Juntoku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juntoku
Emperor Juntoku large.jpg
Fonction
Empereur du Japon
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 44 ans)
Nom dans la langue maternelle
順徳天皇Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Shigeko (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Dōkaku (d)
Hiroko (d)
Reiko (d)
Shukushi (d)
Tsuchimikado
Prince Dōjo
Masanari
Yorihito (d)
Princesse ShōshiVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Chūkyō
Tadanari (d)
Zentō (d)
Kangan GiinVoir et modifier les données sur Wikidata

L'empereur Juntoku (順徳天皇, Juntoku Tennō?), ) était le 84e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de la succession, et a régné du au . Son nom personnel était Morinari (守成).

Généalogie[modifier | modifier le code]

Juntoku était le troisième fils de l'empereur Go-Toba. Sa mère était Fujiwara no Chōshi (Shumeimon In), la fille de Fujiwara no Norisue.

Impératrice et Consorts :

  • Fujiwara no Ryushi (Ritsuko) °1192 †1247; fille de Fujiwara (Kujo) no Yoshitsune; impératrice ; titrée Higashiichijo In en 1222 ; dont il eut :
    • seconde fille : Princesse Taiko
    • quatrième fils : Prince Kanenari °1217 (empereur Chūkyō)
  • Fille de Fujiwara no Sayaki, dont il eut :
    • cinquième fils : Prince Tadanari
  • Fille de Fujiwara Norimitsu, dont il eut :
    • sixième fils : Prince Zento
    • septième fils : Prince Hikohito †1298 ; prend le nom Minamoto

Biographie[modifier | modifier le code]

Tombe des empereurs Go-Toba et Juntoku, à Kyōto.

Morinari devient prince héritier en 1200, puis empereur en 1210 après que son père l'empereur retiré Go-Toba ait forcé son frère Tsuchimikado à abdiquer. Juntoku, contrairement au doux Tsuchimikado, est doté d'un caractère violent.

À l'époque, le vrai pouvoir sur le Japon est exercé par le shogunat de Kamakura. En 1221, Go-Toba le force à abdiquer pour participer à sa tentative de rébellion contre le shogunat connue sous le nom de révolte de Jōkyū. Après cela, Juntoku est exilé dans l'île de Sado jusqu'à sa mort en 1242, ce qui lui vaut le nom posthume de Sado-no-in (佐渡院?). Il est enterré au mausolée de Mano Goryo sur la côte ouest de Sado[1].

Littérature[modifier | modifier le code]

L'un de ses poèmes de 31 syllabes sera choisi par Fujiwara no Teika en tant que premier dans la très populaire anthologie Hyakunin Isshu.

Ères de son règne[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bornoff, Nicholas. (2005). National Geographic Traveler Japan, p. 193.