Giannelli Imbula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gianelli Imbula)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Giannelli.
Giannelli Imbula
Giannelli Imbula ARS-OM 1314.jpg
Giannelli Imbula sous le maillot olympien en 2013
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Stoke City
Numéro 21
Biographie
Nom Giannelli Imbula Wanga
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (23 ans)
Lieu Vilvorde (Belgique)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. Depuis 2009
Poste Milieu défensif
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1998-1999 Drapeau : France US Argenteuil[1]
2000-2004 Drapeau : France Racing Club de Paris
2004-2005 Drapeau : France Paris Saint-Germain
2005-2007 Drapeau : France Racing Club de France
2007-2009 Drapeau : France EA Guingamp
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2009-2013 Drapeau : France EA Guingamp 104 0(4)
2013-2015 Drapeau : France Olympique de Marseille 076 0(3)
2015-2016 Drapeau : Portugal FC Porto 021 0(0)
2016- Drapeau : Angleterre Stoke City 014 0(2)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2013 Drapeau : France France -20 ans 004 0(1)
2013-2014 Drapeau : France France espoirs 007 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 16 mai 2016

Giannelli Imbula Wanga, né le à Vilvorde en Belgique, est un footballeur français qui évolue au poste de milieu de terrain à Stoke City.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Passé par les jeunes de l'US Argenteuil et du Racing Club de France, il arrive en 2004 au centre de formation du Paris Saint Germain une saison avant de retrouver le Racing. En 2007, il intègre le centre de formation de l'En Avant Guingamp.

Le 16 octobre 2009, il joue son premier match professionnel contre le club du Dijon FCO[2] et devient par la même occasion le plus jeune joueur à avoir évolué en Ligue 2, à l'âge de 17 ans, 1 mois et 4 jours[3]. Il prend part à un second match avant que le club soit relégué en troisième division. Mais le club ne reste qu'une seule saison à cet echelon avant de remonter grâce à une 3e place. Doté d'une très bonne couverture de balle[4], il reçoit des éloges de la part des entraîneurs adverses, tel Philippe Hinschberger qui le qualifie "d'extraterrestre"[5], ou encore Erick Mombaerts qui voit en lui un "joueur exceptionnel"[6]. Il inscrit son premier but en Ligue 2 le 11 janvier 2013, au Stade Océane, lors d'une victoire 1-0 face au Havre[7]. À la suite de la montée en Ligue 1 de l'En Avant Guingamp en mai 2013, il est sacré Meilleur joueur de Ligue 2 par ses pairs lors de la cérémonie de remise des Trophées UNFP.

Olympique de Marseille[modifier | modifier le code]

Le 19 juillet 2013, il signe un contrat d'une durée de cinq ans à l'Olympique de Marseille. Le transfert est estimé à 7,5 millions d'euros + 2 millions de bonus[8]. Après des débuts prometteurs avec l'OM, notamment lors de son premier match en L1 contre son ancien club de l'EA Guingamp le puis le premier match de ligue des champions de sa carrière contre Arsenal au stade Vélodrome le , il inscrit son premier but avec les phocéens le contre l'AS Saint-Étienne lors d'une victoire de l'OM deux buts à un. Lors de cette première saison et malgré la concurrence à son poste, il joue régulièrement et prend part à trente-sept matchs toutes compétitions confondues.

Le 23 septembre 2014, après un début de saison tonitruant de l'Olympique de Marseille, celui-ci participe au succès éclatant (0-5) de son club contre le Stade de Reims, en inscrivant à la 76e minute une lourde frappe des 25 mètres qui termine sa course dans le petit filet opposé et signe son 2e but sous les couleurs marseillaises. Il est vu par beaucoup comme un élément majeur de l'Olympique de Marseille et enchaîne les bonnes prestations, ce qui lui vaut d'être appelé en Équipe de France Espoirs. Le 9 novembre, lors du choc PSG-OM, il est exclu très sévèrement en fin de match par l'arbitre Clément Turpin. Ce dernier reconnaît son erreur[9] et demande à la commission de discipline de la LFP de retirer le carton rouge infligé au joueur marseillais. Une demande finalement entérinée par la commission[10].

FC Porto puis Stoke City[modifier | modifier le code]

Le 1er juillet 2015, le FC Porto officialise l'arrivée de Giannelli Imbula pour 5 saisons et un transfert estimé à plus de 20 millions d'euros[11]. Il devient ainsi la troisième plus importante vente de l'histoire de l'OM derrière Didier Drogba et Franck Ribery. Il joue son premier match au Portugal en étant titularisé dès la première journée de championnat contre le Vitória SC lors d'une victoire trois buts à zéro. Malgré un bon début avec les Dragões, il perd rapidement sa place de titulaire et retrouve le banc. Après seulement six mois et vingt-et-une apparitions avec le FC Porto dont dix en championnat, Giannelli Imbula quitte le championnat portugais pour la Premier League.

