Ian McDonald (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ian McDonald et MacDonald.
Ian McDonald
Ian McDonald (2009).jpg

Ian McDonald en 2009.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Genre artistique

Ian McDonald (né le à Osterley dans le Middlesex) est un musicien multi-instrumentiste anglais surtout connu pour sa participation à la création de King Crimson en 1969 et de Foreigner en 1976. Il est un musicien de session reconnu pour ses talents de saxophoniste. Il joue également de la flûte, du vibraphone, de la guitare et de divers claviers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Londres, il sert pendant cinq ans la British Army en tant que musicien. À l'automne 1968, avec sa petite amie de l'époque Judy Dyble, ex-Fairport Convention, il rejoint le trio Giles, Giles & Fripp, qui devient un peu plus tard le groupe King Crimson. Il participe à l’enregistrement du premier album du groupe In the Court of the Crimson King (1969). La même année, Michael Giles et lui quittent le groupe, trouvant que Robert Fripp le conduit dans des directions trop sombres.

Giles et McDonald forment un duo éphémère qui ne sort qu'un album, McDonald and Giles, en 1971. McDonald rejoint King Crimson en 1974, invité à jouer du saxophone sur l'album Red. Sa réintégration en tant que membre à part entière est envisagée, mais Robert Fripp préfère dissoudre le groupe.

McDonald fonde Foreigner en 1976 avec Mick Jones, ancien guitariste de Spooky Tooth, il y joue de la guitare, des bois et des claviers et on le retrouve sur les trois premiers albums du groupe. En tant que musicien de session, il apparaît sur le titre Get It On (Bang a Gong) de T. Rex (Rick Wakeman joua aussi sur ce titre), sur des albums de Linda Lewis, Christine Harwood et biens d’autres. Il est également producteur pour Fruupp, Darryll Way’s Wolf et Fireballet. Il accompagne aussi Steve Hackett en concerts et sur disques alors que celui-ci revisite des titres de Genesis et King Crimson, en compagnie de musiciens comme John Wetton, lui-même ex-King Crimson, Chester Thompson, etc. En 1999, il sort un album solo : Drivers Eyes.

En 1997, la sortie du coffret 4 CD Epitaph (composé d’enregistrements live rares du King Crimson de 1969) ravive l’intérêt du public pour les premiers travaux de King Crimson. Le groupe 21st Century Schizoid Band voit donc le jour en 2002 et plusieurs tournées et albums live suivent. D’anciens membres de King Crimson font partie de l’aventure : Michael Giles (batterie et percussions), Peter Giles (basse), Ian McDonald (saxophone, flûte, clavier), Mel Collins (saxophone alto / ténor, flûte, clavier) mais également Jakko Jakszyk (de Level 42) à la guitare et au chant. Après la première tournée, Michael Giles est remplacé par un autre ancien batteur de King Crimson : Ian Wallace.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Avec Giles, Giles & Fripp :
    • The Brondesbury Tapes (2001)
    • Metamorphosis (2001)
  • Avec 21st Century Schizoid Band :
    • Official Bootleg V.1 (2002)
    • Live in Japan (2003)
    • Live in Japan (2003) (DVD)
    • Live in Italy (2003)
    • Pictures Of A City — Live in New York (2006)
  • Avec Waking in the Blue :
    • Isn't It Pretty to Think So (2003)
  • Avec Keith Tippett's Centipede :
    • Septober Energy (1971)
  • En tant que producteur (et musicien) :
    • Linda Lewis : Say No More (1971)
    • Darryl Way's Wolf : Canis Lupus (1973)
    • Fruupp : Modern Masquerades (1974)
    • Keith Christmas : Brighter Day (1974)
    • Fireballet : Night on Bald Mountain (1975)
    • Ian Lloyd : Ian Lloyd (1976)
    • Steve Taylor : On the Fritz (1985)
    • Park Stickney : Action Harp Play Set (2000)

Référence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]