Pose (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pose
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la série sur les affiches promotionnelles.
Genre Série dramatique
Création Ryan Murphy
Brad Falchuk
Steven Canals
Production Color Force
Ryan Murphy Productions
Brad Falchuk Teley-Vision
Fox 21 Television Studios (2018-19)
20th Television (2021)
Acteurs principaux Mj Rodriguez
Dominique Jackson
Billy Porter
Indya Moore
Ryan Jamaal Swain
(liste complète)
Musique Mac Quayle
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine FX
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 25
Durée 58-78 minutes
Diff. originale
Site web http://www.fxnetworks.com/shows/pose

Pose est une série télévisée américaine en 25 épisodes de 58-78 minutes, créée par Ryan Murphy, Brad Falchuk et Steven Canals, diffusée entre le et le sur FX[1] et en simultané sur FX Canada[2].

Se déroulant dans la ville de New York à la fin des années 1980, la série explore le milieu de la scène ball et du voguing.

En France et en Suisse, la série a été diffusée sur Canal+ Séries en version originale entre le et le [3] et en version française à partir du [4]. Elle reste inédite dans les autres pays francophones.

Lors de son lancement, la série a reçu un accueil extrêmement favorable, lui valant d'être nommée pour des récompenses prestigieuses telles que les Golden Globes. La série a également eu un impact fort auprès de la communauté LGBT, notamment car elle met en scène la plus grande distribution d'actrices trans de l'histoire de la télévision.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pose explore le New York de la fin des années 1980 et se penche sur les vies de plusieurs personnages de mondes et cultures différents. Elle aborde également l'émergence de scène culturelle et littéraire underground et queer noire et latino comme la Ball culture, la vie des quartiers populaires et l'arrivée du monde du luxe à l'aube de l'ère Trump[5].

La série suit notamment Blanca Rodriguez, une femme trans et membre de la maison Abundance, dirigée par la très froide Elektra et qui est considérée comme la maison imbattable lors des bals. Néanmoins, elle décide un jour de quitter la maison, désirant échapper au comportement égocentrique d'Elektra mais également pour ouvrir sa propre maison pour concourir lors des bals, la maison Evangelista.

Elle prend sous son aile Damon Richards, un jeune homosexuel à la rue depuis la découverte de son orientation sexuelle par ses parents, et devient sa mère. Damon a un rêve, celui de devenir danseur professionnel, que Blanca va aider à réaliser. Elle devient aussi la mère d'Angel, également une ancienne membre de la maison Abundance et qui est amoureuse de Stan Bowes, un homme marié et travaillant à la Trump Tower.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

  • Jeremy McClain (VF : Xavier Couleau) : Cubby Abundance
  • Kathryn Erbe (VF : Anne Rondeleux) : Dr Gottfried (saison 1)
  • Jonny Sibilly : Costas (saison 1)
  • Samantha Grace Blumm : Amanda Bowes (saison 1)
  • Christopher Meloni (VF : Jérôme Rebbot) : Dick Ford (saison 1)
  • Leiomy Maldonado : Florida Ferocity (saisons 2 et 3 - invitée saison 1)
  • Jack Mizrahi (VF : Nicolas Justamon) : Jack (saisons 2 et 3 - invité saison 1)
  • Alexia Garcia : Aphrodite Xtravaganza (saison 2 - invitée saison 1)
  • Bianca Castro : Veronica Ferocity (saison 2 - invitée saison 1)
  • Brielle Rheames : Silhouette Wintour (saison 2)
  • Dashaun Wesley (VF : Françoua Garrigues) : Shadow Wintour (saison 2)
  • Damaris Lewis (en) : Jazmine Wintour (saison 2)
  • Patti LuPone (VF : Julie Carli) : Frederica Norman (saison 2)
  • Trudie Styler (VF : Monique Nevers) : Eileen Ford (saison 2)
  • Jeremy Pope : Christopher (saison 3)

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[6] et DSD Doublage.[7]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

En , FX annonce la commande d'un épisode pilote centrée sur la communauté LGBT+ dans le New York de la fin des années 1980. Le pilote est écrit par Ryan Murphy, Brad Falchuk et Steven Canals[8], qui produisent le pilote aux côtés de Nina Jacobson, Brad Simpson et Sherry Marsh, par le studio habituel de Murphy et Falchuk, 20th Century Fox Television, via ses filiales Fox 21 Television Studios et FX Productions[8]. Les chorégraphies de la séries sont créées par Leiomy Maldonado et Danielle Polanco. Il a été annoncé ultérieurement que Janet Mock et Our Lady J avaient rejoint l'équipe de scénaristes et participaient à la production[9].

En , FX commande une première saison de huit épisodes pour la série[10].

En , FX annonce le renouvellement de la série pour une deuxième saison qu'elle lance en 2019[11]. L'année suivante, la chaîne renouvelle une nouvelle fois la série pour une troisième saison, après seulement trois épisodes de la seconde saison, et l'annonce pour 2020[12].

Le , FX annonce que la saison 3 sera la dernière[13].

Distributions des rôles[modifier | modifier le code]

La série est interprétée par la plus grande distribution d'acteurs transgenres de l'histoire de la télévision. En plus des cinq actrices principales transgenres, la série introduit le long de ses huit épisodes plusieurs autres personnages secondaires trans interprété par des actrices trans[9].

En , il est annoncé que les actrices Mj Rodriguez, Indya Moore, Dominique Jackson, Hailie Sahar et Angelica Ross ont rejoint la distribution principale de la série. Les acteurs Ryan Jamaal Swain, Billy Porter et Dyllon Burnside sont également annoncés[9].

L'habitué des productions de Ryan Murphy, Evan Peters rejoint ensuite la distributions aux côtés de Kate Mara, James Van Der Beek et Tatiana Maslany[14]. Néanmoins, Maslany quitte la série en décembre, l'équipe ayant décidé de changer l'ethnicité et l'âge de son personnage. Charlayne Woodard reprend le rôle le même jour[15].

En , l'actrice Sandra Bernhard, qui interprétait l'infirmière Judy Kubrak au cours d'un épisode de la première saison, signe pour rejoindre la distribution principale à partir de la deuxième[16].

En , Jeremy Pope rejoint la distribution de la troisième saison[17].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du pilote débute en à New York[8]. Une fois la série commandée, le tournage des épisodes restant débute en [10].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Saisons Nombre
d'épisodes
Drapeau des États-Unis Diffusion originale
Début de saison Fin de saison
1 8
2 10
3 8

Première saison (2018)[modifier | modifier le code]

Composée de huit épisodes, elle a été diffusée entre le et le .

  1. On prend la pose ! (Pilot)
  2. L'Ambition des exclus (Access)
  3. Donner et recevoir (Giving and Receiving)
  4. La Fièvre (The Fever)
  5. La Fête des mères (Mother's Day)
  6. Quand on a que l'amour (Love Is the Message)
  7. Grandeur et décadence (Pink Slip)
  8. Victoire (Mother of the Year)

Deuxième saison (2019)[modifier | modifier le code]

Composée de dix épisodes, elle a été diffusée entre le [18] et le .

  1. Tous ensemble (Acting Up)
  2. La Manière forte (Worth It)
  3. Le Secret (Butterfly/Cocoon)
  4. Candy, reine de la nuit (Never Knew Love Like This Before)
  5. Dans les pas de Candy (What Would Candy Do?)
  6. L'amour a grand besoin d'amour (Love’s in Need of Love Today)
  7. Des modèles au top (Blow)
  8. Révélations (Revelations)
  9. Week-end à la plage (Life's a Beach)
  10. Le Défi (In My Heels)

Troisième saison (2021)[modifier | modifier le code]

Cette dernière saison[19] de huit épisodes a été diffusée entre le et le [20].

  1. Fuir pour survivre (On the Run)
  2. Opération désintox (Intervention)
  3. La malle (The Trunk)
  4. L'évangile selon Pray Tell (Take Me to Church)
  5. Mariage en vue (Something Borrowed, Something Blue)
  6. Projets d'avenir (Something Old, Something New)
  7. Dernière catégorie (Series Finale (Part I))
  8. titre français inconnu (Series Finale (Part II))

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

La série a reçu des critiques très positives sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, recueillant 96 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,65/10 sur la base de 49 critiques collectées. La série obtient uniquement deux critiques négatives sur le site. Elle obtient le statut « Frais », le certificat de qualité du site. Le consensus critique établi par le site résume que la série est pleine d'énergie, d'équilibre et de confiance. Pour la critique la série est un bon équilibre entre opulence artistique et série dramatique qui permet une nouvelle addition fraîche à l'univers de Ryan Murphy[21]. Sur Metacritic, la série reçoit également des critiques positives avec une note de 75/100 basée sur 27 critiques collectées[22].

Elle est ce qu'il y a eu de meilleur à la télévision en 2018 d'après Vice[23]. L'accueil dans la presse française est également très positif[24]. Télérama parle d'un « mélange de comédie débordant d’une joie contagieuse et de drame intimiste douloureux » et salue « la plus large distribution transgenre de l’histoire des séries »[25]. Le Figaro évoque une « sincérité et un humanisme émouvants »[3]. Pour le magazine Komitid, la série est « une franche réussite, émouvante, importante et extravagante »[26]. La série est décrite comme bienveillante et réaliste par la communauté voguing[27]. Dans Libération, Florian Bardou explique que malgré un scenario sans extravagance, la série rend hommage à une culture avant-gardiste qui avait été « rayée de l’histoire officielle du mouvement LGBT », et réhabilite des héros et héroïnes oubliées[28]. En revanche, Didier Lestrade critique le manque de réalisme historique des costumes et de la musique ainsi que le manque de scènes de voguing dans la première saison[29].

Dans 20 Minutes, Anne Demoulin conclut[5]:

« Derrière les postures des séquences baroques et clinquantes à la RuPaul's Drag Race, les chorégraphies disco à la Fame, les répliques bitchy façon Feud et les costumes glitter version GLOW, Ryan Murphy montre des héros LGBTQ fragiles en quête d’amour et de sens, bien moins poseurs que les golden boys de Wall Street. Une pépite qui va égayer cet été ! »

Suite à l'accueil extrêmement favorable de la série par la communauté LGBT, Mj Rodriguez, Indya Moore, et Dominique Jackson sont nommées « grand marchals » (en français : « grands maréchaux ») de la Marche des fiertés de New York en 2019[30].

La deuxième saison reçoit également un accueil positif sur Rotten Tomatoes, recueillant 97 % de critiques positives, avec une note moyenne de 8,25/10 sur la base de 38 critiques collectées, ce qui lui permet d'obtenir son second « Frais ». Le consensus critique établi par le site résume que la seconde saison de Pose arrive à maintenir un équilibre dans façon se mettre en scène une réalité difficile mais tout en gardant une part de glamour[31].

Néanmoins, malgré ces bonnes critiques et le fait que les performances des actrices sont plébiscitées, ces dernières ne sont primées que dans le cadre de cérémonies centrées sur la communauté LGBT. En 2020, Billy Porter est nominé pour la deuxième année consécutive[32] pour le prix du meilleur acteur dans une série télévisée dramatique à la 72e cérémonie des Primetime Emmy Awards; les actrices de la série ne sont toujours pas sélectionnées, ce qui est interprété comme un « raté »[33], et une démonstration du cissexisme de l'industrie cinématographique[34],[35],[36].

