Langue internationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Langue Internationale (ouvrage publié en 1887 par L. L. Zamenhof sous le pseudonyme « Dr. Esperanto »).

Une langue internationale est une langue utilisée comme moyen de communication entre des locuteurs de pays ou de langues différents.

Il peut s'agir d'une langue nationale qui joue ce rôle, donnant alors un avantage aux locuteurs natifs, ou au contraire d'une langue dédiée à cet usage, comme l'espéranto.

Latin[modifier | modifier le code]

Zone géographique recouverte par l’Empire romain à son expansion maximale

Le latin est probablement l'une des premières langues utilisées pour la communication internationale. D'abord imposé par les conquêtes militaires de l'Empire romain, le latin a affirmé et conservé son statut de langue internationale durant plus de dix siècles, notamment en Europe, avant d'être peu à peu remplacé par le français.

Le latin reste encore aujourd’hui la langue officielle d’un État : le Vatican. De plus, le fonds de vocabulaire du latin continue de s’enrichir au gré des inventions et nouvelles expressions.

Article détaillé : Latin contemporain.

Français[modifier | modifier le code]

Pays où le français est langue officielle, secondaire ou minoritaire

D'abord imposé en France pour les actes en 1539 par l'ordonnance de Villers-Cotterêts signée par François Ier, le français s'est imposé comme langue internationale en Europe, puis dans le monde notamment grâce aux colonies.

Portugais[modifier | modifier le code]

Grâce aux conquêtes coloniales du Portugal, le portugais fut la première langue à être parlée sur les cinq continents et est de plus la langue principale de l'hémisphère sud.

Espagnol[modifier | modifier le code]

Pays où l’espagnol est langue officielle

Grâce aux conquêtes coloniales de l'Espagne, l'espagnol est largement présent dans le monde, notamment en Amérique latine.

Arabe[modifier | modifier le code]

L'arabe peut être également considéré comme langue internationale. Cependant son influence se limite au Moyen-Orient et à l'Afrique du Nord.

Anglais[modifier | modifier le code]

Pays où l’Anglais est la langue officielle : bleu foncée la 1re, bleu clair non

Les conquêtes coloniales de l'Angleterre puis la création du Commonwealth d'une part, la montée en puissance des États-Unis d'autre part, ont fait de l'anglais une langue internationale. Au cours du XXe siècle, la langue anglaise s'est progressivement imposée comme langue internationale dominante, statut qu'elle conserve encore en ce début de XXIe siècle.

Chinois[modifier | modifier le code]

Le chinois peut aussi être considéré comme une langue internationale, en raison du poids grandissant de l'économie chinoise dans le monde, mais également de par son utilisation en Chine, à Taïwan, Hong Kong, Macao, Singapour et auprès de la nombreuse diaspora chinoise à travers le monde.

Espéranto[modifier | modifier le code]

Pays où existe une association d'espéranto affiliée à l’association mondiale d'espéranto

Langue construite apparue à la fin du XIXe siècle sous le nom de Lingvo Internacia (« langue internationale »), l'espéranto a été conçu afin de rendre la communication internationale plus simple et plus équitable : chacun utilise une langue qui n’est pas la langue maternelle de l’autre et ainsi ne s’instaure pas de hiérarchie entre deux interlocuteurs. Ses locuteurs, estimés à quelques millions, se répartissent sur plus de 120 pays à travers le monde, formant l’« Espérantie ». Le patrimoine littéraire espérantophone est l’un des plus riches et divers parmi les littératures en langues construites : plus de 25 000 livres en espéranto ainsi que plus de cent revues qui paraissent régulièrement. En comparaison, l’intégralité de la littérature d’Islande, pays créé au ixe siècle et d’environ 330 000 habitants, est formée par moins de 50 000 livres[1].

Autres langues[modifier | modifier le code]

D'autres langues jouent, à des degrés divers, le rôle de langue internationale. Ainsi par exemple, l'allemand qui est (co-)officiel dans sept pays (Allemagne, Autriche, Suisse, Liechtenstein, Italie (Tyrol du Sud), Luxembourg et Belgique ; d'ailleurs langue nationale en Namibie) et langue de travail de l'Union européenne à côté du français et de l'anglais et est utilisé comme langue véhiculaire dans certains échanges internationaux, notamment en Europe centrale.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  1. « All Icelandic literature to go online? », in Internet Archive Blogs, Jeff Kaplan, article du 29 janvier 2011