John Bostock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bostock.

John Bostock
Image illustrative de l’article John Bostock
John Bostock sous les couleurs du RC Lens en 2016.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Toulouse FC
Numéro 15
Biographie
Nom John Joseph Bostock
Nationalité Drapeau : Trinité-et-Tobago Trinidadien
Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Nat. sportive Drapeau : Trinité-et-Tobago Trinidadien
Naissance (26 ans)
Lieu Londres (Angleterre)
Taille 1,88 m (6 2)
Période pro. 2007
Poste Milieu de terrain
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1999-2007Drapeau : Angleterre Crystal Palace
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2007-2008Drapeau : Angleterre Crystal Palace005 0(0)
2008-2013Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur004 0(0)
2009-2010 Drapeau : Angleterre Brentford FC010 0(2)
2010 Drapeau : Angleterre Hull City011 0(2)
2012 Drapeau : Angleterre Sheffield Wednesday004 0(0)
2012 Drapeau : Angleterre Swindon Town004 0(0)
2012-2013 Drapeau : Angleterre Swindon Town009 0(0)
2013 Drapeau : Canada Toronto FC009 0(0)
2013-2014Drapeau : Belgique Royal Antwerp032 0(1)
2014-2016Drapeau : Belgique OH Louvain059 (20)
2016-2018Drapeau : France RC Lens048 0(6)
2018Drapeau : Turquie Bursaspor008 0(0)
2018-Drapeau : France Toulouse FC0010 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2006-2007Drapeau : Angleterre Angleterre -16 ans004 0(0)[1]
2007-2009Drapeau : Angleterre Angleterre -17 ans020 0(0)
2009-2010Drapeau : Angleterre Angleterre -19 ans009 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 4 novembre 2018

John Joseph Bostock, né le à Londres dans le quartier de Camberwell en Angleterre, est un footballeur trinidadien. Il évolue au poste de milieu de terrain au Toulouse FC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

John est formé au club Crystal Palace Football Club. En 1999, il débute à l'âge de 7 ans. Il y a joué toute son enfance et lors de ses études.

Parcours en clubs[modifier | modifier le code]

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Durant la saison 2007-2008, à 15 ans et 287 jours, il joue ses premières minutes avec Crystal Palace[2] en FL Championship. Son équipe termine cinquième du championnat et accède au barrages d'accession en Premier League, mais le club perd contre Bristol City Football Club. Le jeune espoir est alors courtisé par les plus grands clubs anglais, et même le FC Barcelone (qui proposera 2M€ pour l'engager). Le club catalan lui envoie même une paire de crampon portés et dédicacés par Ronaldinho afin de le séduire[3].

Un espoir de l'Angleterre[modifier | modifier le code]

Jonh Bostock à Tottenham

En 2008 il fait partie des meilleurs jeunes espoirs de l'Angleterre et s'engage avec Tottenham Hotspur. Il joue son premier match chez les Spurs contre le Dinamo Zagreb en Coupe UEFA. Il joue trois rencontres en coupe d'Europe[4] avant d'être prêté l'année suivante à Brentford Football Club évoluant cette saison-là en League Two, lors de son premier match il inscrit un doublé contre Millwall Football Club[5] .

En 2010 il est à nouveau prêté par son club à Hull City. Il joue onze rencontres et marque deux buts au cours de la saison 2010-2011[6]. Hull City termine onzième du FL Championship.

En 2012 il est prêté à Sheffield Wednesday mais il joue très peu (seulement quatre matches).

Tottenham décide alors de le prêter à Swindon Town où il joue quatorze rencontres, puis en 2013 au Toronto FC en Major League Soccer (neuf matchs en tout). À son retour en Angleterre, le joueur est en fin de contrat et pas conservé par le club. Devenu un espoir déchu, John Bostock se réfugie dans la religion.

Départ en Belgique (Royal Antwerp et Louvain OH)[modifier | modifier le code]

En 2013, le néo-entraîneur Jimmy Floyd Hasselbaink lui donne sa chance et l'engage au Royal Antwerp FC en deuxième division belge. Bostock joue son premier match contre SC Eendracht Alost lors de la première journée. Devenu un titulaire indiscutable, il marque son premier but pour sa nouvelle équipe contre RWDM Brüssel FC lors de la onzième journée. Au cours de la saison 2013-2014, il joue 32 rencontres pour un seul but marqué[7].