Audiences[modifier | modifier le code]

Saisons Diffusion Chaîne Nombre
d'épisodes
Lancement Final Téléspectateurs
(en moyenne)
Date Téléspectateurs Date Téléspectateurs
1 Dimanche, 21 h FX 8 688 000 781 000 645 000[37]
2 Mardi, 21 h 10 672 000 536 000 541 000[38]
3 Dimanche, 22 h 8 498 000 485 000

Distinctions[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Année Prix Catégorie Nommé Résultat
2018 Gotham Independent Film Awards Nouveauté long format de l'année Pose Nomination
American Film Institute Awards Top 10 des programmes télévisées de l'année Pose Lauréat
The Trevor Project Gala Honneurs pour services rendus à la jeunesse LGBTQ+ (également reçu pour le travail de Ryan Murphy)[39]
2019 Golden Globe Awards Meilleure série télévisée dramatique Pose Nomination
Meilleur acteur dans une série télévisée dramatique Billy Porter Nomination
Dorian Awards Série télévisée dramatique de l'année Pose Lauréat
Performance de l'année à la télévision Billy Porter Lauréat
Série télévisée LGBTQ+ de l'année Pose Lauréat
Performance musicale de l'année à la télévision Billy Porter, Mj Rodriguez, & Our Lady J pour Home Lauréat
Critics' Choice Television Awards Meilleure série télévisée dramatique Pose Nomination
Meilleur acteur dans une série télévisée dramatique Billy Porter Nomination
Writers Guild of America Awards Meilleure nouvelle série télévisée Steven Canals, Brad Falchuk, Todd Kubrak, Janet Mock, Ryan Murphy, & Our Lady J Nomination
GLAAD Media Awards Meilleure série télévisée dramatique Pose Lauréat
Peabody Awards Excellence dans le domaine du divertissement Pose Lauréat
Academy of Television Arts and Sciences Honoré par l'académie pour ces avancés sociales à travers la télévision Pose Lauréat
MTV Movie & TV Awards Révélation de l'année Mj Rodriguez Nomination
Gold Derby Awards Meilleure série télévisée dramatique Pose Nomination
Meilleur épisode de série télévisée dramatique Love Is the Message Nomination
Mother of the Year Nomination
Meilleur acteur dans une série télévisée dramatique Billy Porter Lauréat
Meilleure actrice dans une série télévisée dramatique Mj Rodriguez Nomination
Meilleur acteur invité dans une série télévisée dramatique Christopher Meloni Nomination
Meilleur ensemble The cast of Pose Nomination
Primetime Emmy Awards Meilleure série télévisée dramatique Pose Nomination
Meilleur acteur dans une série télévisée dramatique Billy Porter Lauréat
Primetime Creative Arts Emmy Awards Meilleur casting pour une série télévisée dramatique Alexa L. Fogel Nomination
Meilleure coiffure pour une série à caméra unique Chris Clark, Barry Lee Moe, Jameson Eaton, Mia Neal, Tim Harvey, & Sabana Majeed Nomination
Meilleur maquillage pour une série à caméra unique Sherri Laurence, Nicky Pattison Illum, Chris Milone, Deja Smith, Lucy O'Reilly, & Andrew Sotomayor Nomination
Meilleure costumes historiques Lou Eyrich, Analucia Mcgorty, Amy Ritchings, & Kevin Ritter Nomination
Meilleur format court documentaire ou téléréalité Pose: Identity, Family Community (Inside Look) Lauréat
2020 Golden Globes Meilleur acteur dans une série dramatique Billy Porter Nomination
Primetime Emmy Awards Meilleur acteur Billy Porter

