Les Plus Belles Années d'une vie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Plus Belles Années d'une vie
Réalisation Claude Lelouch
Scénario Claude Lelouch
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films 13
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Romance
Sortie 2019


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Plus Belles Années d'une vie est un film d'amour français, réalisé par Claude Lelouch[1], sorti le , présenté en sélection officielle hors compétition du Festival de Cannes 2019[2],[3].

49e film de Claude Lelouch et troisième opus de la série Un homme et une femme de 1966 (célèbre succès international emblématique, Palme d'or du festival de Cannes 1966, Oscar du meilleur film international et Oscar du meilleur scénario original 1967) et Un homme et une femme : Vingt ans déjà de 1986, avec Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'ancien séduisant pilote de course Jean-Louis Duroc vit dans une maison de retraite de Varengeville-sur-Mer[4] en Normandie. Octogénaire au crépuscule de sa vie, il cultive les souvenirs nostalgiques et les rêves de sa plus belle histoire d'amour, avec Anne, rencontrée 52 ans plus tôt au pensionnat de leurs enfants respectifs Antoine et Françoise, à Deauville... Antoine leur organise alors des retrouvailles amoureuses, émouvantes et nostalgiques, sur fond de Normandie, de chabadabada, de télégramme amoureux, de numéro de téléphone "Montmartre 1540", de Ford Mustang 184 du Rallye de Monte-Carlo, d’hôtel Normandy Barrière et de plages des Planches de Deauville...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Les Plus Belles Années d'une vie
Score cumulé
SiteNote
Allociné3.4 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Première4.0 étoiles sur 5
Télérama4.0 étoiles sur 5
CinéSéries4.0 étoiles sur 5

Le film reçoit de bons retours, avec une note moyenne de 3.4 sur AlloCiné.

Pour Première « Claude Lelouch [...] signe son plus grand film depuis près de vingt ans »[5]. Télérama est également de cet avis : « Un séduisant tête-à-tête autant qu’un émouvant hommage au septième art »[6]. CinéSéries trouve que le film est une « œuvre extrêmement touchante »[7].

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu en septembre et , en Normandie (Deauville, Trouville, Tourgéville, Beaumont-en-Auge) et à Paris.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Claude Lelouch tourne les scènes de maison de retraite de Varengeville-sur-Mer dans sa maison personnelle, construite pour les besoins du film[4].

Distinction[modifier | modifier le code]

Suite de films[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]