Keiona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Keiona
Keiona lors de la tournée de la saison 2 de Drag Race France aux Folies Bergère
Naissance
Nom de naissance
Kevin Kouassi
Autres noms
Keiona Mitchell
Keiona Revlon
Nationalité
Activité
Distinction
Gagnante de la deuxième saison de « Drag Race France »

Keiona, née le à Paris, est le nom de scène d'une drag queen, danseuse de vogue[1] et performeuse de la scène ballroom française, principalement connue pour avoir remporté la deuxième saison de Drag Race France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et famille[modifier | modifier le code]

Kevin Kouassi naît le à Paris[2], dans le 20e arrondissement[3].

Il est l'aîné d'une fratrie de neuf enfants, dont les parents sont séparés. Son père, ivoirien, est expert-comptable et vit aux États-Unis, dans le Maryland, depuis 2015. Sa famille fait partie des classes aisées ivoiriennes proches du pouvoir qui s'exilent dans le sillage du coup d'État de 2002[2].

Il est marié depuis 2020 à un Brésilien[2].

Enfance et parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Il passe son adolescence entre Draveil, dans l’Essonne, et Abidjan, en Côte d'Ivoire[2].

Il est successivement conseiller de ventes Paco Rabanne, Versace et Prada[4].

Parcours dans le drag[modifier | modifier le code]

Ses débuts dans le drag ont lieu dans le milieu Ballroom, même s'il avait commencé à participer à des bals sous apparence masculine avant cela[3].

Il crée le personnage de Keiona, initialement Keiona Mitchell[5],[n 1], en 2012[6]. Il choisit ce nom de scène en référence au prénom de sa nièce, née deux ans avant qu’il commence sa carrière de drag queen[7].

Keiona organise des bals depuis 2016 à l'étage de la Gaîté-Lyrique avec son collectif House of Revlon[2]. En 2018, elle danse à l'Élysée pour célébrer la Fête de la musique en 2018[3]. L'année suivante, elle participe au concours parisien de drag Drag Me Up[6], présenté par Cookie Kunty.

En 2021, elle participe à une édition de l'émission Les Reines du make-up sur M6, qui est un dérivé de Les Reines du shopping, qu'elle gagne[6]. En 2022, Keiona Mitchell[8] se révèle, sous le nom de Keiona Revlon, dans la troisième saison de Legendary, en tant que mère de la maison Revlon[9]. Sa maison apparaît lors de neuf épisodes et termine à la troisième place de la compétition[10].

En 2023, elle fait partie, sous le mononyme de Keiona, des participantes de la deuxième saison de Drag Race France[11]. Elle signe un parcours historique, étant la première gagnante de toute la franchise Drag Race à se maintenir dans le haut du classement lors de tous les épisodes précédant la finale (deux victoires et six positions dans le top lors des huit premiers épisodes)[12]. Elle est couronnée le gagnante de la saison, devant Sara Forever, lors de la finale tournée en public au Grand Rex à Paris[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Année Titre Rôle Notes Réf.
2022 Legendary (saison 3) Participante (maison Revlon) 3e place [10]
2023 Drag Race France (saison 2) Participante Gagnante [7]
2024 Danse avec les stars (saison 13) Participante

Cinéma[13][modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Mini-séries télévisuelles[modifier | modifier le code]

  • 2022 : Queen : Drag queen

Discographie[modifier | modifier le code]

Année Titre Artiste Notes Réf.
2023 We Are Légendaires Les reines de Drag Race France [14]
Déjà Une Star Keiona [15]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il déclare avoir supprimé le nom de famille lorsque Beyoncé (née Knowles) a retiré le sien.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Vogue à l'âme », sur Le Monde, (consulté le ).
  2. a b c d et e Constance Vilanova, « Keiona, gagnante de «Drag Race»: avancer à talons » Accès payant, Libération, (consulté le )
  3. a b et c France Inter, « Keiona : Drag Race est "une émission d'utilité publique", estime la gagnante de la saison 2 », sur YouTube, (consulté le )
  4. Fabrice Pliskin, « Keiona de « Drag Race France » : « Changer de genre, cette idée ne m’est jamais venue à l’esprit » » Accès payant, L'Obs, (consulté le )
  5. « Keiona, gagnante de Drag Race France : "On n'est pas là que pour faire pleurer dans les chaumières" », sur www.diverto.tv, (consulté le ).
  6. a b et c « KEIONA », sur VX PRODUCTION (consulté le )
  7. a b et c « Drag Race France a une nouvelle reine : Kéiona est la grande gagnante de la saison 2 », sur France.tv, (consulté le ).
  8. « Nickel Mathilde Delahaye vogue sur le chaos du monde », sur Les Échos, (consulté le ).
  9. (en) « Legendary Judges Talk HBO Max Ballroom Competition: Season 3 'Is Going to Be the Shadiest' | Entertainment Tonight », sur etonline.com, (consulté le ).
  10. a et b (en) « Here's How Each House Ranked on 'Legendary' Season 3 », sur Out.com, (consulté le ).
  11. Marianne Chenou, « « Drag Race France » : voici les 11 candidates de la saison 2 », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  12. Jérôme Lachasse, « ”Drag Race France” : pourquoi Keiona, la gagnante de la saison 2, entre dans l’histoire de la franchise », sur BFMTV.com, (consulté le ).
  13. « Keiona | Artiste », sur IMDb (consulté le )
  14. « We Are Légendaires », sur Spotify, (consulté le ).
  15. Déjà Une Star (Keiona) par The Cast of Drag Race France, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata :