Cimetières militaires de la Seconde Guerre mondiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une tombe anonyme dans le cimetière britannique d'Hermanville-sur-mer

Les cimetières militaires de la Seconde Guerre mondiale, créés à la suite de la Seconde Guerre mondiale, sont dédiés aux soldats tombés — agresseurs comme défenseurs — selon les droits humanitaires de la convention de Genève. Des accords bilatéraux ont été définis entre les nations concernées pour statuer sur ces lieux.

Belgique[modifier | modifier le code]

Cimetières américains[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Grand Est[modifier | modifier le code]

Cimetière militaire polonais de Dieuze.

Cimetières allemands[modifier | modifier le code]

Nouvelle-Aquitaine[modifier | modifier le code]

Cimetière allemand[modifier | modifier le code]

Cimetière français[modifier | modifier le code]

Auvergne-Rhône-Alpes[modifier | modifier le code]

Cimetières français et alliés[modifier | modifier le code]

Cimetière allemand[modifier | modifier le code]

Bretagne[modifier | modifier le code]

Normandie[modifier | modifier le code]

Cimetières américains[modifier | modifier le code]

Cimetières allemands[modifier | modifier le code]

Des soldats allemands reposent aussi dans la dizaine de cimetières britanniques de Normandie.

Cimetière français[modifier | modifier le code]

Cimetières britanniques[modifier | modifier le code]

Cimetière britannique d'Hermanville-sur-Mer

Cimetières canadiens[modifier | modifier le code]

Cimetière polonais[modifier | modifier le code]

Le cimetière polonais à Grainville-Langannerie, Calvados.

Hauts-de-France[modifier | modifier le code]

Cimetière américain[modifier | modifier le code]

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Cimetière allemand[modifier | modifier le code]

Cimetière militaire allemand de Bourdon

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Cimetière du Commonwealth[modifier | modifier le code]

  • Cimetière militaire Amiens communal.
  • Cimetière militaire Abbeville communal.
  • Cimetière militaire Abbeville extension.
  • Cimetière militaire Blargies.
  • Cimetière militaire Longueau.
  • Cimetière militaire Poix de Picardie.
  • Cimetière militaire Roye.

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Nécropole nationale française[modifier | modifier le code]

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Cimetière soviétique[modifier | modifier le code]

Entrée du Cimetière militaire soviétique de Noyers-Saint-Martin

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Cimetière néerlandais[modifier | modifier le code]

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Île-de-France[modifier | modifier le code]

Provence-Alpes-Côte d'Azur[modifier | modifier le code]

Cimetière américain[modifier | modifier le code]

Cimetières français[modifier | modifier le code]

Cimetière britannique[modifier | modifier le code]

  • Mazargues War Cemetery, Marseille

Allemagne[modifier | modifier le code]

Pologne[modifier | modifier le code]

République tchèque[modifier | modifier le code]

  • Cimetière français de Cheb : Dans le cimetière municipal de Cheb, il y a pour les victimes françaises entre 1939 et 1945 un terrain soigné, avec un monument(bloc de granit) portant la mention « Aux Français morts pendant la guerre 1939-1945 ». Le monument est fleuri. Situé à droite en entrant dans le cimetière, c'est l'endroit le mieux entretenu du cimetière. Il n'y a pas d'indication nominative.

Russie[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

Cimetière polonais à Monte Cassino.

Afrique du Nord[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]