Championnat de Russie de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Championnat d'URSS de football.
Championnat de Russie de football
Чемпионат России по футболу (ru)
Description de l'image SOGAZ-RFPL.png.
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1992 : Ligue supérieure
1998 : Division supérieure
2001 : Première Ligue Russe de Football
Organisateur(s) Première Ligue Russe de Football (RFPL)
Périodicité Annuelle
Nations Drapeau de la Russie Russie
Participants 16
Statut des participants Professionnel
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Championnat de football de la Ligue nationale
Palmarès
Tenant du titre CSKA Moscou (2015-2016)
Plus titré(s) Spartak Moscou (9)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Russie Oleg Veretennikov (143)
Plus d'apparitions Drapeau : Russie Sergueï Semak (455)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition à venir voir :
Championnat de Russie de football 2016-2017

Le Championnat de Russie de football (nom officiel selon le règlement de la saison 2012-2013 « СОГАЗ чемпионат России по футболу среди команд клубов Премьер-Лиги ») est la plus haute division des ligues de football de Russie.

16 clubs participent à la compétition.

Après chaque saison, les deux derniers clubs du classement descendent en division inférieure, tandis que les deux premiers de la division inférieure accèdent à l'élite.

Le premier championnat de Russie date de 1992 et jusqu'en 1997 le tournoi s'appelait "Ligue supérieure". En 1998 la ligue a été rebaptisée "Division supérieure".

Jusqu'en 2001, le championnat de la Russie était dirigé par la ligue professionnelle de football, mais il est depuis géré par un organisme spécifique appelé Première ligue russe de football.

Depuis quelques années, le niveau du championnat a considérablement augmenté et s'est classé au 6e rang du classement UEFA de 2008 à 2010.

Le tenant du titre est l'équipe du CSKA Moscou, vainqueur pour la sixième fois en 2016.

Histoire[modifier | modifier le code]

Division supérieure (1992-2001)[modifier | modifier le code]

La Division supérieure (Высшая лига) fut créée en 1992 à la suite du démantèlement de l'Union soviétique. Elle regroupait alors les 6 clubs russes présents au plus haut niveau du football soviétique (Division supérieure soviétique) à savoir le Spartak Moscou, le Dynamo Moscou, le Torpedo Moscou, le Lokomotiv Moscou, le CSKA Moscou et le Spartak Vladikavkaz ainsi que 14 autres clubs issus des divisions inférieures. Ce championnat était alors scindé en deux groupes afin de réduire le nombre de matches. En 1993, le nombre d'équipes passa à 18 puis à 16 en 1994. Depuis, exceptées les années 1996 et 1997 (18 clubs), toutes les saisons se jouent à 16 clubs.

Le Spartak Moscou a remporté la quasi-totalité des saisons de Division supérieure, même si l'Alania Vladikavkaz de Valeriy Gazzaev priva les moscovites d'un sans-faute en gagnant lors de l'édition 1995.

Première ligue russe de football[modifier | modifier le code]

En 2001, la Division supérieure devint la Première ligue (Премьер-Лига, Premier-Liga) et donna une autonomie plus importante aux clubs.

Ce changement est en partie à l'origine de l'avènement de deux autres clubs moscovites au sommet de la hiérarchie, le Lokomotiv et le CSKA, qui se partageaient les titres depuis 2002 jusqu'à 2006, mais aussi de l'arrivée de joueurs étrangers, pour des prix parfois exorbitants, ce qui a entraîné une hausse du niveau de jeu dans tout le pays et a vu des clubs comme le Zénith Saint-Pétersbourg et le Roubine Kazan venir jouer les premiers rôles en Premier-Liga.

Il est également important de noter durant cette période le premier titre européen d'un club russe depuis la chute de l'URSS : le CSKA Moscou remporte la Coupe UEFA 2004-2005. Il est suivi par le Zénith Saint-Pétersbourg, qui remporte la Coupe UEFA 2007-2008.

Lors de la saison 2012-2013, le championnat russe va appliquer une réforme votée en 2010 recommandant une adaptation au calendrier du football européen en déplaçant le temps de jeux entre l'automne et le printemps.

La transition se fera de manière graduelle. En 2011, après le championnat régulier, les 16 équipes du championnat russe seront réparties en deux groupes de 8. Une compétition animera ces deux groupes au printemps 2012. Les huit meilleurs joueront les places européennes et les autres le maintien.

Format de la compétition[modifier | modifier le code]

Principes

Les seize équipes (dix-huit en 1996 et 1997) se rencontrent chacune une fois sur le terrain de chaque pour un total de trente rencontres. Depuis 1995, la victoire rapporte trois points et le match nul un.

La grandeur du territoire qu'est la Russie oblige à aménager le calendrier des équipes excentrées, telles que Tom, Sibir ou Vladivostok, qui sont amenés à se déplacer moins régulièrement.

Si deux équipes possèdent autant de points, elles sont départagées au nombre de victoires acquises au cours de la saison, puis par rapport aux confrontations directes : nombre de victoires, différence de buts, et enfin buts inscrits à l'extérieur. Enfin, on utilise pour départager les cas d'égalité restants la différence de buts générale, le nombre de buts marqués, le nombre de buts marqués à l'extérieur. Si l'égalité persiste, on organise une rencontre d'appui entre les équipes concernées, ou on regarde le classement de la saison précédente, selon que la place en jeu est ou non qualificative.

Calendrier

Pour éviter d'avoir à jouer durant l'hiver rigoureux de Russie, le championnat russe, comme de nombreux autres championnats d'Europe du Nord, a longtemps suivi l'année civile : jusqu'en 2011, il débutait dans le courant du mois de mars pour se terminer en novembre.

Passage à un calendrier automne-hiver-printemps

Jugeant que s'adapter au calendrier européen serait avantageux pour les clubs russes[1], l'Union russe de football décide de passer au rythme des plus grands championnats européens à compter de la saison 2012-2013. Un championnat en deux temps assure la transition : une première phase à seize équipes en 2011 suivie de deux championnats de huit au printemps 2012.

Qualifications et relégations

Les deux derniers clubs du championnat sont relégués en Pervy divizion. Il faut aussi noter la pratique courante des relégations administratives au tournant des années 2010. Lors de la saison de transition 2011-2012, par l'ajout de deux barrages, la relégation concerne jusqu'à quatre clubs.

Lorsque la Russie jouait sur l'année calendaire, les qualifications européennes acquises en fin d'année civile ne valaient que pour les mois de juillet à septembre suivants. En outre, il fallait attendre le mois de mai, soit deux mois après le début du championnat, pour savoir à quels tour et compétition menaient chaque place finale.

Depuis 2008, les deux premiers clubs se qualifient pour la phase de groupes de la Ligue des champions de l'UEFA. Le club troisième doit en revanche remporter deux tours qualificatifs pour les rejoindre, et est le cas échéant repêché en Ligue Europa. Les quatrième et cinquième se qualifient pour la Ligue Europa. En fonction des finalistes de la Coupe de Russie, le sixième peut aussi recevoir une place.

Informations sur les clubs (saison 2016-2017)[modifier | modifier le code]

Équipe Ville Entraîneur Capitaine Equipementier Sponsor principal
Amkar Perm Drapeau de la Russie Gadzhi Gadzhiyev Joma Région de Perm
Anji Makhatchkala Drapeau de la République tchèque Pavel Vrba Nike Caspian Flat Glass
Arsenal Toula
CSKA Moscou Drapeau de la Russie Leonid Slutskiy Adidas Rosseti
Gazovik Orenbourg
Krasnodar Krasnodar Drapeau de la Biélorussie Aleh Konanaw Kappa Constell Group
Krylia Sovetov Samara Drapeau de la Belgique Franky Vercauteren Nike Région de Samara
Lokomotiv Moscou Drapeau du Tadjikistan Igor Cherevchenko Adidas RZD
Oufa Oufa Drapeau de la Biélorussie Viktor Goncharenko Joma Bashinformsvyaz
Oural Yekaterinbourg Drapeau de la Biélorussie Vadim Skripchenko Umbro TMK / Renova Group
Rostov Rostov Drapeau de la Russie Kurban Berdyev Joma Energosbyt Rostovenergo
Rubin Kazan Drapeau de l'Espagne Javi Gracia Puma TAIF-NK
Spartak Moscou Drapeau de la Russie Dmitri Alenichev Nike Lukoil
Terek Grozny Drapeau de la Russie Rashid Rahimov Adidas AK
Tom Tomsk
Zenit Saint-Pétersbourg Drapeau de la Roumanie Mircea Lucescu Nike Gazprom

Informations sur les stades[modifier | modifier le code]

Pour devenir une grande nation de football, la Russie a fait de la modernisation des infrastructures l'une de ces priorités. Aujourd'hui de nombreux stades qui datent de l'ère soviétique doivent être détruits ou modernisés pour répondre aux normes modernes de jeux et de sécurité développées par l'UEFA. La plupart des 11 stades utilisés pour la coupe du monde de football 2018 seront des stades neufs.

