Adhémar Esmein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Adhémar Esmein
Adhémar Esmein.jpg
Adhémar Esmein
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Jean Hippolyte Emmanuel Esmein, dit Adhémar Esmein, né à Touvérac le et mort à Paris le , est un juriste français, spécialiste du droit constitutionnel et historien du droit. Il est considéré comme le fondateur du courant de pensée du droit constitutionnel classique et comme un des plus importants constitutionnalistes de la Troisième République[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé de droit constitutionnel en 1875, il obtient son doctorat en droit en 1878[2].

Il est professeur de droit pénal à la faculté de Douai de 1876 à 1879.

Il devient ensuite professeur de l'histoire du droit, de droit canonique et de droit constitutionnel à l'université de Paris en 1881, ainsi que professeur à l'École libre des sciences politiques[3]. Il y enseigne l'histoire législative et parlementaire à partir de 1901[4].

Il est le fondateur de la Nouvelle revue historique du droit français et étranger. Membre du Conseil supérieur de l'Instruction publique, il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1904.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Histoire de la procédure criminelle en France et spécialement de la procédure inquisitoire depuis le XIIIe siècle jusqu'à nos jours (1882). Réédition : Topos Verlag AG, Vaduz, 1978.
  • Études sur les contrats dans le très ancien droit français (1883)
  • Mélanges d'histoire du droit et de critique. Droit romain (1886)
  • Études sur l'histoire du droit canonique privé. Le Mariage en droit canonique (2 volumes, 1891)
  • Cours élémentaire d'histoire du droit français à l'usage des étudiants de première année (1892) Texte en ligne
  • Histoire du droit français de 1189 à 1814 (3 volumes, 1892-1908)
  • Le Serment des accusés en droit canonique (1896)
  • Éléments de droit constitutionnel (1896)
  • Éléments de droit constitutionnel français et comparé (1899). Réédition : Éditions Panthéon-Assas, Paris, 2001.
  • "La jurisprudence et la doctrine", dans Revue trimestrielle de droit civil (1902) Texte en ligne
  • Trois documents sur le mariage par vente (1910) Texte en ligne
  • La Vieille Charente, chansons et croquis saintongeais, contes populaires de la Charente (1910)
  • Précis élémentaire de l'histoire du droit français de 1789 à 1814. Révolution, Consulat et Empire (1911)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Chopplet, Adhémar Esmein et le droit constitutionnel de la liberté, Mare et Martin, 2016, 748 p.
  • Daniel Touzaud, Adhémar Esmein. Notice sur sa vie et ses œuvres (1913) Texte en ligne
  • Collectif, « Hommage à Adhémar Esmein » in revue Méditerranées, no 22/23, 2000.
  • Guillaume Sacriste, « Droit, histoire et politique en 1900. Sur quelques implications politiques de la méthode du droit constitutionnel à la fin du XIXe siècle » in Revue d'histoire des sciences humaines, no 4, 2001/1 Texte en ligne
  • Stéphane Pinon, "Regard critique sur les leçons d'un "maître" du droit constitutionnel : Le cas Adhémar Esmein" in Revue du Droit Public et de la science politique en France et à l'étranger (RDP), no 1, 2007, p. 147-183.
  • S. Pinon et P.-H. Prélot (dir.), Le droit constitutionnel d’Adhémar Esmein, Montchrestien, coll. « Les grands colloques », . (Actes du colloque organisé à l’Université de Cergy-Pontoise le ).
  • J. Boudon, Une doctrine juridique au service de la République ? La figure d’Adhémar Esmein, in “Historia et ius”, n. 2/2012, paper 1 Texte en ligne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arthur Braun, « A. CHOPPLET, Adhémar Esmein et le droit constitutionnel de la liberté, Mare & Martin, 2016 », Civitas Europa, vol. 37, no 2,‎ , p. 407 (ISSN 1290-9653 et 2496-4514, DOI 10.3917/civit.037.0407, lire en ligne, consulté le )
  2. « Adhémar Esmein (1848-1913) », sur data.bnf.fr (consulté le )
  3. Michel Gras et Olivier Poncet, Construire l'institution. L’École française de Rome, 1873-1895, Publications de l’École française de Rome, (ISBN 978-2-7283-1030-2, lire en ligne)
  4. Guillaume Sacriste, La République des constitutionnalistes, Presses de Sciences Po, (ISBN 978-2-7246-8830-6, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]