Janet Mock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Janet Mock
Description de cette image, également commentée ci-après
Janet Mock en 2012
Naissance (35 ans)
Honolulu, Hawaï, (États-Unis)
Nationalité américaine
Profession
Rédacteur, écrivain
Autres activités
Activisme pour les droits des transgenres
Formation
Conjoint
Aaron Tredwell, 2015

Janet Mock (née le 10 mars 1983[1]) est une écrivaine américaine, animatrice de télévision, activiste pour les droits des transgenres, auteur du best-seller Redefining Realness, rédactrice pour Marie Claire, et ancienne membre de l'équipe éditoriale du site web du magazine People[2],[3],[4],[5],[6],[7].

Enfance et éducation[modifier | modifier le code]

Janet Mock est née à Honolulu, Hawaï. Second enfant de la famille, elle passe la plupart de son enfance à Hawaï, et une partie à Oakland, en Californie, et Dallas[8],[9],[10]. Son père est afro-américain et sa mère est hawaïenne.

Elle commence sa transition d'homme vers femme alors qu'elle est en première année de lycée[11]. Elle la finance en se prostituant durant son adolescence[12].

Elle joue également au volley-ball au lycée, un sport qui la rapproche de son amie Wendi, qui l'aide à exprimer sa féminité. Elle choisit son nom Janet d'après la chanteuse Janet Jackson[13]. Elle subit une chirurgie de réassignation sexuelle en Thaïlande , à l'âge de 18 ans, au milieu de sa première année à l'université.

Elle est la première personne de sa famille à aller à l'université. Elle obtient un bachelor of Arts en commerce de la mode à l'université d'Hawaii à Manoa et un master en journalisme de l'université de New York en 2006[4],[14].

Carrière[modifier | modifier le code]

Coming out[modifier | modifier le code]

Après l'obtention de son master en journalisme, Janet commence sa carrière a sein du magazine People, où elle est membre de la rédaction pendant plus de cinq ans[14]. Sa carrière dans le journalisme passe de rédacteur à défenseur des médias lorsqu'elle fait son coming out en tant que femme trans en 2011 dans un article de Marie Claire, écrit par Kierna Mayo.

Janet conteste la façon dont le magazine interprète son genre en indiquant qu'elle est née et a grandi comme un garçon[15],[16]. « Je suis née dans ce que les médecins appellent un corps de garçon. Je n'avais pas le choix de mon sexe à la naissance… La chirurgie reconstructive n'a pas fait de moi une fille. J'ai toujours été une fille »[17].

Elle présente une vidéo à propos de son expérience en tant que femme transgenre au projet It Gets Better de 2011, et écrit sur une variété de sujets pour Marie Claire, Elle, The Advocate, le Huffington Post et XoJane[18],[19],[20].

Livre Redefining Realness[modifier | modifier le code]

En 2012, Janet Mock signe son premier livre chez Atria Books, une division de Simon & Schuster, qui est publié sous le nom Redefining Realness: My Path to Womanhood, Identity, Love & So Much More en février 2014. C'est le premier livre écrit par une personne transgenre qui a vécu sa transition en tant que jeune personne.

Redefining Realness s'inscrit sur la liste des best-sellers du New York Times pour les livres reliés non romanesques, et contient ses souvenirs personnels, souvent aux côtés de statistiques ou de théorie sociale.

La critique féministe bell hooks se réfère au mémoire de Janet comme : « Courageux ! Ce livre est une plan de vie pour la transformation », tandis que Melissa Harris-Perry dit : « Janet fait ce que seuls les grands écrivains d'autobiographie accomplissent — elle raconte une histoire de soi, qui s'avère être une réflexion sur l'humanité. »

En 2014, alors qu'elle fait la promotion de son livre Redefining Realness, elle rappelle qu'elle n'a pas choisi le titre de l'article de Marie Claire, et se confronte à beaucoup de problèmes le concernant.

