Claude Mesplède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mesplède (homonymie).
Claude Mesplède
Description de cette image, également commentée ci-après

Claude Mesplède
au 3e Festival du polar méditerranéen
de Villeneuve-lez-Avignon,
octobre 2007

Naissance (78 ans)
Saint-Laurent-de-la-Prée,
Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Trophées 813 Prix Maurice-Renault 1983, 1992, 1997
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Claude Mesplède, né le à Saint-Laurent-de-la-Prée (Charente-Maritime), est un critique littéraire spécialiste du roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Claude Mesplède fait ses études secondaires au lycée Berthelot de Toulouse.

En 1954, il rentre à l'école d'apprentissage d'Air France à Massy-Palaiseau et obtient en 1957 un CAP d'électricien en aéronautique. Il travaille à Air France de 1957 à 1993 d'abord à Orly Nord, puis à Toulouse. Il alterne travail professionnel (metteur au point sur équipements au centre industriel) et fonctions syndicales locales puis nationales à la CGT[1]. Il organise alors des rencontres entre salariés de l'entreprise et artistes. Il invite ainsi Jorge Semprun à Orly Nord en 1963 et une fois muté à Toulouse, fait venir l'orchestre du Capitol dans un hangar de l'entreprise[1].

Travail de critique et d'historien du genre policier[modifier | modifier le code]

Depuis longtemps passionné de littérature, il découvre très tôt les romanciers populaires et le roman noir américain, notamment La Moisson rouge de Dashiell Hammett, qui, selon ses dires, a changé son existence[2]. Dès 1981, il débute une carrière de critique littéraire. Il devient par la suite conseiller littéraire de plusieurs maisons d'édition ainsi que directeur de collection[1]. Depuis 1996, il est le référent polar de l'Encyclopaedia Universalis. Entre 1995 et 1998, il est également président de 813, l'association des amis de la littérature policière.

Études

Son premier ouvrage Voyage au bout de la Noire (1982), écrit en collaboration avec J.-J. Schleret, constitue le premier dictionnaire exhaustif sur la Série noire, ce qui lui vaut d'être invité à l'émission Apostrophes[2]. Première manifestation d'un extraordinaire travail de critique et d'anthologiste qui, au fil d'innombrables articles et de nombreux volumes, l'amène à concevoir et diriger la rédaction du Dictionnaire des littératures policières paru en 2003, œuvre sans équivalent qui aborde le genre littéraire dans tous ses aspects, à toutes les époques et à l'échelle universelle. Claude Mesplède y souligne notamment que des écrits émanant d'auteurs comme Apollinaire, Maupassant, Erckmann-Chatrian, Oscar Wilde ou encore Erskine Caldwell relèvent de ce genre[3].

Articles

Claude Mesplède a signé des articles, des chroniques, mené des interviews pour :

Activités éditoriales[modifier | modifier le code]

Lecteur
  • Il a été conseiller littéraire (L'Atalante, Zulma, Festival de Saint-Quentin en Yvelines)
  • lecteur de manuscrits (Rivages)
Directeur de collections

Claude Mesplède a dirigé :

  • la collection "Le Mascaret noir" aux Éd. Le Mascaret (Bordeaux), de 1987 à 1994 (10 titres).
  • les collections "Bibliothèque du Mystère" et "Bibliothèque du Suspense" aux Éd. du Rocher, de 1999 à 2003.
  • la collection "Noir urbain : un lieu, un auteur, une photographe, une fiction : le grand roman noir de la ville aujourd'hui" / conçue par Henry Dougier aux Éditions Autrement, de 2004 à 2005 (15 titres).

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Il est adhérent à la CGT et au PCF de 1958 à 1979 [1]. Il occupe différentes responsabilités syndicales, notamment secrétaire de la section syndicale CGT Air France Orly Nord (1965-1969), puis secrétaire général adjoint du syndicat CGT Air France (1969-1975)[1]. En 1966, il est vivement critiqué au sein de l'organisation syndicale car il a refusé que celle-ci ait recours à la violence contre les militants trotskystes de Voix ouvrière, futur Lutte ouvrière. Du 17 mai au 6 juin 1968, il dirige la grève et l'occupation du site d'Orly [1]. En 1979, il démissionne du PCF regrettant l'absence d'évolution de ce parti[1].

