Que sera, sera (Whatever Will Be, Will Be)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Que sera sera.

Que sera, sera (Whatever Will Be, Will Be) est une chanson populaire, écrite par Jay Livingston et Ray Evans, diffusée pour la première fois en 1956.

La chanson a été rendue célèbre par son utilisation dans l'intrigue du film L'Homme qui en savait trop, réalisé par Alfred Hitchcock, sorti en 1956. La chanson, qui a été écrite par Livingston et Evans à la demande expresse de Hitchcock, est interprétée à deux reprises par Doris Day, qui joue aux côtés de James Stewart :

  • dans une première séquence à connotation insouciante, dans l'hôtel, à Marrakech, en présence de l'espion français Louis Bernard et du docteur McKenna, son épouse et leur fils se livrent à une courte répétition des premiers couplets de la chanson ;
  • après la tentative d'assassinat contre un Premier ministre étranger en voyage à Londres, lors du concert au Royal Albert Hall, le couple, qui n'a toujours pas retrouvé son fils, est convié à une petite soirée à l'ambassade d'un pays de l'Est non nommé, où l'enfant est justement retenu secrètement prisonnier. En présence du Premier ministre britannique et de divers représentants officiels du pays qui avait commandité son assassinat, la chanteuse est conviée à interpréter au piano sa chanson fétiche. Dans un étage supérieur de l'ambassade, la geôlière de l'enfant, prise de remords et qui craint pour la sécurité de celui-ci, le convainc de siffler quelques notes de la chanson, qui sont entendues depuis le salon de réception, ce qui accélère un dénouement heureux.

La chanson a été récompensée de l'Oscar de la meilleure chanson originale en 1956 sous le titre alternatif Whatever Will Be, Will Be (Que Sera, Sera) représentant le troisième Oscar pour Livingston et Evans.

Si le titre original est en français, les traductions les plus adaptées sont : "ce qui doit arriver, arrivera" ou "ce qui doit être, sera", reprenant le ton léger des paroles de la chanson.

Paroles :

When I was just a little girl

I asked my mother what will I be

Will I be pretty will I be rich

Here's what she said to me

Que Sera Sera

Whatever will be will be

The future's not ours to see

Que Sera Sera

What will be will be

When I grew up and fell in love

I asked my sweetheart what lies ahead

Will we have rainbows day after day

Here's what my sweetheart said

Que Sera Sera

Whatever will be will be

The future's not ours to see

Que Sera Sera

What will be will be

Now I have children of my own

They ask their mother what will I be

Will I be handsome will I be rich

I tell them tenderly

Que Sera Sera

Whatever will be will be

The future's not ours to see

Que Sera Sera

What will be will be

Que Sera Sera

Reprises et références[modifier | modifier le code]

  • La chanson a été reprise par le groupe Pink Martini. Cette version est notamment présente dans la bande son du film d'animation Mary et Max, réalisé en 2009 par l'Australien Adam Elliot. Une version plus librement inspirée a été produite par Wax Tailor sous le titre Que será.
  • Une adaptation française a été créée dans les années 1950, Claude Goaty,Jacqueline François, Line Renaud et François Deguelt l'ont chantée, et reprise bien plus tard par la chanteuse Dorothée en 1987.
  • Le film Mes voisins les Yamada contient également une version japonaise de la chanson.
  • En 1956, « Que Sera Sera » était le nom donné au Douglas C-47 Skytrain de l'US Navy qui fut le premier avion à atterrir au Pôle Sud le 31 octobre 1956 (Opération Deep Freeze II).
  • La chanson a été reprise en 1973, par le groupe Sly and the Family Stone sur l'album Fresh.
  • Dans le film Fatal Games de Michael Lehmann, la version de Syd Straw peut-être entendue dans la scène d'ouverture et celle du groupe Sly and the Family Stone pendant le générique de fin. Dans Heathers, l'adaptation en série télévisée du film, la version du groupe Pink Martini est entendue dans la scène d'ouverture du premier épisode.
  • Elle est également chantée, dans un épisode des Simpson (S06E14) par Ned Flanders lorsque celui-ci se fait mettre à la porte de son propre abri nucléaire alors qu'une météorite est sur le point de frapper la ville de Springfield.
  • La chanson apparaît aussi dans l'épisode 10 de la saison 5 de Ma famille d'abord, intitulé « Un mariage presque parfait ». Elle est interprétée à deux reprises par Tisha Campbell-Martin (Janet Kyle) pour le mariage de son fils Junior et de sa fiancée Vanessa.
  • La chanson est également utilisée dans un épisode de Dead Like Me.
  • La chanson apparaît dans un film de Jane Campion In the Cut.
  • La chanson apparait à la fin de l'épisode 4 de la saison 4 de Beverly Hills.
  • La chanson est au générique de fin du film Le Père de mes enfants de Mia Hansen-Løve, réalisé en 2009.
  • La chanson apparaît aussi dans les vidéos de bande-annonce de la deuxième saison de la série American Horror Story.
  • La chanson a été reprise par la chanteuse Arielle Dombasle dans son album C'est si bon, sorti en 2006.
  • La chanson a été reprise par la chanteuse Bria Skonberg dans son album Bria, sorti en septembre 2016.
  • La chanson est reprise par Dorothée, cette chanson apparaît dans son album « l’essentiel » sorti en 2016.
  • La chanson est utilisée dans le troisième épisode de la série Scream Queens.
  • Une version de la chanson a été utilisée dans le dernier épisode de la série Bates Motel.
  • Une reprise de la chanson est réalisée par Marcus Miller et Selah Sue en 2018
  • Une reprise de la chanson est utilisée pour une publicité sur le futur de la technologie par la marque samsung en fevrier 2019.
  • Le thème de la chanson a été utilisé par les fans et supporters de Liverpool FC pour l'un de leurs chants en l'honneur de Steven Gerrard, joueur emblématique du club: "Steve Gerrard, Gerrard, He'll pass the ball forty yards, He's big and he's fuckin' hard, Steve Gerrard, Gerrard" http://www.liverpool-france.com/forum/topic/665-steven-gerrard-song/

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]