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « FX Strikes a Pose on June 3rd for Its New Dance Musical Series from Co-Creators Ryan Murphy, Brad Falchuk and Steven Canals », sur The Futon Critic, .
  2. (en) « Be True. Own Everything. New Dance Musical Series, Pose, Premieres June 3 on FX », sur Rogers Media, .
  3. a et b « Pose : une série d’un autre genre sur Canal+ Séries », sur Le Figaro, .
  4. « Calendrier de diffusion des séries en France », sur critictoo.com, .
  5. a et b « «Pose» de Ryan Murphy expose le New-york queer de l’ère Reagan », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  6. « Fiche du doublage de la série », sur RS Doublage (consulté le ) [m-à-j].
  7. « Fiche du doublage de la série », sur DSD Doublage (consulté le ) [m-à-j].
  8. a b et c (en) Nellie Andreeva, « Ryan Murphy Sets His Next TV Series: 1980s New York Drama Pose At FX », sur Deadline.com, .
  9. a b et c (en) Natalie Abrams, « FX’s Pose: Ryan Murphy Sets Largest Transgender Cast Ever For Scripted Series », sur deadline.com, .
  10. a et b (en) Denise Petski, « Ryan Murphy’s Dance Musical Pose Gets Series Order At FX », sur deadline.com, .
  11. (en) Joe Otterson, « Pose Renewed for Season 2 at FX », sur Variety, (consulté le ).
  12. (en) Denise Petski, « Pose Renewed For Season 3 By FX », sur Deadline Hollywood, .
  13. (en) Lesley Goldberg, « Pose to End With Abbreviated Season 3 on FX », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  14. (en) Tim Stack, « Pose: Evan Peters, Kate Mara, James Van Der Beek, and Tatiana Maslany join new Ryan Murphy series », sur Entertainment Weekly, .
  15. (en) Tim Stack, « Pose Ordered to Series By FX, Making TV History With Largest Transgender Cast of Series Regulars », sur eonline.com, .
  16. (en) Nellie Andreeva, « Pose: Sandra Bernhard Promoted To Series Regular For Season 2 Of FX Drama », sur deadline.com, .
  17. (en) « Ryan Murphy's Hollywood: Meet the (Familiar) Cast of the Netflix Period Drama », sur The Hollywood Reporter (consulté le )
  18. (en) « Pose - Season 2 - Teaser Promos, Character Posters + Premiere Date », sur spoilertv.com, .
  19. « « Pose », saison 3 : Un combat final bouleversant », sur KOMITID, (consulté le )
  20. (en) « FX's Pose Sets Premiere for Third and Final Season », sur The Futon Critic, .
  21. (en) « 'Pose saison 1 sur Rotten Tomatoes » (consulté le ).
  22. (en) « Pose saison 1 sur Metacritic » (consulté le ).
  23. (en) Taylor Hosking et Alex Zaragoza, « The Best Thing on TV This Year Was: Pose », sur Vice, (consulté le ).
  24. « Voguing, chroniques de San Francisco, anticipation… : nos choix de séries », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  25. « Avec “Pose”, Ryan Murphy vogue dans le New York LGBTQ des années 1980 », Télérama.fr,‎ (lire en ligne).
  26. « Si vous avez aimé « Paris is burning » courez regarder la série « Pose » », KOMITID,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  27. Xavier Héraud, « «Pose»: la série vue par la communauté voguing », sur hornet.com, .
  28. « «Pose», au sommet de la vogue », Libération.fr,‎ (lire en ligne).
  29. Didier Lestrade, « Le voguing, grand absent de la série «Pose» », sur Slate.fr, (consulté le )
  30. (en) « The Cast of ‘Pose’ Named Grand Marshals of NYC Pride March », sur www.out.com, (consulté le ).
  31. (en) « 'Pose saison 2 sur Rotten Tomatoes » (consulté le ).
  32. (en) Jude Dry et Jude Dry, « As Trans ‘Pose’ Stars Are Shut Out of Emmys Once Again, Another Milestone Is Reached », sur IndieWire, (consulté le )
  33. « Les nominations aux Emmy Awards sont tombées et la cérémonie s'annonce très queer ! », sur TÊTU, (consulté le )
  34. (en) Bryanna A. Jenkins, « Why are Pose's trans stars constantly snubbed? », sur i-D, (consulté le )
  35. (en) « 'Pose' stars speak out against Emmy snubs of Black trans actors », sur NBC News (consulté le )
  36. « Emmys Criticised For Failing To Nominate Pose's Black And Latinx Trans And Non-Binary Stars », sur huffingtonpost.co.uk (consulté le )
  37. (en) « Pose saison 1 sur TV Series Finale » (consulté le ).
  38. (en) « Pose saison 2 sur TV Series Finale » (consulté le ).
  39. (en) « Ryan Murphy & Pose Cast to Receive Special Honor From The Trevor Project », Affichage,‎ 2018-24-10 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]