En 2012, il soutient Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle[4].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Fictions[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Claude Mesplède. Le Cantique des cantines, Baleine, coll. « Le Poulpe » no 13, 1997.
  • Claude Mesplède.Pas de peau pour Miss Amaryllis, ill. Tripp, Syros, coll. « Souris noire » no 20, 1987. Roman pour la jeunesse.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Claude Mesplède. Le Repos du routier, dans Requiem pour un muckraker : 22 nouvelles noires en hommage à Marvin H. Albert, 1924-1996 / sous la dir. de Roger Martin, Baleine, hors coll., 1999, p. 173-182.
  • Claude Mesplède. Y'a pas photo !, dans RDV au pied de la statue / sous la dir. de Frédéric Prilleux, Dinan : Terre de Brume, coll. « Granit noir » no 43, novembre 2007 [ (ISBN 978-2-843-62366-0)]. Recueil de nouvelles du 8e concours La Noiraude La Fureur du Noir

Études et essais[modifier | modifier le code]

  • Chroniques au noir, Options, 1995.
  • Trente ans d'écrits sur le polar : 1982-2012, volume 1. Lille : Krakoen, coll. « Cours-lettrages », 2013.
  • « La Série Noire de Robert Soulat » / avec Alban Cerisier, dans C'est l'histoire de la Série Noire 1945-2015 / sous la direction de Alban Cerisier et Franck Lhomeau. Paris : Gallimard, 2015, p. 118-132.
  • « Genre et public du roman policier », dans le Monde des littératures, Encyclopaedia Universalis, 2003, p. 418-421.

Ouvrages de référence[modifier | modifier le code]

Directions[modifier | modifier le code]

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • Claude Mesplède et Michel Lebrun, La Crème du crime : anthologie de la nouvelle noire et policière française, L’Atalante, coll. « Insomniaques & ferroviaires », 1995. Deux volumes.
  • Contes noirs de fin de siècle, Fleuve noir, coll. « Les Noirs » no 71, 1999

Album[modifier | modifier le code]

  • Gilles Larvor (photographies) et Claude Mesplède (texte), Extérieur nuit, Joseph K., coll. « Temps noir », Nantes, 2003

Préfaces ou postfaces aux livres suivants[modifier | modifier le code]

  • Jacques Breton, Les Collections policières en France au tournant des années 1990. Paris : Éd. du Cercle de la librairie, 1992, 623 p.
  • Mildred Davis, Trois minutes avant minuit. Monaco : Éd. du Rocher, coll. « Bibliothèque du suspense », 2001, 220 p.
  • Freeman Wills Crofts, L'énigme du cargo (The Pit-Prop syndicate) / trad. E. Houssin ; postf. Claude Mesplède. Monaco : Éd. du Rocher, 2001, 247 p. (Bibliothèque du mystère). (ISBN 2-268-03598-0)
  • Ursula Curtiss, Le Cimetière des innocentes (The Forbidden Garden) / trad. Jacqueline et Igor B. Maslowski ; postf. Claude Mesplède. Monaco : Éd. du Rocher, 2001, 149 p. (Bibliothèque du suspense). (ISBN 2-268-03609-X)
  • Helen Nielsen, La Fille des fjords. Monaco : Éd. du Rocher, coll. « Bibliothèque du suspense », 2002, 186 p.
  • Ellis Peters, Le Masque de mort. Auvers-sur-Oise : À vue d'œil, 2003, 379 p.
  • Paco Ignacio Taibo II, 68 / trad. Sebastian Cortés et Pierre-Jean Cournet ; préf. Claude Mesplède. Montreuil : l'Échappée, 2008, 124 p. (ISBN 978-2-915830-14-9)
  • Jean-Patrick Manchette, Nada, RBA, coll. « Serie Negra », 2009, 192 p.
  • Françoise Guérin, Quatre carnages et un enterrement : lire et écrire des nouvelles policières, comment faire ? / préf. et notice historique de Claude Mesplède. Gibles : D'un noir si bleu éd., 2010, 115 p. (ISBN 978-2-916499-50-5)
  • Gilles Warembourg, Monsieur Georges. Bersée : Atria, 2013, 220 p. (ISBN 978-2-918078-34-0). Préf. de Claude Mesplède et d'Alexander Ross.
  • Antoine Léger, Les 6 coups de minuits. Paris : Paul & Mike, 2014, 136 p. (ISBN 978-2-36651-043-0)
  • Roland Sadaune, Facteurs d'ombres : portraits polar. Nesles-la-Vallée : Val-d'Oise, 2013, 164 p. (ISBN 2-913394-48-5)
  • George Arion, Qui veut la peau d'Andreï Mladin ?. Bruxelles : Genèse Édition, 2015, 215 p. (ISBN 978-2-930585-64-2)