À l'OH Louvain

En 2014 il s'engage à l'OH Louvain où il est désiré par Ivan Leko.

Lors de la saison 2014-2015, il joue ses premières minutes contre Seraing[8]. Au total, il inscrit onze buts en deuxième division belge avec le club[9]. Réalisant cinq Panenka sur six penaltys tirés (tous réussis), il fait le spectacle et devien l'un des favoris du public du stade Eneco.

Devenu un joueur clé de son équipe lors de la saison 2015-2016, il rouvre son compteur but contre RSC Charleroi (il en marquera sept en championnat[10]). Ayant un profil travailleur et impliqué dans le jeu, il se distingue des joueurs "box to box" par ses facilités offensives.

Élu meilleur joueur de la saison, il est suivi par de nombreux clubs européens, notamment en France et en Belgique[réf. nécessaire].

Racing Club de Lens[modifier | modifier le code]

Sous les couleurs du Racing club de Lens

Le 5 juillet 2016, John Bostock rejoint officiellement le Racing Club de Lens en signant un contrat de deux ans avec le club de Ligue 2[11]. Il marque son premier but sous les couleurs lensoises le 10 août 2016, en Coupe de la Ligue contre Ajaccio, puis récidive la semaine suivante face à Nîmes. Lors de la huitième journée contre l'US Orléans, il inscrit son premier doublé chez les Sang et Or[12]. En septembre et octobre 2016, il est élu, à deux reprises, meilleur joueur de Ligue 2[13].

Lors de la 30e journée, face au Stade de Reims, il se blesse à la main et à la cheville [14]. En ce mois de mars 2017, il est également victime d'un grave accident de voiture sur une autoroute du Kent, dont il sort miraculeusement indemne[15]. Il fait son retour face à l'AJ Auxerre, lors de la 33e journée[16], mais se blesse au genou durant le match suivant et reste indisponible pour le reste de la saison[17].

Ayant disputé 31 matchs de championnat, pour 5 buts et 4 passes décisives [18]. Malgré des performances en demi-teinte lors de la deuxième moitié de saison[19], John Bostock est récompensé du titre de meilleur joueur de Ligue 2 aux Trophées UNFP du football.

Durant le mercato estival 2017, il est suivi par l'AS Saint-Étienne[20], mais il reste au Racing Club de Lens, durant la saison 2017-2018. Le club est en difficultés et l'entraîneur Alain Casanova est limogé après une longue série de défaites. Sous les ordres d'Eric Sikora, le temps de jeu de Bostock se réduit (il n'effectue que onze apparitions en championnat). En concurrence avec ses coéquipiers Souleymane Diarra et Jean-Ricner Bellegarde en milieu de terrain, il est souvent mis sur le banc de touche par son entraîneur. Sa dernière apparition au stade Bollaert-Delelis a lieu en coupe de France le 8 janvier 2018 contre Boulogne-sur-mer (victoire 3-2 ap).

En fin de contrat en juin 2018, et n'entrant plus dans le projet du club d'après Éric Roy[21], il est suivi par le SCO Angers et Dijon[22],[23].

Bursaspor[modifier | modifier le code]

Le , il rejoint le club turc de Bursaspor pour un montant de 500 000 euros[24]. Il signe un contrat de deux saisons et demi avec le club entraîné par Paul Le Guen et arbore le numéro 51[25]. Pour son premier match en tant que titulaire contre Beşiktaş son équipe arrache le nul (2-2)[26].

Dans la région de Marmara, il ne jouera que huit matchs de Süper Lig avant que son entraîneur ne soit démis de ses fonctions et remplacé par Mustafa Er.

Toulouse FC[modifier | modifier le code]

Le 5 juillet 2018, John Bostock est transféré au Toulouse FC pour trois ans[27]. Sur les bords de la Garonne, il retrouve Alain Casanova qui l'avait déjà entraîné à Lens. Dès la première journée de championnat, il est titulaire au stade Vélodrome contre l'Olympique de Marseille (défaite 4-0).

