Sex Education

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sex Education
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la série
Type de série Série télévisée
Genre Comédie dramatique
Création Laurie Nunn
Production Eleven
Acteurs principaux Asa Butterfield
Gillian Anderson
Ncuti Gatwa
Emma Mackey
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 8
Durée 45 - 50 minutes
Diff. originale – en production

Sex Education est une série télévisée britannique, créée par Laurie Nunn et diffusée mondialement depuis le sur Netflix.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Maeve, jeune fille rebelle, seule et sans parents décide de créer un cabinet de sexologie dans son lycée avec l'aide d'un puceau invétéré, Otis, fils de sexologue. Otis aidera donc des couples à gérer leur relation, alors qu'il est lui-même vierge.

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôles principaux[modifier | modifier le code]

Rôles secondaires[modifier | modifier le code]

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • Toby Williams : Tim (épisode 2)
  • Lu Corfield : Sarah (épisode 3)
  • Ezra Furman (épisode 7)

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le , il est annoncé que Netflix a donné carte blanche à la production de la série Sex Education, alors créée par Laurie Nunn et produite par les producteurs délégués Jamie Campbell et Joel Wilson. Ben Taylor est engagé à réaliser la série. Netflix se joint à la production Eleven Film[1],[2]. Le , il est annoncé que la série sera diffusée le [3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu au Pays de Galles, précisément à Llandogo, Caerleon et Tintern en Monmouthshire, ainsi qu’en Angleterre dont Brockweir en Gloucestershire et Goodrich à Ross-on-Wye pour le chalet d’Otis et Jean Milburn[4].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titres original et français : Sex Education
  • Création : Laurie Nunn
  • Réalisation : Kate Herron et Ben Taylor
  • Scénario : Laurie Nunn, Sophie Goodhart…
  • Décors : Katie MacGregor
  • Montage : Steve Ackroyd, Calum Ross et David Webb
  • Production : Jon Jennings ; Jamie Campbell et Joel Wilson ((producteurs délégués
  • Société de production : Eleven
  • Société de distribution : Netflix
  • Pays d’origine : Drapeau des États-Unis États-Unis / Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
  • Langue originale : anglais
  • Genre : comédie dramatique
  • Nombre de saisons : 1
  • Nombre d'épisodes : 8
  • Durée : 46−52 minutes
  • Dates de première diffusion :

Épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Épisodes de Sex Education.
  1. Épisode 1 (Episode 1)
  2. Épisode 2 (Episode 2)
  3. Épisode 3 (Episode 3)
  4. Épisode 4 (Episode 4)
  5. Épisode 5 (Episode 5)
  6. Épisode 6 (Episode 6)
  7. Épisode 7 (Episode 7)
  8. Épisode 8 (Episode 8)

Personnages[modifier | modifier le code]

Otis Milburn (Asa Butterfield
Lycéen inexpérimenté sexuellement, mais qui connaît tout de la théorie grâce au métier de sa mère, dont il semble avoir hérité du don.
Jean Milburn (Gillian Anderson
Sexologue reconnue. Mère d'Otis, divorcée, enchaîne les conquêtes.
Eric Effiong (Ncuti Gatwa) 
Meilleur ami d’Otis. Gay, vient d'une famille africaine pratiquante.
Maeve Wiley (Emma Mackey) 
Lycéenne douée mais qui souffre de sa réputation. Se lie d'amitié avec Otis.
Adam Groff (Connor Swindells) 
Fils du principal de Moordale, avec qui il entretient une relation tendue. Harcèle Eric.
Jackson Marchetti (Kedar Williams-Stirling) 
Préfet du lycée Moordale, champion de natation. Demande l'aide d'Otis pour que Maeve devienne sa petite amie.
Mr Groff (Alistair Petrie
Principal de Moordale, père d'Adam.
Ruby (Mimi Keene) 
Une des filles populaires de Moordale.
Aimee Gibbs (Aimee Lou Wood) 
Autre fille populaire, qui cache qu'elle est amie avec Maeve de peur de ruiner sa réputation.
Anwar (Chaneil Kular) 
Un des garçons populaires de Moordale, ouvertement gay.
Olivia (Simone Ashley) 
Autre fille populaire de Moordale.
Lily Iglehart (Tanya Reynolds) 
Membre de la fanfare, dessine en secret des bandes dessinées mêlant science-fiction et érotisme. Obsédée par l'idée de perdre sa virginité.
Jakob Nyman (Mikael Persbrandt)
Ola Nyman (Patricia Allison)
Remi Milburn (James Purefoy
Père d’Otis et ex-mari de Jean.

Accueil[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Sex Education

Score cumulé
SiteNote
Allociné4.1 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Parisien5.0 étoiles sur 5
Le Point4.0 étoiles sur 5
CinéSéries2.0 étoiles sur 5

Aux États-Unis, Kristen Baldwin d’Entertainment Weekly souligne que la série « déjoue les pièges des clichés habituels sur la sexualité des ados grâce à une dose d'empathie rafraîchissante (…) Une douce et progressiste dramédie britannique »[5] et Dan Fienberg d'The Hollywood Reporter, « une distribution merveilleuse au sein de laquelle chaque personnage, présenté d'une certaine manière, souvent pour des raisons comiques immédiates, se révèle plus inattendu que prévu et pour lequel on a forcément de la compassion. Plus la série avance, plus le casting secondaire offre des prestations approfondies »[6], ainsi que Judy Berman de Time, « malgré un point de départ farfelu (…) Sex Education est peuplée de personnages complexes ; elle épouse et incarne l'une des visions les plus progressistes sur le sexe que la télé nous ait offerte »[7].

En France, Le Parisien avoue « une série jouissive »[8], mais Constance Jamet du Figaro Magazine prévient de « ne pas se fier au titre. Sex Education de Netflix, qui creuse sans vergogne le filon des séries pour ados, n’a rien de graveleux et de gratuit. Au contraire, elle est pleine de tendresse et d’humour britannique, avec en prime une pointe d’absurde »[9]. CinéSéries met beaucoup plus de réserves, estimant que « Sex Education peut tout à fait s'apprécier à condition de ne pas avoir trop d'attente et de faire fi des thématiques vues et revues qui y sont abordées, et surtout du caractère stéréotypé de l'ensemble »[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Peter White, « Netflix Lines Up Teen Sex Comedy Drama ‘Sex Education’ », sur Deadline Hollywood, (consulté le 11 janvier 2019).
  2. (en) Stewart Clarke, « Netflix Commits to ‘Sex Education’ With U.K. Drama Order », sur Variety, (consulté le 11 janvier 2019).
  3. (en) Peter White, « Netflix Unveils First Look At Gillian Anderson In British Comedy Drama ‘Sex Education’ », sur Deadline Hollywood, (consulté le 11 janvier 2019).
  4. (en) « Filming & Production ‘Sex Education’ », sur The Internet Movie Database (consulté le 13 janvier 2019).
  5. (en) Kristen Baldwin, « Sex Education is horny and heartfelt: EW review », sur Entertainment Weekly, (consulté le 12 janvier 2019).
  6. (en) Dan Fienberg, « 'Sex Education': TV Review », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 12 janvier 2019).
  7. (en) Judy Berman, « 'Sex Education' Is a Teen Sex Comedy with a Gen Z Twist », sur Time, (consulté le 12 janvier 2019).
  8. « Programme TV du vendredi 11 janvier : notre sélection », sur Le Parisien, (consulté le 12 janvier 2019).
  9. Constance Jamet, « Dans les coulisses de Sex Education, la série tendre et crue de Netflix sur l’adolescence », sur Le Figaro Magazine, (consulté le 12 janvier 2019).
  10. « Critique de Sex Education (Série, 2019) », sur CinéSéries, (consulté le 15 janvier 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]