Actuels[modifier | modifier le code]

À savoir : seul le stade Loujniki est classé stade élite (5 étoiles) par l'UEFA.

Fin 2013, le stade est fermé pour rénovations en vue de la coupe du monde 2018 ce qui laisse les quatre équipes de Moscou dans une situation difficile de partage puisque seul le Lokomotiv Moscou possède son propre stade et l'autre stade utilisé est celui de la petite ville de Khimki (banlieue de Moscou). Les trois stades des autres équipes de Moscou sont actuellement en construction.

Compte-tenu de la vétusté de la majorité des stades de première ligue, de la pression de la FIFA concernant les standards et la mise aux normes ainsi que la tenue de la coupe du monde 2018, la Russie lance une grande campagne de modernisation et de construction.

Krasnodar est la seule ville qui construit son stade malgré ne pas avoir été retenue pour l'organisation de la coupe du monde.

D'ici 2018, plus de la moitié des équipes auront un stade et des infrastructures d'entrainement neufs.

Équipe Ville Stade actuel Capacité Futur stade Ouverture
Amkar Perm Stade Zvezda 17 000 / 1969
Anji Kaspiysk Anji Arena 30 000 / 2003
CSKA Moscou Arena Khimki 18 636 Stade CSKA (30 000 places) 2008 / 2015
Dynamo Moscou Arena Khimki 18 636 VTB Arena (33 000 places) 2008 / 22 octobre 2017[2]
Krasnodar Krasnodar Stade Kuban 31 654 Stade de Krasnodar (36 260 places) 1921 / 2015
Krylia Sovetov Samara Stade Metalurg 33 000 / 1957
Kuban Krasnodar Stade Kuban 31 654 Nouveau stade Kuban (45 000 places) 1921 / 2016
Lokomotiv Moscou Stade Lokomotiv 28 800 / 2002
Mordovia Saransk Stade Start 11 613 Stade Yubileyniy (28 000 places) 2004 / 2016
Ufa Ufa Stade Neftyanik 15 200 / 2015
Ural Yekaterinbourg SKB-Bank Arena 10 000 / 2015
Rostov Rostov Olimp–2 15 840 Levberdon Arena (25 000 places) 1930 / 2016
Rubin Kazan Stade Central 25 400 Kazan-Arena (45 105 places) 1960 / 2013
Spartak Moscou Otkrytie Arena 45 360 / 2014
Terek Grozny Akhmad Arena 30 597 / 2011
Zenit Saint-Pétersbourg Stade Petrovski 20 985 Piter Arena (60 500 places) 1925 / 2016

Classement UEFA de la ligue et des clubs[modifier | modifier le code]

Le classement UEFA des fédérations 2016 est le suivant :

(voir les coefficients UEFA pour plus d'informations)

Six clubs russes se situent parmi les 100 premières équipes du classement UEFA des clubs actuel[3] (mise à jour du 18 mai 2016) :

Palmarès[modifier | modifier le code]

Vainqueurs[modifier | modifier le code]

