Ukon (poétesse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ukon.
Ukon
Description de cette image, également commentée ci-après

Ukon, de l'Ogura Hyakunin Isshu

Naissance Xe siècle
Japon
Décès Xe siècle
Japon
Activité principale
écrivain
Auteur
Langue d’écriture japonais
Genres
poésie

Ukon (右近?) (dates inconnues) — est une poétesse japonaise de l'époque de Heian. Elle est également dame d'honneur d'Onshi, l'épouse de l'empereur Daigo.

Elle appartient au clan Fujiwara. Son père est Fujiwara no Su'e nawa.

Elle a écrit pendant une trentaine d'années. En 933, elle compose le poème pour la célébration de maturité de la princesse Koshi. En 960 et 962, elle prend part aux compétitions de poésie de la cour. En 966, elle participe au concours de poésie tenu dans les jardins de la cour. Elle échange des poèmes avec le prince Motoyoshi, Fujiwara no Atsutada, Fujiwara no Morosuke, Fujiwara no Morouji, Fujiwara no Asatada et Minamoto no Shitagō. Son nom est inclus dans la liste des trente-six poétesses immortelles.

Ses poèmes sont inclus dans les anthologies Hyakunin Isshu, Gosen Wakashū etc.

Du Hyakunin Isshu le poème no 8 :

« 

  Wasuraruru
Mi woba omowazu
  Chikahite-shi
Hito no inochi no
Oshiku mo aru kana.

 »

Dame Ukon a été abandonnée par son mari et dans ce poème, elle ne pleure pas tant sur son propre chagrin que sur le danger de vengeance divine qu'encoure son mari qui a rompu son serment juré.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Peter McMillan (2008) One hundred poets, one poem each: a translation of the Ogura Hyakunin Isshu. New York: Columbia University Press. (ISBN 978-0-231-14398-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]