Mickaël Pagis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pagis.

Mickaël Pagis
Image illustrative de l’article Mickaël Pagis
Mickaël Pagis en avril 2014.
Biographie
Nom Mickaël Serge Pagis
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (45 ans)
Lieu Angers (Maine-et-Loire)
Taille 1,81 m (5 11)
Période pro. 1993-2010
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1993-1998Drapeau de la France Stade lavallois097 (13)
1995-1996 Drapeau de la France Châtellerault026 (13)
1998-1999Drapeau de la France Gazélec Ajaccio033 (17)
1999-2001Drapeau de la France Nîmes Olympique059 (25)
2001-2004Drapeau de la France FC Sochaux118 (25)
2004-2006Drapeau de la France RC Strasbourg054 (22)
2006-2007Drapeau de la France Marseille064 (18)
2007-2010Drapeau de la France Stade rennais084 (19)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010-Drapeau : France France beach
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Mickaël Pagis, né le à Angers, est un footballeur français des années 1990 et 2000.

Formé au Stade lavallois, il réalise tout son début de carrière en Division 2 et en National, et ne fait ses débuts en Ligue 1 qu'en 2001, âgé de 28 ans, avec le FC Sochaux-Montbéliard. Évoluant ensuite au RC Strasbourg, à l'Olympique de Marseille et au Stade rennais, il remporte par deux fois la Coupe de la Ligue, et met un terme à sa carrière en 2010. Il se met ensuite au football de plage, discipline dont il intègre l'équipe de France. En 2018, il remporte le championnat régional de Beach Soccer en Bretagne et se qualifie pour les phases finales du National Beach Soccer organisé par la FFF(championnat de France) où il continue d'éclairer ce sport avec sa classe et son talent.

Biographie[modifier | modifier le code]

Football (1993-2010)[modifier | modifier le code]

Formé au Stade lavallois, il commence sa carrière professionnelle en Ligue 2. Il part ensuite en Corse au Gazélec Ajaccio, où il se révèle comme un efficace buteur (deuxième meilleur buteur de National lors de la saison 1998-1999).

Il signe alors au Nîmes Olympique. Dans le Gard, il confirme son statut de buteur décisif, ce qui attire l'œil de Jean Fernandez, alors entraîneur du FC Sochaux. D'abord en Ligue 2, puis en Ligue 1, il se fait connaître du grand public. Mais en froid avec le nouvel entraîneur du FC Sochaux[1], Guy Lacombe, il quitte la Franche-Comté pour l'Alsace en s'engageant au RC Strasbourg. En deux saisons et demi, il devient un cadre du club alsacien, grâce notamment à son titre de second meilleur buteur français de ligue 1 en 2005. Alors capitaine du RC Strasbourg, il signe à l'Olympique de Marseille en janvier 2006 pour rejoindre son mentor Jean Fernandez.

À l'OM, il réalise une saison et demi aux côtés de Franck Ribéry et Toifilou Maoulida. Malgré une bonne saison (34 matches, 8 buts), il ne participe pas à la finale de Coupe de France contre Sochaux en 2007, remplacé par Djibril Cissé. Le statut de titulaire de ce dernier, avec qui il est en concurrence le pousse à quitter le club au grand dam des supporters marseillais. Il quitte Capbreton, où l'équipe est en préparation d'avant-saison, et ses coéquipiers le 6 juillet 2007 au matin, pour partir à Rennes signer un contrat de deux ans.

Après un début de saison en demi-teinte avec Rennes, Pagis est vite pris sous le feu de la critique. La seconde partie de saison est bien meilleure grâce à un repositionnement (en tant qu'attaquant en pivot) dans le nouveau plan de jeu d'un certain Guy Lacombe fraîchement nommé à la place de Pierre Dréossi. Guy Lacombe, qui remet les compteurs à zéro lui permet de devenir l'une des nouvelles coqueluches du Stade rennais aux côtés des Rod Fanni, Jimmy Briand et Jérôme Leroy.

En novembre 2008, il prolonge son contrat au Stade rennais assurant sa présence en Bretagne jusqu'à la fin de la saison 2010[2]. Il joue à nouveau une finale de Coupe de France en mai 2009, mais c'est Guingamp qui soulève le trophée.

