Une fille et des fusils

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une fille et des fusils est un film français réalisé par Claude Lelouch, sorti en 1964.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Quatre jeunes ouvriers lassés de leurs conditions décident de devenir gangsters. Jean-Pierre, le leader de la bande les prévient que ce métier ne s'improvise pas et qu'il faut donc l'apprendre. Ils créent donc ensemble la première école de gangstérisme où ils seront à la fois élèves et instructeurs. Martine, une jeune femme sourde et muette, peintre de trottoir se joindra au groupe. L'entrainement va comprendre une mise en condition physique (plus d'alcool ni te tabac) une endurance au souffle et aux coups, la pratique des sports de combats, le maniement des armes, l'apprentissage du poker, etc. Ils se font la main en commettant des "petits coups" puis montent en puissance avec des vols qui font la une des journaux. Ils essuient aussi quelques échecs, comme la tentative de kidnapping du chien d'une prostituée ou l'intimidation d'une bande rivale. Leur dernier coup, l'enlèvement contre rançon d'une vedette de cinéma tourne mal, l'un des membres de la bande paniquant en apercevant un policier sur le lieu de l'échange et mitraillant plusieurs personnes. Désorientés les quatre hommes se réfugient dans une ancienne carrière et se demandent comment gérer la suite des événements et finissent par s’entre-tuer, seule survivra Martine qui retournera dessiner sur les trottoirs.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Premier succès de Claude Lelouch après quatre essais infructueux de longs métrages, (un inachevé, un non sorti en France, un autre pour lequel les copies et négatifs auraient été détruits). Sur la lancée, Lelouch lui donne l'année suivante une suite : les Grands Moments qui ne trouvera pas de distributeur...
  • Recyclage: Claude Lelouch recyclera certaines idées de ce film dans les suivants, comme l'entrainement du tir sur bouteilles, dans Le bon et les méchants, ou la promotion économique par enlèvement de la vedette dans L'aventure c'est l'aventure...

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]