Jean de La Rochefoucauld-Bayers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean Baptiste de La Rochefoucauld-Bayers
Titre Baron de La Rochefoucauld-Bayers
Arme Cavalerie
Grade militaire Lieutenant-général des armées du roi
Commandement Dépôt de la Guerre[1]
XIIe division militaire
Conflits Guerres révolutionnaires
Distinctions Chevalier du Saint-Esprit
Grand'croix de Saint-Louis
Autres fonctions Pair de France
Biographie
Dynastie Maison de La Rochefoucauld
Nom de naissance Jean Baptiste de La Rochefoucauld-Bayers
Naissance
Apremont (Vendée)
Décès (à 76 ans)
Paris

Orn ext baron et pair OSE.svg
Blason La RochefoucauldAncien.svg

Jean Baptiste, baron de La Rochefoucauld-Bayers (Château de la Boislivière (Apremont), - Paris, ), est un militaire et homme politique français des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean de La Rochefoucauld-Bayers est né au Château de la Boislivière (Apremont, en Poitou (aujourd'hui département de la Vendée)[2]), le .

Il entra au service dans le régiment d'Auvergne le [2], fut nommé capitaine dans le régiment de La Rochefoucauld dragons, le , puis successivement colonel d'infanterie, le et commandeur de l'ordre de Saint-Lazare de Jérusalem, en 1788.

Émigré en 1790, et créé maréchal de camp le , le baron de La Rochefoucauld fit toutes les campagnes au corps de Mgr le prince de Condé, d'abord en qualité de premier-aide-major-général des logis, puis, à partir de 1797, en qualité de major-général. Louis XVIII le chargea de plusieurs missions importantes, et notamment de celle de négocier à Saint-Pétersbourg, en 1797, près de Paul Ier empereur de Russie, la translation au service de ce monarque du corps d'armée de Condé[3]. Peu de temps après, le baron de la Rochefoucauld fut reçu commandeur de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem (Russie impériale) au grand prieuré de Russie[3].

Rentré en France en 1802[1], il eut maille à partir avec la police impériale, et subit une détention de neuf mois[1], malgré l'intervention de sa parente, la comtesse de La Rochefoucauld, dame d'honneur de l'impératrice Joséphine[1]. Deux ans après, il refusa, de l'empereur Napoléon Ier, le grade de général de division, et la restitution d'une somme de 700 000 francs qu'il revendiquait[1].

Après le rétablissement du trône des Bourbon, le roi le promut au grade de lieutenant général de ses armées le , directeur du dépôt de la Guerre[1] et l'a créé pair de France le , puis successivement inspecteur général de cavalerie en 1816, et commandeur, puis grand-croix de l'ordre de Saint-Louis, les et [3] et chevalier des ordres du Roi[1] en 1827.

Le baron de la Rochefoucauld était membre des commissions chargées, depuis 1814 jusqu'en 1818, de l'examen des services des anciens émigrés et Vendéens[3]. Il fut appelé au gouvernement de la XIIe division militaire en , et a présidé le conseil général du département de l'Aude en 1825[3].

Il donna sa démission de pair en 1832[1] et succomba deux ans plus tard des suites d'une paralysie dont il avait été frappé en 1830, en apprenant la fausse nouvelle de la mort de son fils, capitaine dans la garde royale, lors des événements de Juillet[1].

Il fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise (4e division, 1re ligne).

Récapitulatif[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Chevalier du Saint-Esprit Grand'croix de Saint-Louis Commandeur de Saint-Lazare

Armoiries[modifier | modifier le code]

Burelé d'argent et d'azur, à trois chevrons de gueules brochant, celui du chef écimé[4],[5].

Ascendance & postérité[modifier | modifier le code]

Troisième fils de Jacques-Louis Ier de La Rochefoucauld (1717-1798), seigneur de Beaulieu, et de Suzanne Poictevin du Plessis-Landry de La Rochette (1725 - exécutée (guillotinée) en 1793 aux Sables d'Olonne, victime de la Révolution française), Jean Baptiste de La Rochefoucauld-Bayers avait au moins huit frères et sœurs, dont :

  1. Jacques-Louis II (1751-1821), marquis de La Rochefoucauld-Bayers (descendance subsistante jusqu'en 1950 puis dans celle des Durant de La Pastellière) ;
  2. l'abbé Charles-François de La Rochefoucauld-Bayers (1753-1821) ;
  3. Pierre Aimé de La Rochefoucauld-Bayers (1764-1822), seigneur du Breuil, capitaine de vaisseau, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.