Gonzalo Quesada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quesada.
Gonzalo Quesada
Description de l'image Gonzalo Quesada - US Oyonnax vs. Stade français, 30th August 2014.jpg.
Fiche d'identité
Naissance (43 ans)
à Buenos Aires (Argentine)
Taille 1,82 m
Position demi d'ouverture ou arrière puis Entraîneur
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
Jusqu'en 1999
1999-2002
2002-2003
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
Hindú Club
RC Narbonne
AS Béziers
Stade français Paris
Section paloise
RC Toulon
Hindú Club


24 (214)
11 (41)
19 (108)
20 (177)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1996-2003 Drapeau : Argentine Argentine 38 (486)
Carrière d'entraîneur
Période Équipe  
2008-2011
2011-2013
2013-2017
2017-
Drapeau : France France (adjoint)
Racing Métro 92
Stade français
Biarritz olympique

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Gonzalo Quesada, né le 2 mai 1974 à Buenos Aires (Argentine), est un joueur et un entraîneur de rugby à XV argentin. En tant que joueur, il évolue au poste de demi d'ouverture ou d'arrière (1,82 m pour 84 kg[1]), et fait partie de l'équipe d'Argentine de 1996 à 2007.

Il est actuellement manager du Biarritz olympique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient un bac +5 en sciences éco en Argentine, qu'il met six ans à obtenir à cause des tournées avec la sélection[2].

En 2010, il épouse Isabelle Ithurburu[3], journaliste sportive française, qu'il a connu alors qu'il évoluait en tant que joueur à la Section paloise, le club de rugby de Pau, la ville dont elle est originaire. Le couple se sépare au début de l'année 2015[4].

Joueur[modifier | modifier le code]

Il joue en Argentine à l'Hindú Club, puis dans des clubs français. À partir de 1996, il est sélectionné régulièrement en équipe d'Argentine.

En 1999, il est sélectionné pour disputer la Coupe du monde 1999. Il est titualire au poste d'ouvreur et termine meilleur réalisateur avec 102 points inscrits, juste devant l'australien Matt Burke (101 points).

Il passe trois saisons au RC Narbonne de 1999 à 2002[5]. En 2002, il rejoint l'AS Béziers pour deux saisons.

En 2003, il est sélectionné pour disputer la Coupe du monde 2003. Il est titulaire à l'ouverture en poule face à l'Irlande et la Namibie et remplaçant face à la Roumanie.

Lors de la saison 2003-2004, Béziers est qualifié pour les phases finales mais termine dernier de sa poule derrière l'USA Perpignan, le CS Bourgoin-Jallieu et le Castres olympique.

En novembre 2004, il est sélectionné avec les Barbarians français pour jouer contre l'Australie au stade Jean-Bouin à Paris[6]. Les Baa-Baas s'inclinent 15 à 45[7].

En 2004, il rejoint le champion de France en titre, le Stade français. Le club se qualifie de nouveau en finale du championnat, mais Gonzalo Quesada joue peu au cours de la saison. En 2005, il décide alors de rejoindre la Section paloise[1]. Enfin, il termine sa carrière en France avec une saison 2006-2007 au RC Toulon, relégué en Pro D2. En 2007, il retrouve l'Hindú, son ancien club argentin[5].

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Dès 2008, il mène une carrière d'entraîneur. De 2008 à 2011, il est entraîneur-adjoint de l'équipe de France, responsable du jeu au pied et des buteurs[8]. Il est l'adjoint du trio d'entraîneur Marc Lièvremont, Didier Retière et Emile Ntamack.

En 2010, il obtient un diplôme en préparation mentale à l’université de Clermont-Ferrand[2].

Puis, le , il intègre le Racing Métro 92 en tant qu'entraîneur des lignes arrières et des buteurs, à la place de Simon Mannix, auprès du manager Pierre Berbizier[9]. En 2012, Pierre Berbizier quitte ses fonctions de manager. Le club le nomme alors manager. Il s'entoure de Simon Raiwalui et Patricio Noriega pour coacher les avants. Cependant, seulement trois mois après sa prise fonction en tant que manager, le Racing choisit Laurent Travers et Laurent Labit pour manager le club la saison suivante, à partir de 2013.

Il rejoint alors le Stade français Paris en tant qu’entraîneur principal à compter de la saison 2013-2014. Il forme un staff constitué de Jean-Frédéric Dubois, chargé des arrières, en provenance du RC Massy, et de Patricio Noriega, responsable des avants, qui l'a suivi du Racing au Stade Français. Leur première saison est mitigée puisqu'ils terminent à la septième place du Top 14, trois place en dessus de la saison précédente, mais échouent à se qualifier pour les barrages. A l'été 2014, Simon Raiwalui remplace Patricio Noriega, partant à l'Aviron Bayonnais pour en devenir manager. Lors de la saison 2014-2015, le Stade Français termine quatrième du championnat et se qualifie ainsi pour les barrages. Lors du barrage, il élimine son voisin et rival le Racing Métro 92 38 à 15, puis s'impose en demi-finale face au RC Toulon, champion de France et d'Europe en titre, avec une large avance de 33 à 15. Le 13 juin 2015, il joue la finale au Stade de France contre l'ASM Clermont Auvergne et devient Champion de France grâce à une victoire 12 à 6. A l'été 2015, Jean-Frédéric Dubois quitte le staff et n'est pas remplacé. Le Stade français vit alors un début de saison compliqué, terminant douzième du Top 14, dernier non-relégable, après 11 journées de championnat. A l'été 2016, Greg Cooper devient son adjoint, entraîneur des arrières, poste laissé libre depuis le départ de Jeff Dubois un an auparavant. Après un nouveau début de saison difficile, le club annonce le 7 décembre 2016 que Quesada quittera le Stade français en juin 2017.

Le 30 avril 2017, le Biarritz olympique annonce que Gonzalo Quesada sera le directeur sportif du club à partir de la saison suivante[10].

Consultant[modifier | modifier le code]

Durant la Coupe du monde de rugby à XV 2015, il est consultant pour Canal+ et participe à l'émission Jour de Coupe du monde, présentée par son ex-femme Isabelle Ithurburu.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a honoré sa première cape internationale en équipe d'Argentine le pour une victoire 29-26 contre l'équipe des États-Unis, et sa dernière le 26 octobre 2003 pour une défaite 16-15 à Adélaïde contre l'équipe d'Irlande.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Saison Club Division Poste Classement Coupe d'Europe Challenge Européen
2011 - 2012 Racing Métro 92 Drapeau : France Top 14 Arrières Éliminé en barrages Éliminé en poule -
2012 - 2013 Racing Métro 92 Drapeau : France Top 14 Manager Éliminé en barrages Éliminé en poule -
2013 - 2014 Stade français Drapeau : France Top 14 Manager 7e - Éliminé en quart-de-finale
2014 - 2015 Stade français Drapeau : France Top 14 Manager Champion de France - Éliminé en poule
2015 - 2016 Stade français Drapeau : France Top 14 Manager 12e Éliminé en quart-de-finale -
2016 - 2017 Stade français Drapeau : France Top 14 Manager 7e - Vainqueur

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

  • 38 sélections en équipe d'Argentine entre 1996 et 2003
  • 486 points marqués (4 essais, 68 transformations, 103 pénalités, 7 drops)
  • Sélections par année : 5 en 1996, 4 en 1997, 5 en 1998, 8 en 1999, 3 en 2000, 3 en 2001, 3 en 2002, 7 en 2003

En coupe du monde :

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Gonzalo Quesada », sur lequipe.fr.
  2. a et b « Les études, l’autre griffe des Pumas », sur www.lejdd.fr, JDD, (consulté le 7 décembre 2016)
  3. Gérard Cayron, « La Paloise Isabelle Ithurburu, belle de rugby », sur La République des Pyrénées, .
  4. Elise Petter, « Isabelle Ithurburu : plus en couple avec Gonzalo Quesada », sur terrafemina.com,
  5. a et b (en) Barry Mutuel, «  Speedy Gonzalo », sur lerugby.co.uk, 22 octobre 2008.
  6. « Les Barbarians trop tendres », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 11 décembre 2016)
  7. « Barbarian Rugby Club vs Australie », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 11 décembre 2016)
  8. « Gonzalo Quesada, l’Argentin de la finale France vs All Blacks », sur latitud-argentina.com, 19 octobre 2011.
  9. « Quesada nommé », sur lequipe.fr, 28 novembre 2011.
  10. « Biarritz officialise l'arrivée de Gonzalo Quesada comme directeur sportif », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 30 avril 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]