Kiki Picasso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Picasso (homonymie) et Chapiron.
Kiki Picasso
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nom de naissance
Christian ChapironVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfants

Christian Chapiron, dit Kiki Picasso, né en 1956, est un graphiste, peintre et vidéaste urbain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut avec Loulou Picasso, Olivia Clavel et Lulu Larsen à la fin des années 1970 avec le groupe d'action artistique Bazooka (dont il est en quelque sorte le théoricien[1]) un franc-tireur et agitateur de l'avant-garde. Bazooka intervient notamment dans l'illustration de presse, la bande dessinée, les clips et les pochettes de disques en utilisant des moyens artisanaux, dans une démarche qui doit beaucoup aux situationnistes et aux dadaïstes.[réf. nécessaire]

Il intervient dans les pages de Libération avant d'en être licencié pour non-conformité avec la ligne du journal.[réf. nécessaire]

C'est l'avènement dans l'effervescence de l'ère de l'image et de la communication, de la scène «branchée» post-punk et les débuts de la création vidéo.

On notera à la même époque la vivacité des fanzines, des squatts artistiques et l'utopie des premières radios libres, qui restent la toile de fond de l'esprit contestataire de Kiki Picasso. Celui-ci est resté un militant d'une certaine non-conformité combative artistique.

Il est le père de Kim Chapiron (réalisateur de Dog Pound et de Sheitan qu'il a coécrit et membre du collectif d'artistes Kourtrajmé) et de la styliste et chanteuse Mai Lan.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées et textes illustrés[modifier | modifier le code]

  • Participation à Coup dur à Stalingrad, dans Métal hurlant no 50, Les Humanoïdes associés, 1980
  • Productica industriella, dans Métal Hurlant no 79bis, Les Humanoïdes Associés, 1982
  • Les gros spéculateurs ont choisi la télévision pirate, dans L'Écho des savanes no 5, Albin Michel, 1983
  • Freak Wave, n° 1, collectif, éd. Orbis Pictus club, 2008.
  • Participation à Comicscope de David Rault, l'Apocalypse, 2013

Illustrations[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Génériques des émissions :

  • Chorus de 1978 à 1981 sur Antenne 2 (avec le collectif Bazooka)
  • 40° à l'ombre de 1987 à 1997 sur FR3
  • Rira, rira pas de Jean Yanne en 1988 sur Antenne 2
  • Télé Caroline animé par Caroline Tresca en 1988 sur FR3
  • Télé pour/Télé contre de Joseph Poli en 1989 sur FR3
  • C'est l'histoire d'un mec... en octobre 1989 sur La Cinq (sketchs de Coluche)
  • Drôles d'histoires en 1989 sur La Cinq (dans lequel on aperçoit Kim Chapiron jeune)
  • Tout le monde il est gentil de Jean Yanne en 1989 sur La Cinq

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Épistolier (1978)

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Articles

Anecdote[modifier | modifier le code]

Kiki Picasso apparaît dans le film documentaire Pas vu pas pris de Pierre Carles, qui se rappelle avoir réalisé avec lui un court-métrage pour l'émission La journée de la télé sur Canal + en 1993.