Accident de Ramstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Accident de Ramstein
Localisation au sol de l’accident, sur un plan de la base.
Localisation au sol de l’accident, sur un plan de la base.
Caractéristiques de l'accident
Date
Type Percussion entre trois appareils
Site Ramstein Air Base
Coordonnées 49° 26′ 18″ Nord 7° 36′ 13″ Est / 49.438333, 7.603611
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Aermacchi MB-339
Compagnie Frecce Tricolori
Phase Démonstration aérienne
Équipage 3
Morts 70
Blessés 450 (environ)

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Accident de Ramstein

L'accident de Ramstein est une des plus grandes catastrophes aériennes ayant eu lieu à l'occasion d’un meeting aérien.

Le , trois appareils de la patrouille nationale italienne des Frecce Tricolori se percutent en vol lors de la fête aérienne donnée sur la base américaine de Ramstein, située près de Kaiserslautern en Rhénanie-Palatinat. L'accident se produit à la suite d'une figure particulièrement spectaculaire appelée le « Cœur percé ».

Soixante-dix morts[1] et 346 blessés graves[2] sont enregistrés. Au total, ce sont environ 1 500 personnes qui doivent bénéficier de soins médicaux et psychologiques à la suite de l'accident.

Circonstances de l'accident[modifier | modifier le code]

La figure du « Cœur percé », telle qu'elle est à nouveau montrée depuis 2006.
Diagramme explicatif de la figure du « Cœur percé »
Illustration de la figure du « Cœur percé ».

Lors de la figure du « Cœur percé[3] », la formation italienne se divise en trois groupes d'avions : deux groupes comportant respectivement cinq et quatre appareils dessinent avec leurs traînées dans le ciel une figure en forme de cœur qui est pénétrée par le dernier appareil — le « solo » — arrivant face au public à une vitesse de l'ordre de 800 km/h.

L'accident est dû à une erreur de pilotage. En effet, le « solo » qui est arrivé trop vite, trop tôt et trop bas, heurte l'un des deux groupes formant le « Cœur percé » à une altitude inférieure à 40 mètres. Deux des appareils touchés par le « solo » s'écrasent le long de la piste, emportant avec eux un hélicoptère au sol — de type Black Hawk — faisant partie du centre médical de secours et tuant son équipage[4].

Dans le même temps, le « solo » en flammes se dirige vers la foule massée le long de la piste et s'écrase sur l’échoppe d'un marchand de glaces, très fréquentée ce jour-là, répandant sur la foule son carburant qui s'enflamme immédiatement. Examinant a posteriori les films qui ont été tournés au moment de l'accident, les enquêteurs pensent que le « solo » a voulu corriger sa position en sortant son train d'atterrissage.

Un seul parmi les trois pilotes a le temps de faire fonctionner son siège éjectable mais son parachute ne peut se déployer suffisamment avant l’impact au sol : ce pilote meurt donc aussi dans l'accident.

Les sept appareils de la patrouille encore en l’air continuent à faire des cercles au-dessus de l’aérodrome avant d'obtenir l'autorisation de se poser sur la base de Sembach, à proximité.

Monument pour les victimes de l'accident.

Conséquences[modifier | modifier le code]

À la suite de cet accident, les rencontres aériennes sont interdites pendant trois ans sur le territoire de l'Allemagne de l'Ouest. De nouvelles règles de sécurités sont mises en place :

  • augmentation de la distance et de l'altitude à 400 mètres selon les types d'appareil ;
  • interdiction des manœuvres en direction des spectateurs ;
  • chaque manœuvre doit avoir été approuvée préalablement par les autorités.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Le groupe allemand Rammstein tient son nom de cet accident. Le « m » a originellement été doublé par mégarde, mais le groupe a ensuite décidé de conserver l'erreur initiale[5]. Les membres du groupe ont notamment écrit une chanson intitulée « Rammstein », en hommage aux victimes de la catastrophe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cinquante-et-une victimes sont mortes sur le coup parmi les spectateurs et les forces de sécurité, seize autres des suites de leurs blessures, ceci en complément des trois pilotes italiens tués lors de l’accident.
  2. 1988 Ramstein air crash stirs memories, sur www.stripes.com.
  3. Voir une photographie de 2014 ci-contre à gauche et l’illustration schématique plus bas à droite.
  4. Le centre médical avait été placé à une distance de sécurité raisonnable par rapport à la piste de décollage, selon les autorités, pour être prêt à intervenir en cas d'accident.
  5. (de) Galenza/Havemeister, Feeling B. Mix mir einen Drink, Berlin, Schwarzkopf & Schwarzkopf, , p. 262.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sites web de survivants :