L'éditeur de cet article, Lea Goldman, tweete plus tard en soutien à Janet : « To be fair, I do recall @janetmock & @kiernamayo taking issue with our @marieclaire hed, "I Was Born a Boy." I went with it anyway. #regrets »[21].

En dépit de ça, Janet devient rédactrice chez Marie Claire, où elle écrit des articles sur la représentation raciale au cinéma et à la télévision ainsi que sur la présence des femmes trans dans l'industrie de la beauté.

Télévision[modifier | modifier le code]

Peu de temps après la signature de son livre, elle quitte son poste de rédacteur chez People.com et devient animatrice de Take Part Live et de sa propre émission de culture, So POPular!, sur la chaîne MSNBC.

L'émission hebdomadaire examine les problèmes culturels et décompose toutes les choses que nous prétendons être trop intelligents pour aimer. Janet indique, dans un questions-réponses avec Tribune Business News, que ses héros et ses influences ont été des femmes écrivains telles que Zora Neale Hurston, Maya Angelou, Alice Walker, et Toni Morrison.

Tout en enregistrant So POPular!, elle continue de travailler avec MSNBC en tant qu'invitée du Melissa Harris-Perry show, animatrice du Global Citizen Festival, et couvre le tapis rouge du dîner de l'Association des correspondants de la Maison-Blanche.

Elle est aussi envoyé spécial pour Entertainment Tonight.

Invitée d'autres émissions[modifier | modifier le code]

En avril 2015, Oprah Winfrey invite Janet sur Super Soul Sunday pour un segment intitulé Becoming Your Most Authentic Self [Devenir son soi le plus authentique], où elle discute « fièrement et sans vergogne », affirmant son identité.

En septembre 2015, Janet est de nouveau invitée à se joindre aux Super Soul Sessions d'Oprah Winfrey où Janet discute de Embracing The Otherness [Adopter l'Altérité].

En plus du Super Soul Sunday, Janet apparaît dans Real Time with Bill Maher, Melissa Harris-Perry, The Colbert Report, et The Nightly Show[22],[23],[24],[25]

Elle est en vedette dans un documentaire LGBT, The OUT List, diffusé sur la chaîne HBO le 27 juin 2013[26].

Elle est également à l'honneur en 2011 dans un documentaire intitulé Dressed.

Actions LGBT[modifier | modifier le code]

En 2012, elle lance un hashtag Twitter pour valoriser les femmes transgenres : #GirlsLikeUs, qui retient l'attention de plusieurs médias LGBT[27],[28],[29],[30].

Également en 2012, elle donne le discours d'ouverture au Lavender Commencement en honneur aux étudiants LGBT de l'université de Californie du Sud et prononce le discours d'ouverture du Pitzer College en 2015. Elle est également coprésidente, nominée et présentatrice aux GLAAD Media Awards de 2012.

En juin 2013, Janet rejoint le conseil d'administration de la Fondation Arcus, une fondation de bienfaisance axée sur la conservation des grands singes et des droits des personnes LGBT[31].

En 2014, à la suite de la condamnation de la militante (et femme transgenre de couleur) Monica Jones, Janet rejoint une campagne contre une loi de Phoenix qui autorise la police à arrêter toute personne soupçonnée de « manifester la prostitution », et qui cible les femmes transgenres de couleur. Janet tweete alors, « Speak against the profiling of #TWOC [Trans Woman Of Color], like Monica Jones. Tweet #StandWithMonica + follow @SWOPPhx [Sex Workers Outreach Project – Phoenix Chapter] now! ».

Aussi en 2014, Janet est présentée sur la couverture de C☆NDY magazine à l'occasion de leur cinquième anniversaire avec 13 autres femmes transgenres – Laverne Cox, Carmen Carrera, Geena Rocero, Isis King, Gisèle Alicea, Leyna Ramous, Dina Marie, Nina Poon, Juliana huxtable tenant, Niki M'nray, Pêche Di, Carmen Xtravaganza et Yasmine Petite.

Autres travaux[modifier | modifier le code]

En mars 2016, Son éditeur, Atria, annonce que Janet est en train de travailler sur son deuxième mémoire avec eux[32].Surpassing Certainty, promet de reprendre là où Redefining Realness s'est arrêté, relatant « le voyage pour se retrouver, sa voix, et son but lorsqu'elle avait 20 ans à travers une série de premières expériences. »

Janet écrit l'article de couverture pour le numéro de mars 2017 de The Advocate, sur DeRay Mckesson, intitulé « Why DeRay Mckesson Matters » (Pourquoi DeRay Mckesson importe) ainsi que celui de novembre 2016 de Marie Claire sur Nicki Minaj, intitulé « Nicki Minaj is Here To Slay » (Nicki Minaj est là pour massacrer).

Le 5 décembre 2016, The Trans List est diffusé sur HBO[33]. Le film est produit par Janet avec le directeur Timothy Greenfield-Sanders. Janet interviewe également les acteurs, qui sont constitués de onze personnalités éminentes transgenres : Laverne Cox, Miss Majeur Griffin-Gracy, Buck Angel, Kylar Broadus, Caroline Cossey, Shane Ortega, Alok Vaid-Menon, Nicole Maines, Bamby Salcedo, Amos Mac et Caitlyn Jenner.

En 2016, Janet écrit la préface pour On Christopher Street: Transgender Stories, un livre de photos et d'histoires par le célèbre photographe Mark Seliger.

Deuxième livre[modifier | modifier le code]

En 2017, Surpassing Certainty, le deuxième mémoire de Janet, est publié[34].

Le titre du livre est une allusion à Audre Lorde, qui a écrit, « Et à la fin, vous saurez avec une certitude des plus fortes qu'une seule chose est plus effrayante que de dire votre vérité. Et ce n'est pas parler »[35].

Honneurs et récompenses[modifier | modifier le code]

En novembre 2012, le Sylvia Rivera Law Project donne à Janet leur Sylvia Rivera Activist Award[36].

Janet Mock est incluse dans le Trans 100, la première liste annuelle reconnaissant 100 défenseurs transgenres aux États-Unis, et prononce le discours d'ouverture au lancement de l'événement le 29 mars 2013 à Chicago[37],[38],[39].

Le 14 novembre 2013, Janet est honorée en tant que membre du Top 100 OUT100, les 100 « personnes les plus convaincantes de l'année » du Out et introduit Laverne Cox comme récipiendaire du Reader's Choice Award lors de l'événement. Elle est également nommée dans le Top 100 du magazine GOOD pour « la Construction d'une armée virtuelle pour défendre #GirlsLikeUs [lesFillesCommeNous] »[40].

Janette apparaît dans la vidéo qui accompagne le Google Doodle pour la Journée Internationale des femmes 2014[41].

En avril 2014, GLSEN (Gay, Lesbian and Straight Education Network) présente Janet avec l'Inspiration Award lors de la GLSEN Respect Awards[42] et en octobre, la Feminist Press honore son activisme au gala Women & Power[43].

En 2014, Janet est incluse dans la liste annuelle 40 Under 40 de The Advocate, ainsi que dans leur liste des 50 personnes LGBT les plus influentes dans les médias[44],[45]. Cette même année, Janet apparaît aussi dans l'annuel Root 100 qui mentionne « les leaders noirs remarquables, innovateurs et façonneurs de culture » âgés de 45 ans et moins [46] et Planned Parenthood donne à Janet le Maggie Award pour excellence médiatique dans une campagne de médias sociaux pour son travail dans la création d'un espace puissant et sûr pour les voix transgenres en ligne et au-delà à travers sa page Tumblr Redefining Realness[47].

