissa Mathison », International Campaign for Tibet, 14 juin 2013.
  14. (en) Brad Duke, Harrison Ford: The Films, p. 280
  15. (en) Laurence Caracalla, Harrison Ford, Silverback Books, 2007, (ISBN 2752802471), p. 93.
    « Together, the couple took a stand on the side of Tibet and, along with Richard Gere, joined the ranks of Hollywood celebrities banned from entering China. »
  16. (en) Testimony of Melissa Mathison (ICT), 7 septembre 1997.
  17. « E.T. était-il français ? », Le Courrier de l'Ouest, 23 décembre 1983.[source insuffisante]
  18. (en) « E.T. film makers stole my idea, writer claims », The Straits Times, 16 décembre 1983, page 6.
    « PARIS, Thurs. -- A French writer of children's stories has accused the producers of the box-office hit film E.T., the Extra-Terrestrial of plagiarism. Former teacher Yvette de Fonclare claims the film's plot-line was stolen from her book, Enfant des Etoiles (Child of the Stars), published in 1979. “My book tells the story of an extra-terrestrial child abandoned on earth by a flying saucer and found by two little French children”, she said. She claimed that in February, 1981, she sent a copy of the book to Walt Disney Studios in Los Angeles, asking whether it would be suitable for a film. / She said she was told it was too juvenile. When director Steven Spielberg’s E.T. was released in 1982, Mrs de Fonclare noticed that a co-author of the script was Melisa Mathison, who worked for Walt Disney when she sent her letter. Her claim only came when her 15-year old son telephoned a French radio station and announced, “It was Mummy who wrote E.T. They stole her idea”. Mrs de Fonclare said she did not know what to do next. “I am only a little writer for children, she said, I know nothing of these things. I rely entirely on my publisher.” Hachette Publishers, which produced her book, said it was studying the matter, acknowledging that there were common points between E.T. and Child of the Stars. - AFP ».
  19. (en) « Martin Scorsese receives award from the Dalai Lama for his film Kundun », anusha.com.
  20. (en) « USA: Dalai Lama presents award to film director Martin Scorsese », AP Archive, 5 janvier 1998 (video).

Liens externes[modifier | modifier le code]