L'Homme qui en savait trop (film, 1956)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'Homme qui en savait trop
Description de l'image The Man Who Knew Too Much (1956 film).jpg.

Titre original The Man Who Knew Too Much
Réalisation Alfred Hitchcock
Scénario John Michael Hayes
Acteurs principaux
Sociétés de production Filwite Productions et Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film policier
Durée 120 minutes
Sortie 1956


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

James Stewart dans la bande-annonce du film.

L'Homme qui en savait trop (The Man Who Knew Too Much) est un film américain d'Alfred Hitchcock, sorti en 1956. Le réalisateur avait déjà tourné une première version du film en 1934.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au terme de vacances en Europe, une famille-modèle américaine - le docteur Benjamin (dit Ben) McKenna, sa femme Dot (Jo dans la version originale) et leur fils unique Alain (Hank dans la version originale) - passe quelques jours au Maroc. Dans un autocar, ils rencontrent fortuitement Louis Bernard, un homme d'affaires français affable mais mystérieux, qui les presse de questions. Ils ignorent qu'il est membre du Deuxième Bureau et les a confondus avec Monsieur et Madame Drayton, des agents secrets britanniques prétendus touristes. Grimé en autochtone, Louis Bernard est assassiné en plein marché, d'un couteau planté dans le dos. Juste avant de mourir, il confie à Ben qu'un attentat contre un homme d'État étranger se prépare à Londres, où il faut contacter Ambrose Chappell.

Pour contraindre au silence les McKenna, convoqués par la police française locale comme témoins du meurtre de Louis Bernard, les comploteurs enlèvent Alain. Après avoir appris que les Drayton ont quitté Marrakech précipitamment, Ben et Dot se rend à Londres pour rechercher leur fils. Leur quête commence sur une fausse piste cocasse, chez des taxidermistes père et fils nommés Ambrose Chappell. Elle les conduit dans un quartier modeste de Londres, à la chapelle Saint-Ambroise. Ils y découvrent le repaire des Drayton, couple de pasteurs qu'assistent deux complices : Edna, une femme sans grâce qui veille sur Alain et joue de l'harmonium pendant les offices, et un sombre tueur à gages. Lors d'un concert donné au Royal Albert Hall, Ben parvient in extremis à faire échouer l'attentat, qui visait un ambassadeur étranger. En fait, le meurtre a été commandité aux Drayton par l'adjoint de l'ambassadeur. Dot se rend à l'ambassade, où elle se fait reconnaître d'Alain, enfermé dans une chambre du dernier étage, en interprétant une chanson qu'ils affectionnent pour l'entonner souvent ensemble. Malgré les protestations de sa femme qui s'est attachée à l'enfant, Monsieur Drayton s'apprête à exécuter l'ordre de tuer Alain. Ben rejoint l'ambassade. Il délivre Alain puis fait mortellement chuter Monsieur Drayton dans l'escalier d'honneur. Les trois membres de la famille McKenna se retrouvent enfin, sains et saufs, entourés d'amis.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs non crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]