Présentations de films[modifier | modifier le code]

  • L'Engrenage fatal (Railroaded !) / réal. Anthony Mann. Paris : Bach films, 2007. 1 DVD vidéo. Présentation du film par Stéphane Bourgoin, entretien avec François Guérif, présentation de Gertrude Walker par Claude Mesplède. EAN 3760054381100
  • Jack l'éventreur (Man in the Attic, 1953) / réal. Hugo Fregonese. Paris : Bach films, 2007. 1 DVD vidéo (Serial polar). Présentation du film par Stéphane Bourgoin, entretiens avec Jean-Pierre Bouyoux, Claude Mesplède et François Guérif. EAN 3760054380905
  • Le Mystère de la chambre close (The kennel murder case, 1933) / réal. Michael Curtiz. Paris : Bach films, 2007. 1 DVD vidéo (Serial polar). Contient aussi : "A propos du film" par Stéphane Bourgoin, "A propos de S.S. Van Dine" par Claude Mesplède, "L'esthétique du film noir" par Jean-Hugues Oppel et François Guérif. EAN 3760054380851

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1983 : Trophée 813 Prix Maurice-Renault, pour Voyage au bout de la noire, avec Jean-Jacques Schleret (Futuropolis, 1982)
  • 1992 : Trophée 813 Prix Maurice-Renault, pour Les Années Série Noire vol.1 (1945-1959) (Encrage « Travaux » n° 13, 1992)
  • 1997 : Trophée 813 Prix Maurice-Renault
  • 2004 : Trophée 813 Prix Maurice-Renault, pour Dictionnaire des littératures policières (2 vol.) (Joseph K., coll. « Temps Noir », 2003)
  • 2015 : Prix Hammett de la Semana Negra

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Paul Boulland, Claude Pennetier, Dictionnaire biographique mouvement ouvrier mouvement social Maitron, Paris, Éditions de l’Atelier, , p. 86-87
  2. a et b Claude Mesplède, Trente ans d'écrits sur le polar : 1982-2012, Krakoen, , 372 p.
  3. Dinah Brand, « Tout le polar », sur Lire:fr,
  4. « 100 auteurs de polar votent Mélenchon », sur humanite.fr,
  5. Cf. DILIPO. 2007 est la date d'impression.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles de presse
  • Dinah Brand, « Tout le polar », dans Lire, octobre 2003, disponible en ligne sur le site Lire
  • Gianni Pirozzi et Delphine Descave, « La Mémoire du polar », dans L’Œil électrique : magazine collectif et interactif, no 17, 32/02-15/04/2001, p. 48-51. Interview de Claude Mesplède, photo : Isabelle Vaillant.
  • Emmanuel Romer, « Le Compagnon de route de tout amateur de polars », dans La Croix, 17 novembre 2007, disponible en ligne sur le site La Croix
Notices biographiques

Liens externes[modifier | modifier le code]