Itinéraire d'un enfant gâté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Itinéraire d'un enfant gâté
Réalisation Claude Lelouch
Scénario Claude Lelouch
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films 13
Cerito Films
TF1 Films Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Aventures
Durée 125 minutes
Sortie 1988

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Itinéraire d'un enfant gâté est un film français réalisé par Claude Lelouch et sorti en 1988.

Jean-Paul Belmondo, également producteur, remporta le César du meilleur acteur 1989 pour son rôle.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Enfant trouvé, élevé dans le milieu du cirque, Sam Lion a dû faire une reconversion forcée après un accident de trapèze. Il se marie, deux fois, et a un enfant de chacune de ses deux femmes. Il devient aussi chef d'une entreprise, appelée Victoria en l'honneur de sa fille et des chutes Victoria, concevant et fabriquant des machines de nettoyage. Mais la cinquantaine passée, il se lasse de ses responsabilités et de son fils, Jean-Philippe, dont la collaboration ne lui est pas d'un grand secours. Il décide alors de disparaître en mer. Mais son passé va le rattraper en la personne d'Albert Duvivier, un de ses anciens employés, qui le reconnaît alors que Sam se trouve en Afrique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu à Cologne (notamment au pied de la cathédrale pour la scène du manège - source : making-of), San Francisco, Paris (dont devant la butte Montmartre), Singapour, au Zimbabwe et en Polynésie françaiseTahiti, à l'hôtel possédé par Simon Teihotu Brando, fils de Marlon Brando[1],[2] sur l'atoll de Tetiaroa). Les scènes de cirque sont tounées lors du 13ème Festival international du cirque de Monte-Carlo.

Post-production[modifier | modifier le code]

Le film est dédié à Jacques Brel (source : générique).

Bande originale[modifier | modifier le code]

La musique du film est de Francis Lai, collaborateur régulier de Claude Lelouch depuis Un homme et une femme en 1966. Il a également composé deux chansons originales, sur des paroles de Didier Barbelivien : Qui me dira? et Itinéraire d'un enfant gâté.

Le label Play Time a sorti un coffret Francis Lai Anthology en avril 2016 contenant la bande originale restaurée du long métrage.

Musiques additionnelles[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb. Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Accueil[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Sorti en salles fin novembre 1988 en France, Itinéraire d'un enfant gâté rencontre un succès commercial, avec 3 254 397 entrées, dont 780 074 à Paris[3], marquant aussi le dernier grand succès au cinéma de Jean-Paul Belmondo, qui avait essuyé un échec commercial avec Le Solitaire en 1987[4] (918 000 entrées).

Autour du film[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marlon Brando : son paradis à Tahiti en images », Paris-Match,‎ (lire en ligne)
  2. « Brando. Un bonheur nommé Tetiaroa », Paris-Match,‎ (lire en ligne)
  3. JP, « Itinéraire d\'un enfant gâté (1988)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 4 avril 2017)
  4. JP, « Jean-Paul Belmondo (Acteur français)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 4 avril 2017)
  5. « I remember when - French Invasion. », sur nzcivair.blogspot.fr (consulté le 7 avril 2017)
  6. (en) « Aircraft Data F-OCQS, Piper PA-32-260 Cherokee Six C/N 32375 », sur www.airport-data.com (consulté le 7 avril 2017)