Sylvia Rivera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rivera.
Sylvia Rivera
SylviaRiveraWay.jpg
Panneau du Sylvia Rivera Way.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Activités

Sylvia Ray Rivera (- ) est une militante transgenre. Elle participe notamment au déclenchement des émeutes de Stonewall et au mouvement pour les droits des personnes LGBTI+ avec Stormé DeLarverie et Marsha P. Johnson.

Elle est l'une des membres fondatrices du Gay Liberation Front et de la Gay Activists Alliance. Avec son amie Marsha P. Johnson, elle co-fonde la Street Transvestite Action Revolutionaries (STAR), un groupe d'entraide aux drag queens et aux femmes trans non-blanches sans abri.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sylvia Rivera est née le 2 juillet 1951 dans la ville de New York, où elle a vécu une grande partie de sa vie. Elle était d'origine porto-ricaine et vénézuélienne. Elle fut abandonnée très tôt par son père, José Rivera, et devint orpheline à l'âge de trois ans suite au suicide sa mère. Elle fut élevée par sa grand-mère vénézuélienne qui désapprouvait un comportement identifié comme féminin, à cause de l'utilisation de produits cosmétiques et de maquillage. Ainsi, elle se retrouva à la rue à l'âge de 11 ans où elle travailla comme prostituée. Elle fut recueillie par une communauté locale de drag queens qui la nomma Sylvia.

Sylvia Rivera est devenue activiste pendant le Mouvement afro-américain des droits civiques et continua à l'être pendant le mouvement contre la guerre du Vietnam au milieu des années soixante. Elle était une cliente régulière du Stonewall Inn et était en première ligne avec Marsha P. Johnson dès le début des émeutes de Stonewall en 1969[1], qu'elles furent les premières à déclencher avec l'activiste lesbienne Stormé DeLarverie, lorsque des drag queens, des personnes lesbiennes, trans, gays, bisexuelles et des gens de la rue se sont élevées contre un raid de police routinier.

L'intersection de Christopher Street et de Hudson Street, à New York, porte également le nom de Sylvia Rivera Way.

Après l'assassinat de Marsha P. Johnson, dont le corps a été retrouvé dans l'Hudson River, Sylvia Rivera a vécu sur les rives du fleuve dans un abri de fortune. Elle est décédée le 19 février 2002 d'un cancer à l'âge de 50 ans[2].

Le documentaire STAR People Are Beautiful People (2009), coproduit par Sasha Wortzel et Tourmaline, documente la vie et le travail de Sylvia Rivera et de STAR (Street Transvestite Action Revolutionaries)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Samantha Riedel, « A Brief History of How Drag Queens Turned Against the Trans Community », them.,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juin 2018)
  2. (en) Rodrigo Brandão et Rodrigo Brandão, « Crowdfunder’s Forum: A New Film Celebrates and Honors The Legacy of Marsha P. Johnson and Sylvia Rivera », sur IndieWire, (consulté le 14 septembre 2019)
  3. (en) Rodrigo Brandão et Rodrigo Brandão, « Crowdfunder’s Forum: A New Film Celebrates and Honors The Legacy of Marsha P. Johnson and Sylvia Rivera », sur IndieWire, (consulté le 14 septembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]