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

En 2007 il fait ses débuts avec l'Équipe d'Angleterre des moins de 17 ans avec laquelle il joue vingt rencontres.

En 2009 il joue en sélection anglaise des moins de 19 ans et il participe au championnat d'Europe des moins de 19 ans 2010 organisé en France. Lors de la compétition, il inscrit un but contre l'Espagne en demi-finale[28], ce qui s'avère toutefois insuffisant pour atteindre la finale.

En 2016, il choisit de jouer pour l'équipe nationale de Trinité-et-Tobago.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques en équipe nationale sur transfermarkt.fr
  2. (en) Ben Nagle, « Former Spurs midfielder John Bostock on Gareth Bale and Premier League return » sur la chaîne de Sky Sports, 31 décembre 2015
  3. Le talentueux Mr. Bostock
  4. « John Bostock - Performances 08/09 », sur transfermarkt.fr (consulté le 2 février 2018)
  5. « John Bostock - Performances 09/10 », sur transfermarkt.fr (consulté le 2 février 2018)
  6. « John Bostock - Performances 10/11 », sur transfermarkt.fr (consulté le 2 février 2018)
  7. « John Bostock - Performances 13/14 », sur transfermarkt.fr (consulté le 2 février 2018)
  8. « John Bostock - Performances 14/15 », sur transfermarkt.fr (consulté le 2 février 2018)
  9. « Fiche de John Bostock », sur footballdatabase.eu
  10. « John Bostock - Performances 15/16 », sur transfermarkt.fr (consulté le 2 février 2018)
  11. « Officiel : John Bostock, nouveau renfort du RC Lens ! », sur www.rclens.fr (consulté le 5 juillet 2016)
  12. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Domino's Ligue 2 - Saison 2016/2017 - 8ème journée - RC Lens / US Orléans », sur www.lfp.fr (consulté le 23 septembre 2016)
  13. RC Lens : le doublé pour John Bostock ! sur butfootballclub.fr, 14 novembre 2016
  14. « Premier remplacement pour John Bostock, touché à la cheville et à la main - Lensois.comLensois.com », sur www.lensois.com (consulté le 5 mai 2017)
  15. Sorti indemne en 2017 d’un grave accident, John Bostock invite à la prudence
  16. « [L2-J33 / RC Lens-Auxerre (0-1)], John Bostock, un homme dans le match », sur Lensois.com, (consulté le 5 mai 2017)
  17. « Saison terminée pour John Bostock », sur lequipe.fr,
  18. « John BOSTOCK - Football : la fiche de John BOSTOCK (Lens) », sur L'Equipe.fr (consulté le 5 mai 2017)
  19. « Gervais Martel : "Il y a une grande attente" », sur madeinlens.com,
  20. « RC Lens : vers un départ de John Bostock à Saint-Etienne ? », France 3 Régions,‎ (lire en ligne)
  21. Laurent Mazure, « Eric Roy sur John Bostock : « Si le 1er février, il est là, il ne sera plus dans le projet RC Lens » », MaLigue2,‎ (lire en ligne)
  22. « MadeInLens - John Bostock suivi par Dijon ? », sur www.madeinlens.com (consulté le 2 février 2018)
  23. « L2 – Lens : John Bostock a des touches en Ligue 1 », Mercato 365,‎ (lire en ligne)
  24. « [Officiel] John Bostock s'engage pour 2 ans et demi avec Bursaspor - Lensois.com », Lensois.com,‎ (lire en ligne)
  25. « RC LENS - MERCATO : JOHN BOSTOCK REJOINT BURSASPOR (OFFICIEL) », sur foot-sur7.fr, .
  26. « EN DIRECT / LIVE. Bursaspor - Besiktas - Süper Lig turque - 2 février 2018 », Eurosport,‎ (lire en ligne)
  27. « John Bostock signe au TFC », sur tfc.info, (consulté le 5 juillet 2018)
  28. Feuille du match Espagne U19 - Angleterre U19 sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]