En 2015, le magazine Time la nomme l'une des « 30 personnes les plus Influentes sur Internet » et un des « 12 nouveaux visages du leadership noir »[48],[49] et Fast Company cite Janet comme l'une des « personnes les plus créatives en affaires » de 2015.

En février 2015, l'American Library Association honore Redefining Realness du Stonewall Book Award[50]. Plus tard dans l'année, le livre de Janet est finaliste du Lambda Literary Award dans la catégorie des livres non romanesques sur les transgenres[51] et The Women's Way lui attribue leur prix, the Book Prize.

Avec Tiq Milan et Candis Cayne, Janet reçoit un prix en l'honneur de la vie et du travail de Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera au Logo Trailblazer Honors de 2016. Elle se réfère à Marsha et Sylvia comme « [ses] marraines des fées parce qu'elles ont créé le plan d'action pour notre libération »[52].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Janet Mock habite dans la ville de New York avec son mari, le photographe Aaron Tredwell, qu'elle a épousé sur l'île d'Oahu, le 5 novembre 2015[53]. Elle écrit à propos de sa relation avec Tredwell dans Redefining Realness.

Controverses[modifier | modifier le code]

En février 2014, Janet rejoint Piers Morgan Live sur CNN, pour une entrevue personnelle[54]. Après la diffusion de l'émission, l'interview entraîne une querelle sur Twitter entre l'équipe de Piers Morgan Live et Janet. Elle les accuse de « dramatiser sa vie »[55] en se concentrant sur sa vie physique et personnelle au lieu de se consacrer à son nouveau livre. Janet dit à BuzzFeed que Morgan n'a pas « vraiment envie de parler des questions trans, il veut dramatiser ma vie et n'a pas vraiment envie de parler du travail que je fais et de ce qui m'a poussée à écrire ce livre ». De son côté, Morgan est grandement critiqué par la communauté LGBTQ. Il en résulte que Janet est invitée une deuxième fois dans le show[56]. Morgan essaie de comprendre les causes de la critique tandis que Janet explique le problème qu'il y a dans la façon de présenter les trans (leurs corps, leurs vies) dans les médias[57].

Pour répondre à la controverse, Janet apparaît dans The Colbert Report du 18 février 2014, où l'animateur écrase Morgan et donne la parole à Janet pour parler de son livre, son plaidoyer et la nécessité d'écouter les personnes trans quand ils déclarent qui ils sont. Dans une interview avec Alicia Menendez de Fusion, Janet et Menendez renversent le script et utilisent l'interview comme une leçon d'enseignement en mettant Janet en questionnement de fin de l'entrevue pour renverser la conversation autour du genre. Janet, en tant qu'interviewer, demande à Menendez de prouver son genre avec des questions comme « avez-vous un vagin » pour prouver qu'elle est cisgenre, explorant les façons dont les personnes trans sont interrogés par les médias.

En mars 2016, Janet annule un discours à l'université Brown après que les élèves aient protesté à l'invitation de Hillel, un organisme ayant des points de vue explicitement pro-Sioniste.

Livres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. "How Janet Mock Began Living Authentically at Age 15", SuperSoul Sunday.
  2. (en) Janet Mock, « I Was Born a Boy », Marie Claire, (consulté le 1er janvier 2014).
  3. (en) « Janet Mock's official website », Janetmock.com (consulté le 3 mars 2013).
  4. a et b (en) « About Janet Mock », Janetmock.com (consulté le 3 mars 2013).
  5. (en) Klinger, Lauren, « Janet Mock won't 'be thrown into a corner as the trans correspondent' at Marie Claire », sur Poynter, (consulté le 25 février 2016).
  6. (en) Chloe Angyal, « Janet Mock's Brilliant Cultural Insurgency », sur The American Prospect, (consulté le 25 février 2016).
  7. (en) « Best Sellers », (consulté le 25 février 2016).
  8. (en) Dan Zak, « Trans advocate Janet Mock dreams bigger after 'Redefining Realness' », Washington Post,‎ (lire en ligne).
  9. (en) Ben Viera, « I Was Born a Boy: What's Religion Got to Do With It? », Clutch,‎ (lire en ligne).
  10. Ruth Manuel-Logan, "He Put A Ring On It: Transgender Rights Activist Janet Mock Gets Engaged!"
  11. (en) Janet Mock, « Woman Discusses Her Gender Reassignment – Transsexual Woman Janet Mock », Marie Claire, (consulté le 6 février 2014).
  12. Claire Pires, « Janet Mock Opens Up About Her Experiences As A Trans Sex Worker at Age 16 », Buzzfeed.com (consulté le 6 février 2014).
  13. « The Latest, Greatest Face of the Trans Movement: 5 Amazing Janet Mock Facts | Healthy Living – Yahoo Shine », Shine.yahoo.com, (consulté le 6 février 2014).
  14. a et b Janday Wilson, « SO WHAT DO YOU DO, JANET MOCK, WRITER, TRANSGENDER ADVOCATE AND AUTHOR? », Mediabistro, (consulté le 15 octobre 2014).
  15. Kierna Mayo, « I Was Born a Boy », Marie Claire, (consulté le 3 mars 2013).
  16. « How Society Shames Men Dating Trans Women & How This Affects Our Lives » : « I am a trans woman. My sisters are trans women. We are not secrets. We are not shameful. We are worthy of respect, desire, and love. As there are many kinds of women, there are many kinds of men, and many men desire many kinds of women, trans women are amongst these women. And let's be clear: Trans women are women. ».
  17. 'More Than A Pretty Face': Sharing My Journey To Womanhood, quote=I was born in what doctor's proclaim is a boy's body. I had no choice in the assignment of my sex at birth. I take issue with the two instances in the piece: The first instance proclaims, 'Until she was 18, Janet was a boy', and then it goes on to say, 'I even found other boys like me there…' My genital reconstructive surgery did not make me a girl. I was always a girl.
  18. « It Gets Better Transgender – Janet Mock », It Gets Better Project, (consulté le 3 mars 2013).
  19. « I'm a Trans Woman, but Please Stop Asking Me About My Genitalia », sur ELLE, (consulté le 25 février 2016).
  20. « Janet Mock: Trans Women *Are* Real Women », sur Marie Claire, (consulté le 25 février 2016).
  21. « Lea Goldman on Twitter », sur Twitter (consulté le 3 mars 2016).
  22. (en-US) « Janet Mock on Embracing Who She Is », sur Oprah.com (consulté le 3 mars 2016).
  23. « Redefining Realness with Janet Mock », sur Real Time with Bill Maher Blog, (consulté le 3 mars 2016).
  24. « Transgender Awareness – Janet Mock », sur Comedy Central, (consulté le 3 mars 2016).
  25. « Panel – Marriage Equality and Beyond », sur Comedy Central, (consulté le 3 mars 2016).
  26. « HBO Miami Red-Carpet Premiere of THE OUT LIST », Reuters (consulté le 30 août 2013).
  27. Why I Started #GirlsLikeUs JanetMock.com, Retrieved 2013-09-18
  28. Dani Heffernan, « A Year Later, #girlslikeus Have Much More To Say », GLAAD, sur GLAAD, (consulté le 7 février 2015).
