Jared Kushner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kushner.
Jared Kushner
Jared Kushner recevant le ministre irakien de la défense Erfan al-Hiyali le 3 avril 2017
Jared Kushner recevant le ministre irakien de la défense Erfan al-Hiyali le 3 avril 2017
Fonctions
Haut conseiller du président des États-Unis
En fonction depuis le
(4 mois et 8 jours)
Président Donald Trump
Gouvernement Administration Trump
Prédécesseur Brian Deese
Biographie
Nom de naissance Jared Corey Kushner
Date de naissance (36 ans)
Lieu de naissance Livingston (New Jersey, États-Unis)
Nationalité Américaine
Conjoint Ivanka Trump (depuis 2009)
Famille Joshua Kushner (frère)
Donald Trump (beau-père)
Profession Homme d'affaires
Résidence New York

Jared Corey Kushner est un homme d'affaires américain, né le à Livingston. Il est marié depuis 2009 à Ivanka Trump, fille aînée de Donald Trump, le 45e président des États-Unis. Lui et son épouse sont qualifiés de « supercouple » par les médias américains, qui leur ont donné le surnom de J-Vanka.[1] Il devient le haut conseiller de son beau-père[2] au moment où celui-ci accède à la magistrature suprême.

La presse américaine le décrit comme un juif orthodoxe[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9],[10].

Famille[modifier | modifier le code]

Une des grands-mères de Jared Kushner fut une des seules survivantes de l'Holocauste dans sa famille ; elle a vécu aux États-Unis après avoir été passagère du Saint Louis, un paquebot en grande majorité composé de Juifs allemands fuyant l'Allemagne nazie et dont l'essentiel des passagers a été refoulé à son arrivée aux États-Unis[11].

Son père, Charles Kushner, est un entrepreneur majeur de l’immobilier du New Jersey, qui « n’a fait son entrée dans le cœur de New York qu’avec le concours plus présentable de Jared auprès des investisseurs »[12].

Formation[modifier | modifier le code]

Il est titulaire d'un BA en sociologie (en) de l'université de Harvard (2003) et d'un master professionnel en droit (JD (en)) ainsi que d'un MBA de l'université de New-York (2007).

Militantisme[modifier | modifier le code]

Il anime une fondation qui finance une yeshiva orthodoxe de l'implantation juive de Beit El[13]. Il a été pendant plusieurs années l’un des dirigeants aux États-Unis des Amis des forces de défense d’Israël, association qui collecte des dons au bénéfice de l’armée israélienne[13].

Activités[modifier | modifier le code]

Il est le propriétaire de la société immobilière Kushner Properties et de la société d'édition de journaux The New York Observer. Il est le fils du promoteur américain Charles Kushner (en) et a hérité, alors que ce dernier a été emprisonné, de son entreprise ainsi que de sa fortune[14].

Il a acheté en 2007 le bâtiment le plus cher dans l'histoire des États-Unis[15]: le 666 Fifth Avenue pour 2 milliards de dollars.

Conseiller de Donald Trump[modifier | modifier le code]

Il fait partie des conseillers de la campagne présidentielle de Donald Trump et est décrit comme l'architecte de la campagne de médias numériques de Trump[16], après avoir soutenu financièrement le Parti démocrate les années précédentes[12]. Il joue un rôle essentiel dans le départ des deux premiers directeurs de campagne de Donald Trump, Paul Manafort et Corey Lewandowski, et contribue à écarter Chris Christie — ennemi personnel de son père — de l'équipe de transition de Donald Trump[12].

Le 9 janvier 2017, Donald Trump le nomme Haut conseiller au président des États-Unis[17]. Jared Kushner a déclaré qu'il renoncerait à tout son salaire, pour la durée du poste[18].

Une fois Donald Trump investi, il est chargé de définir la politique moyen-orientale des États-Unis et de suivre d’éventuelles négociations israélo-palestiniennes[13]. En avril 2017, il se voit chargé de la réforme de l’administration américaine[12]. Il figure également au premier plan des relations avec les régimes mexicain et chinois[12]. Mediapart le présente comme le « pense-bête de Donald Trump, un mémento de l’essentiel de ses préoccupations immédiates, des dossiers que seul un proche digne de la plus haute confiance pourrait se voir confier »[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Helin Jung, « 20 Mildly Cringey Details About Ivanka Trump and Jared Kushner's Relationship; Here's what you might not know about the power couple. », sur Cosmopolitan.com, (consulté le 14 février 2017)
  2. Voir, (en) Michael S. Schmidt, Eric Lipton and Charlie Savage. Trump's Son-in-Law, Is Cleared to Serve as Advisor. The New York Times, January 21, 2017.
  3. (en) Glenn Thrush and Maggie Haberman. Son-In-Law Is Set To Be Key Adviser In Trump Office. The New York Times, Tuesday, January 10, 2017, p. A1 & A10. Voir, p. A10.
  4. Voir, (en) Landler. Trump Under Fire for Equating U.S. Intelligence With Nazis. The New York Times, Thursday, January 12, 2017, p. A21.
  5. (en) Will Invanka Trump be at the Inauguration? Here's what we know.Video et texte.
  6. (en) Christopher Mele and Maggie Haberman. Despite Sabbath, Invanka Trump and Husband Celebrate Inauguration. The New York Times, January 20, 2017.
  7. Voir, (en) Frank Bruni. Where Is Jared Kushner? The Opinion Pages. The New York Times, Wednesday, February 1, 2017.
  8. Voir, (en) Katie Rogers. With Trump in Town, Washington Restaurants Await a Visit (From Ivanka). The New York Times, Thursday, February 2, 2017. L'édition imprimée est en date du vendredi 3 février 2017,
  9. Voir, (en) Maggie Haberman and Niraj Chokski. Ivanka Trump Calls for Tolerance After Threats on Jewish Centers. The New York Times, February 20, 2017.
  10. La presse française également. Voir, Gilles Paris. Jared Kushner, le gendre de Trump à la Maison Blanche. M Le Magazine du Monde, 28 avril 2017.
  11. Luc Vinogradoff, « Il y a 75 ans, les Etats-Unis renvoyaient 254 migrants vers la mort dans les camps nazis », sur lemonde.fr, (consulté le 1er février 2017).
  12. a, b, c, d, e et f Philippe Coste, « Trump promeut son gendre et sa fille pour masquer le chaos de l’administration », sur Mediapart, (consulté le 26 avril 2017).
  13. a, b et c René Backmann, « Israël-Iran: que veut Trump? », sur Mediapart, (consulté le 1er mars 2017).
  14. « Trump nomme son gendre Jared Kushner comme haut conseiller », sur 20 Minutes,
  15. (en) « Behind the record deal for 666 Fifth Avenue », sur The Real Deal New York, (consulté le 14 novembre 2016)
  16. (en) Emily Jane Fox, « Was Donald Trump’s Son-in-Law the Evil Genius All Along? », sur Vanity Fair (magazine), (consulté le 14 novembre 2016)
  17. « Administration Trump: son gendre Jared Kushner nommé haut conseiller », sur LExpress.fr (consulté le 10 janvier 2017)
  18. « États-Unis : Trump nomme son gendre, Jared Kushner, haut conseiller à la Maison Blanche », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)