Le , Mickaël Pagis annonce officiellement mettre un terme à sa carrière de footballeur professionnel[3].

À l'issue de sa carrière de joueur professionnel, il prépare le DEF (Diplôme d'Entraîneur de Football), afin de devenir entraîneur de football. Il signe un contrat d'un an avec le Stade rennais FC sur la saison 2012-2013 en tant que préparateur de la réserve, qui évolue alors en CFA2.

Beach soccer (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Arrivé en fin de contrat en juin 2010, il rejoint l'équipe de France de football de plage, se laissant l'été pour réfléchir à un changement de discipline. Cette expérience lui est conseillée par son agent Jean-Marie Cantona, frère de Éric alors sélectionneur des Bleus[4]. Depuis qu'il a remisé ses crampons professionnels au printemps 2010, après une dernière saison sans éclat (5 matchs, 1 but), Mickaël Pagis intègre l'équipe de France de football de plage. Il découvre cette discipline par Pascal Olmeta, avec qui il joue au Gazélec Ajaccio en 1998-1999. Gardant ça en tête pour l'après carrière, son agent Jean-Marie Cantona, le dirige vite vers ses frères, Éric, sélectionneur jusqu'en 2010, et Joël, désormais manager[5].

« On touche beaucoup le ballon, les courses sont moins longues, les efforts plus courts, c'est technique », pose celui qui n'a goûté à la L1 qu'à partir de 27 ans (244 matchs, 67 buts). Porter la tunique bleue quand la carrière pro ne vous l'a jamais offerte, ça ne se refuse surtout pas[5].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Mickaël Pagis[6]
Saison Club Pays Championnat Coupe d'Europe
Division Matchs Buts Cartons Type Matchs Buts
Carton jaune Carton rouge
1993 - 1994 Stade lavallois Drapeau de la France France Ligue 2 11 0 ? ? - - -
1994 - 1995 Stade lavallois Drapeau de la France France Ligue 2 20 4 ? ? - - -
1995 - 1996 SO Châtellerault Drapeau de la France France National 1 0 0 ? ? - - -
1996 - 1997 Stade lavallois Drapeau de la France France Ligue 2 37 6 ? ? - - -
1997 - 1998 Stade lavallois Drapeau de la France France Ligue 2 28 3 ? ? - - -
1998 - 1999 Gazélec Ajaccio Drapeau de la France France National 33 17 ? ? - - -
1999 - 2000 Nîmes Olympique Drapeau de la France France Ligue 2 30 16 ? ? - - -
2000 - 2001(jan) Nîmes Olympique Drapeau de la France France Ligue 2 22 7 ? ? - - -
2000 - 2001 FC Sochaux Drapeau de la France France Ligue 2 12 3 ? ? - - -
2001 - 2002 FC Sochaux Drapeau de la France France Ligue 1 30 6 ? ? - - -
2002 - 2003 FC Sochaux Drapeau de la France France Ligue 1 34 9 ? ? - - -
2003 - 2004 FC Sochaux Drapeau de la France France Ligue 1 25 3 ? ? C3 4 0
2004 - 2005 RC Strasbourg Drapeau de la France France Ligue 1 29 15 ? ? - - -
2005 - 2006(jan) RC Strasbourg Drapeau de la France France Ligue 1 16 4 ? ? C3 4 2
2005 - 2006 Olympique de Marseille Drapeau de la France France Ligue 1 13 6 ? ? - - -
2006 - 2007 Olympique de Marseille Drapeau de la France France Ligue 1 34 8 5 1 C3 3 0
2007 - 2008 Stade rennais Drapeau de la France France Ligue 1 31 12 3 0 C3 4 0
2008 - 2009 Stade rennais Drapeau de la France France Ligue 1 29 6 3 0 C3 3 0
2009 - 2010 Stade rennais Drapeau de la France France Ligue 1 3 0 0 0 - - -

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « On ne s'est plus parlé depuis Sochaux », sur rmcsport.fr
  2. Pagis prolonge à Rennes, sur francefootball.fr
  3. Pagis raccroche les crampons sur francefootball.fr
  4. Pagis sur les traces de Cantona, sur footmercato.fr
  5. a et b Mickaël Pagis, l'ensablé sur europeennes2009.letelegramme.com, le 5 mars 2014.
  6. « Fiche de Mickaël Pagis », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :