Suinin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Suinin
Image dans Infobox.
Fonction
Empereur du Japon
av J-C -
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
垂仁天皇Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Mimakihime (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Toyosukiirihime (d)
Nunakiirihime (d)
Yamatohiko (d)
Q14759414
Kunikatahime (d)
Toochiniirihime (d)
Chichitsukuyamatohime (d)
Yasakairihime (d)
Toyokiirihiko (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Sahohime (d)
Kaguyahime no Mikoto (d)
Hibasuhimenomikoto (d)
Q108043975Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Homutsuwake (d)
Ojiwake no mikoto (d)
Ikatarashihiko (d)
Tuburame (d)
Q106379492
Iwatsukuwake (d)
Yamatohime-no-mikoto (en)
Ikohayawake (d)
Inishikiirihiko (d)
Keikō
Q65248127Voir et modifier les données sur Wikidata

L'empereur Suinin (垂仁天皇, Suinin Tennō) est le onzième empereur du Japon à apparaître sur la traditionnelle liste des empereurs. Aucune date certaine ne pouvant lui être attribuée, il est considéré par les historiens comme un « empereur légendaire ». La tradition lui attribue cependant des dates de vie de -70 à 70 et situe son règne à partir de -29.

Le Nihon shoki note, durant son règne, la création d'Ise-jingū par sa fille Yamatohime-no-mikoto (倭姫命 (ja)) et le combat de lutte entre Nomi-no-Sukune et Taima no Kehaya comme la première rencontre de sumo.

L'Agence impériale du Japon considère que le fils de Suinin, Inishiki Iri Hikono Mikoto, est enterré dans le kofun Tannowa Nisanzai (淡輪ニサンザイ古墳 (ja)) à Misaki (préfecture d'Osaka), mais cette attribution est contestée par certains savants, qui regrettent que des fouilles archéologiques ne puissent y être menées[1].

Références[modifier | modifier le code]