Palmarès
Édition Saison Champion Vice-champion Meilleur buteur (buts)
1re 1992 Spartak Moscou Alania Vladikavkaz Drapeau : Azerbaïdjan Vali Gasimov (Dynamo Moscou, 16)
2e 1993 Spartak Moscou (2) Rotor Volgograd Drapeau : Russie Viktor Pantchenko (FK KamAZ, 21)
3e 1994 Spartak Moscou (3) Dynamo Moscou Drapeau : Russie Igor Simutenkov (Dynamo Moscou, 21)
4e 1995 Spartak-Alania Vladikavkaz Lokomotiv Moscou Drapeau : Russie Oleg Veretennikov (Rotor Volgograd, 25)
5e 1996 Spartak Moscou (4) Alania Vladikavkaz Drapeau : Russie Aleksandr Maslov (FK Rostov, 23)
6e 1997 Spartak Moscou (5) Rotor Volgograd Drapeau : Russie Oleg Veretennikov (Rotor Volgograd, 22)
7e 1998 Spartak Moscou (6) CSKA Moscou Drapeau : Russie Oleg Veretennikov (Rotor Volgograd, 22)
8e 1999 Spartak Moscou (7) Lokomotiv Moscou Drapeau : Géorgie Georgi Demetradze (Alania Vladikavkaz, 21)
9e 2000 Spartak Moscou (8) Lokomotiv Moscou Drapeau : Russie Dmitri Loskov (Lokomotiv Moscou, 15)
10e 2001 Spartak Moscou (9) Lokomotiv Moscou Drapeau : Russie Dmitri Vyazmikin (Torpedo Moscou, 18)
11e 2002 Lokomotiv Moscou CSKA Moscou Drapeau : Russie Rolan Gousev (CSKA Moscou, 15)
Drapeau : Russie Dmitri Kiritchenko (CSKA Moscou, 15)
12e 2003 CSKA Moscou Zénith Saint-Pétersbourg Drapeau : Russie Dmitri Loskov (Lokomotiv Moscou, 14)
13e 2004 Lokomotiv Moscou (2) CSKA Moscou Drapeau : Russie Aleksandr Kerjakov (Zénith Saint-Pétersbourg, 18)
14e 2005 CSKA Moscou (2) Spartak Moscou Drapeau : Russie Dmitri Kiritchenko (CSKA Moscou, 14)
15e 2006 CSKA Moscou (3) Spartak Moscou Drapeau : Russie Roman Pavlyoutchenko (Spartak Moscou, 18)
16e 2007 Zénith Saint-Pétersbourg Spartak Moscou Drapeau : Russie Roman Pavlyoutchenko (Spartak Moscou, 14)
Drapeau : Russie Roman Adamov (FK Moscou, 14)
17e 2008 Rubin Kazan CSKA Moscou Drapeau : Brésil Vagner Love (CSKA Moscou, 20)
18e 2009 Rubin Kazan (2) Spartak Moscou Drapeau : Brésil Welliton Soares de Morais (Spartak Moscou, 21)
19e 2010 Zénith Saint-Pétersbourg (2) CSKA Moscou Drapeau : Brésil Welliton Soares de Morais (Spartak Moscou, 19)
20e 2011-2012 Zénith Saint-Pétersbourg (3) Spartak Moscou Drapeau : Côte d'Ivoire Seydou Doumbia (CSKA Moscou, 28)
21e 2012-2013 CSKA Moscou (4) Zénith Saint-Pétersbourg Drapeau : Arménie Yura Movsisyan (FK Krasnodar/Spartak Moscou, 13)
Drapeau : Brésil Wánderson do Carmo (FK Krasnodar, 13)
22e 2013-2014 CSKA Moscou (5) Zénith Saint-Pétersbourg Drapeau : Côte d'Ivoire Seydou Doumbia (CSKA Moscou, 18)
23e 2014-2015 Zénith Saint-Pétersbourg (4) CSKA Moscou Drapeau : Brésil Hulk (Zénith Saint-Pétersbourg, 15)
24e 2015-2016 CSKA Moscou (6) FK Rostov Drapeau : Russie Fyodor Smolov (FK Krasnodar, 20)
Club Titres
Spartak Moscou 9
CSKA Moscou 6
Zénith Saint-Pétersbourg 4
Lokomotiv Moscou 2
Rubin Kazan 2
Alania Vladikavkaz 1

Buteurs[modifier | modifier le code]

Les joueurs présents en gras sont encore en activité.

Rang Joueur Buts Matchs Moyenne
1 Drapeau de la Russie Oleg Veretennikov 143 274 0.52
2 Drapeau de la Russie Aleksandr Kerzhakov 129 293 0.44
3 Drapeau de la Russie Dmitri Kirichenko 129 377 0.34
4 Drapeau de la Russie Dmitri Loskov 120 452 0.27
5 Drapeau de la Russie Sergei Semak 102 456 0.22
6 Drapeau de la Russie Andrey Tikhonov 98 346 0.28
7 Drapeau de la Russie Igor Semshov 97 419 0.23
8 Drapeau de la Russie Roman Pavlyuchenko 89 234 0.38
9 Drapeau de la Russie Yegor Titov 88 336 0.26
10 Drapeau de la Russie Valery Yesipov 88 390 0.23

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]