Joseph Poli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poli.
Joseph Poli
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Joseph Poli est un journaliste français né le à Marseille (Bouches-du-Rhône) et mort à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir été, durant sept ans, sous la IVe République, le collaborateur de nombreux ministres (il exerça notamment les fonctions de chef de cabinet au ministère de la Marine en 1958), Joseph Poli aborda le journalisme en 1960. Spécialiste de politique intérieure, il collabora à l'hebdomadaire Démocratie et à Paris-Jour.

Producteur de télévision, il entra dans l'équipe de Jacqueline Baudrier, en 1970, et participa au nouveau journal de la deuxième chaîne. Chef du service politique de la Une, en 1973, il ne la quitte plus et offrit ses services à TF1 dès la naissance de celle-ci, succédant à la Une, en 1975.

Ce Marseillais d'origine corse présenta de 1979 à 1983, puis de nouveau de 1984 à juin 1988, Une Dernière, le journal de la nuit de TF1. Ses joutes verbales par éditions interposées avec Bruno Masure, alors présentateur du journal de 20 heures sur la même chaîne, sont restées célèbres.

Évincé en 1988 après la privatisation de TF1, en raison de son âge jugé avancé (66 ans), il s’insurgea dans les colonnes du Figaro : « Si vous êtes encore montrable, que vous ne faites pas peur aux enfants, je ne vois pas pourquoi vous vous arrêteriez. Moi, j'avais le sentiment que j'étais encore dans le coup », déclara l'ex-présentateur emblématique des informations de la nuit, fustigeant les dirigeants de la chaîne de ne pas faire de sentiments.

Il reviendra avec l'émission C'est à vous sur A2 à partir du sur Antenne 2. Une émission de débat entre des associations de téléspectateurs et un membre de la direction d'A2 et FR3. Le même concept sera repris avec Télé pour, télé contre qu'il présentera avec Caroline Tresca à partir de 1990 sur FR3.

Retiré des écrans, Joseph Poli se tourna alors vers une autre passion : la politique. En 1995, il s'engagea auprès des Verts lors des élections municipales à Mâcon en Saône-et-Loire, puis se porta candidat aux élections législatives de 2002 avec Génération Écologie (GE) en Touraine.

Son naturel séduisit des réalisateurs comme Yves Boisset ou Jean Marbœuf, qui lui proposent de « faire l’acteur » à plusieurs reprises, pour le grand et le petit écran : La Tribu, Lundi noir ou encore La Femme des autres.

Ces dernières années, Joseph Poli s'est surtout consacré à l'écriture de romans et d'essais, en publiant notamment Et si l'on changeait de société ?, où il dresse un bilan sans concession de la politique française.

Il meurt le dans une maison de retraite de Noisy-le-Grand et est inhumé au cimetière de Grenelle dans le 15e arrondissement de Paris.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire secrète d'une élection, avec Pierre Sainderichin, Plon, 1965
  • L'antenne dans une minute, Plon, 1987
  • La Télé des anges... et des autres, Stock, 1989
  • P'tit Jo, L'Archipel, 1994
  • Et si on faisait la révolution, éditions du Félin, 1998
  • Mirka, Éditions L'Harmattan, 2004

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Présentateur de Télévision[modifier | modifier le code]

  • 1979-1983 : Le journal de la nuit (TF1)
  • 1984-1988 : Le journal de la nuit (TF1)
  • 1989-1990 : C'est à vous sur A2 (Antenne 2)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]