Le 1er février 2016, après six mois décevants à Porto, il rejoint Stoke City pour 25 millions d'euros[12]. Il s'y illustre rapidement, trouvant le chemin des filets dès sa deuxième titularisation, ouvrant le score face à Bournemouth lors d'une victoire trois buts à un. Il joue quatorze matchs lors de la seconde partie de saison pour 2 buts.

En sélection[modifier | modifier le code]

Le 17 juillet 2012, il est présélectionné en Équipe de République démocratique du Congo[13]. Il refuse cependant toujours les sollicitations suivantes, préférant attendre de recevoir son passeport français pour pouvoir porter le maillot frappé du coq.

Courant février 2013, il obtient la nationalité française[14], et devient potentiellement sélectionnable pour les éliminatoires de l'Euro Espoirs 2015, débutant en septembre de la même année. Le 16 mai 2013, il est convoqué pour la toute première fois en sélection chez les U20 français pour participer au Tournoi de Toulon 2013. Pour sa première sélection, le 28 mai 2013, il est titulaire et inscrit son premier but sous le maillot des bleuets. Il participe ensuite à trois autres matchs de ce tournoi ; l'équipe de France termine à la troisième place.

Lors de l'été 2015, il est pré-sélectionné par la République démocratique Du Congo mais annonce n'avoir toujours pas fait son choix[15]. En effet Imbula est sélectionnable pour la République démocratique du Congo mais aussi la Belgique et la France.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Giannelli Imbula au 16 mai 2016[16]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Sélection Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2009–2010 Drapeau de la France EA Guingamp Ligue 2 2 0 - - - - - - - - - 2 0
2010–2011 Drapeau de la France EA Guingamp National 28 2 3 0 4 0 - - - - - 35 2
2011–2012 Drapeau de la France EA Guingamp Ligue 2 27 0 - - 3 0 - - - - - 30 0
2012–2013 Drapeau de la France EA Guingamp Ligue 2 34 2 3 0 - - - - - - - 37 2
Sous-total 91 4 6 0 7 0 - - - - - 104 4
2013-2014 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 29 1 2 0 2 0 C1 4 0 - - 37 1
2014-2015 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 37 2 1 0 1 0 - - - - - 39 2
Sous-total 66 3 3 0 3 0 - 4 0 - - 76 3
2015-2016 Drapeau du Portugal Futebol Clube do Porto Liga NOS 10 0 3 0 3 0 C1 5 0 - - 21 0
Sous-total 10 0 3 0 3 0 - 5 0 - - 21 0
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Football Club Premier League 14 2 0 0 - - - - - - - 14 2
Sous-total 14 2 0 0 - - - 0 0 - - 14 2
Total sur la carrière 181 9 12 0 13 0 - 9 0 0 0 215 9

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Avec l'En Avant Guingamp, il est Vice-Champion de France de Ligue 2 2012-2013.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Il remporte le Trophée UNFP du meilleur joueur de Ligue 2 en 2013 et est élu dans l'équipe type de Ligue 2 2012-2013 alors qu'il joue à l'En Avant de Guingamp.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Parcours d'Imbula sur fff.fr
  2. « EA Guingamp - Dijon FCO », sur LFP.fr
  3. « De la ligue 2 à la ligue 1 », sur attaquerapide.fr,‎ (consulté le 6 novembre 2012)
  4. « Chelsea, l’Atlético et QPR s’ajoutent à la longue liste des courtisans de la révélation de Guingamp ! », sur footmercato.net,‎ (consulté le 12 janvier 2013)
  5. « CDF-T08 : Laval - Guingamp, les premières réactions », sur http://www.stade-lavallois.com,‎ (consulté le 12 janvier 2013)
  6. « Gourvennec : « Les joueurs ont été héroïques » », sur Ouest-France,‎ (consulté le 12 janvier 2013)
  7. « Feuille de match Havre AC - EA Guingamp », sur LFP.fr,‎ (consulté le 12 janvier 2013)
  8. Imbula à l'OM sur lequipe.fr
  9. http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Imbula-turpin-reconnait-son-erreur/513983
  10. http://www.sport.fr/football/foot-imbula-disculpe-363920.shtm
  11. « Giannelli Imbula officiellement transféré au FC Porto », sur lequipe.fr,‎
  12. http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Transfert-giannelli-imbula-fc-porto-a-stoke-city/630423
  13. « RDC-Guinée: Claude Leroy publie la liste des 45 joueurs présélectionnés », sur radiookapi.net,‎ (consulté le 21 octobre 2012)
  14. « Guingamp : Imbula sélectionnable avec les Bleus », sur www.foot-national.com,‎
  15. « RD Congo : Ibenge calme le jeu pour Imbula », sur afrik-foot.com,‎
  16. « Statistiques de Giannelli Imbula », sur footballdatabase.eu