Jems Robert Koko Bi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jems Robert Koko Bi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Site web

Jems Robert Koko Bi, né en 1966 à Sinfra (Côte d'Ivoire), est un sculpteur et plasticien ivoirien qui vit et travaille à Essen (Allemagne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jems Koko Bi est né en 1966 à Sinfra, Côte d’Ivoire. Il vit et travaille à Essen, Allemagne.

Il a étudié à l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culture à Abidjan. En 1992 il entre dans l’atelier de l’artiste Klaus Simon (Abidjan), puis, en 1997 il remporte le DAAD scholarship, une bourse d’étude en Allemagne où il intègre la Kunstakademie Düsseldorf et participe la « master class » de Klaus Rinke.

À la fois sculpteur et performeur, Jems Koko Bi mélange des influences avant-gardistes à son histoire résolument africaine. Dans son travail, il interroge les notions d’espace et d’histoire dans une réflexion continue sur sa propre existence. Il s’intéresse  ainsi aux migrations, à la différence et aux dominations qui résident dans notre société en résonance avec un passé commun.

En 2000 il reçoit le prix de la Biennale de Dakar puis le prix de la Francophonie pour son œuvre Darfur à la 8eme edition de Dak’Art en 2008. Il a participé à de nombreuses expositions internationales, notamment au Wifredo Lam Contemporary Art Centre, Biennale de la Havane à Cuba en 2003, à la Documenta de Kassel en Allemagne en 2012, et au Pavillon Ivoirien de la Biennale de Venise en 2013, 2015 et 2017.

Son travail est présenté dans l’exposition La Divine Comédie en 2014, au Museum für Moderne Kunst Frankfurt, en Allemagne et en 2015 au Smithsonian National Museum of African Art, USA. Cette même année, la Galerie Cécile Fakhoury – Abidjan présente son exposition personnelle No man’s land. Récemment, ses œuvres ont été exposées au Musée du Quai Branly en France dans l’exposition Les Maîtres de la sculpture de Côte d’Ivoire.

En 2016, il est invité par la Biennale de Dakar pour présenter son installation ‘‘Racines’’ sur la Place du souvenir à l’occasion de l’exposition ‘‘Contours’’. En 2017, il participe à l’exposition Sphère organisée par la Galleria Continua au 104 à Paris.

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dak'Art 2008. Afrique : Miroir ?, catalogue de la 8e Biennale de l'art africain contemporain, 2008, p. 118-119 [1]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]