  29. « Janet Mock Talks Transgender Sisterhood, Visibility and #GirlsLikeUs », COLORLINES, sur COLORLINES (consulté le 7 février 2015).
  30. « Mighty Real: Janet Mock », Metro Weekly, sur Metro Weekly (consulté le 7 février 2015).
  31. (en) « Janet Mock Joins Arcus Foundation Board of Directors », Arcus Foundation,‎ (lire en ligne).
  32. « Book Deals: Week of March 28, 2016 » (consulté le 30 juin 2016).
  33. Nicole Maines, « 11 Transgender Americans Share Their Stories In HBO's 'The Trans List' », sur NPR.org (consulté le 10 janvier 2017).
  34. (en) Claire Valentine, « Janet Mock On Telling Her Trans Story », Paper Magazine,‎ (lire en ligne).
  35. (en-US) Emilie Friedlander, « Janet Mock Knows Trans Activism Is Not Her Only Legacy », Vice,‎ (lire en ligne).
  36. « Janet Mock Receives Sylvia Rivera Activist Award », Elixher, (consulté le 3 mars 2016).
  37. « About », The Trans 100, sur The Trans 100 (consulté le 7 février 2015).
  38. James Nichols, « 'Trans 100' And 'Trans* H4CK' Events To Be Held in Chicago », The Huffington Post, sur The Huffington Post, (consulté le 7 février 2015).
  39. Saeed Jones, « 100 Amazing Trans Americans You Should Know », BuzzFeed, sur BuzzFeed (consulté le 7 février 2015).
  40. « GOOD 100: Meet Janet Mock, Building an Online Army to Defend #GirlsLikeUs », sur GOOD Magazine, (consulté le 4 mars 2016).
  41. (en) Parker Marie Molloy, « Google's International Women's Day Doodle Includes Trans Women », The Advocate,‎ (lire en ligne).
  42. « GLSEN to Honor Janet Mock, AT&T at Respect Awards – New York », sur GLSEN (consulté le 4 mars 2016).
  43. « The 2014 Women & Power Gala was a huge success! », sur The Feminist Press (consulté le 4 mars 2016).
  44. Parker Marie Molloy, « 40 Under 40: Janet Mock Is Our Best Ambassador to the Media », Advocate.com (consulté le 7 février 2015).
  45. « The 50 Most Influential LGBT People in Media » (consulté le 16 septembre 2014).
  46. Rebecca Juro, « Root 100 Recognizes African-American LGBT Luminaries », Advocate.com, sur Advocate.com, (consulté le 7 février 2015).
  47. (en) Jennifer Ashton, « Janet Mock Among Planned Parenthood's 2014 Maggie Award Winners for Media Excellence », Cosmopolitan,‎ (lire en ligne).
  48. TIME Staff, « These Are The 30 Most Influential People on the Internet », sur TIME.com, (consulté le 25 février 2016).
  49. TIME Staff, « Meet 12 New Faces of Black Leadership », sur TIME.com (consulté le 25 février 2016).
  50. « 2015 Stonewall Book Awards announced | News and Press Center », sur www.ala.org (consulté le 4 mars 2016).
  51. (en-US) « The 27th Annual Lambda Literary Award Finalists », sur Lambda Literary (consulté le 4 mars 2016).
  52. « Trailblazer Honors: Janet Mock, Candis Cayne and Tiq Accept The Award |- Play List of Video Clips – 2016 Trailblazer Honors », sur Logo TV (consulté le 30 juin 2016).
  53. « Janet Mock Wedding: The TV Host, Author and Trans Icon Opens Up About Her Hawaiian Nuptials to Aaron Tredwell », sur Brides, (consulté le 3 mars 2016).
  54. « Author Janet Mock joins Piers Morgan », YouTube, sur YouTube, (consulté le 7 février 2015).
  55. Chris Geidner, « Transgender Advocate Janet Mock: Piers Morgan "Sensationalized" My Story », BuzzFeed, sur BuzzFeed, (consulté le 7 février 2015).
  56. James Nichols, « Janet Mock Rejoins Piers Morgan Following Controversial Interview », The Huffington Post, sur The Huffington Post, (consulté le 7 février 2015).
  57. « Janet Mock rejoins Piers Morgan », YouTube, sur YouTube, (consulté le 7 février 2015).
  58. Nia King, Jessica Glennon-Zukoff et Terra Mikalson, Queer and Trans Artists of Color: stories of some of our lives, (ISBN 1492215643, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :