Luxtram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Luxtram
Logo de Luxtram
Logo de Luxtram
Le logo de Luxtram sur la façade du Neien tramsschapp, où est implanté le siège social.
Le logo de Luxtram sur la façade du Neien tramsschapp, où est implanté le siège social.

Création
Dates clés  : Remplace officiellement le GIE préexistant.
Forme juridique Société anonyme
Siège social 61, Circuit de la Foire Internationale
L-1347 Luxembourg
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Direction Frank Vansteenkiste (président)
Paul Hoffmann (vice-président)
André Von der Marck (directeur général)
Actionnaires État luxembourgeois (60 %)
Ville de Luxembourg (40 %)
Activité Transports en commun
Produits Tramway de Luxembourg
Effectif 155 au 1/1/2021
RCSL B 191.146
Site web www.luxtram.lu

Fonds propres 58 336 554  (2015)
Dette 4 204 114  (2015)

Luxtram est une société anonyme qui exploite le tramway de Luxembourg. La société est détenue par la ville de Luxembourg et le grand-duché. La société a été fondée en 2014 et reprend à partir de 2015 les attributions du GIE du même nom créé en 2007.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le groupement d'intérêt économique (GIE) « Luxtram » voit le jour le , détenu à parts égales entre l'État luxembourgeois et la ville, afin de réaliser les études d'avant-projet du nouveau tramway de la capitale grand-ducale avant le dépôt du projet de loi permettant sa construction[1],[2].

Le projet est retardé en 2010 par la crise financière, il est mis en suspens jusqu'en 2014[3],[4], alors qu'il devait initialement être mis en service cette année-là[5]. La construction de la ligne est adoptée par la Chambre des députés le [6], suivis dix jours plus tard par les conseillers communaux de la capitale[7].

Le GIE change de nom le et devient le GIE Tramway Luxembourg afin de laisser libre le nom pour la nouvelle société anonyme Luxtram qui est créée le suivant et qui est quant à elle détenue aux deux-tiers par l'État luxembourgeois et au tiers restant par la ville de Luxembourg[8],[9]. La société nouvellement constituée a pour objet la planification, l'élaboration, la réalisation et l'exploitation de la ligne de tramway[8].

Le GIE cède officiellement le relais à la société anonyme le [10], cette dernière absorbe le GIE le suivant[11], tandis que la construction du tramway débute[12].

Organisation[modifier | modifier le code]

La société, bien que de droit privé, est détenue par l'État luxembourgeois (60 %) et la ville de Luxembourg (40 %)[9]. Elle se composait, avant le recrutement des conducteurs, de 30 salariés[13], elle en compte 95 en 2018, dont 35 conducteurs[14],[15]. Les syndicats demandent, début 2018, à ce que les salariés bénéficient de conditions de travail et de rémunérations semblables à celles pratiquées dans les entreprises publiques[15].

D'ici 2021, le nombre de conducteurs sera porté à 80 via l'embauche de 39 salariés[16].

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Le conseil d'administration est composé de douze membres, huit représentant l'État et quatre représentant la ville de Luxembourg[9]. Les statuts de l'entreprise précisent que l'État peut choisir un représentant du Fonds d'urbanisation et d'aménagement du plateau du Kirchberg et un candidat représentant la société exploitant l'aéroport de Luxembourg-Findel[9].

Le président de Luxtram est choisi parmi les représentants de l'État, le vice-président parmi ceux de la ville[9]. En 2017, le président est René Biwer, de l'administration des ponts et chaussées, et le vice-président est Paul Hoffmann, de l'administration communale de la ville[17].

Les dix autres membres du conseil d'administration sont[17] :

Direction générale[modifier | modifier le code]

André Von der Marck, prononçant un discours pour l'inauguration du tramway le 10 décembre 2017.

La gestion quotidienne est assurée par un directeur général[9] et ses adjoints, qui chapeautent quatre services[10] : direction communication, direction administrative et financière, direction exploitation et direction technique et projet. En 2015, la direction générale était constituée en tout et pour tout de 16 personnes[10]. Elle est présidée, en 2017, par André Von der Marck[17].

Siège social[modifier | modifier le code]

Initialement, le siège social de Luxtram était situé en centre-ville, au 24 avenue Émile-Reuter[13] de façon provisoire, puis s'est installé en au sein du Neien tramsschapp, le centre de remisage et de maintenance du tramway situé au 61 circuit de la Foire Internationale au Kirchberg[18],[19],[20].

Données financières[modifier | modifier le code]

La société a un capital social de six millions d'euros[9].

À l'issue de sa première année complète d'existence, en 2015, l'entreprise dispose de 58 336 554  de fonds propres et a une dette de 4 204 114 [10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La constitution du GIE « LuxTram » », sur Ministère du Développement durable et des Infrastructures, (consulté le 14 juillet 2017).
  2. « Recueil des sociétés et associations - Mémorial C no 2458, 2007 », sur http://www.etat.lu, Registre de commerce et des sociétés, (consulté le 2 août 2017), p. 117939.
  3. « Tram Asbl - Historique », sur http://www.tram.lu (consulté le 13 juillet 2017).
  4. Patrick Théry, « On a beau dire, le tram est bel et bien sur les rails », sur L'essentiel, (consulté le 14 juillet 2017).
  5. « Le tram va redessiner les artères de Luxembourg », sur L'essentiel, (consulté le 14 juillet 2017).
  6. « Feu vert pour la construction du tram à Luxembourg », sur Luxemburger Wort, (consulté le 10 juillet 2017).
  7. « Luxembourg dit "oui" à la construction du tram », sur Luxemburger Wort, (consulté le 10 juillet 2017).
  8. a et b « "Premier tronçon du Tram mis en service au second semestre 2017" », sur Luxemburger Wort, (consulté le 10 juillet 2017).
  9. a b c d e f et g « Recueil des sociétés et associations - Mémorial C no 3450, 2014 », sur http://www.etat.lu, Registre de commerce et des sociétés, (consulté le 2 août 2017), p. 165600.
  10. a b c et d « Rapport d'activités 2015 », sur http://www.luxtram.lu (consulté le 12 septembre 2017).
  11. « Recueil des sociétés et associations - Mémorial C no 393, 2015 », sur http://www.etat.lu, Registre de commerce et des sociétés, (consulté le 2 août 2017), p. 18834.
  12. « Transports urbains : les premiers travaux se trament (Vidéo) », sur Le Quotidien, (consulté le 11 juillet 2017).
  13. a et b « LuxTram », sur https://www.editus.lu (consulté le 12 septembre 2017).
  14. Maurice Fick, « Le tram «magique» atteindra la Place de l'Etoile le 27 juillet », sur Luxemburger Wort, (consulté le 4 juin 2018)
  15. a et b « Les négociations sont au point mort chez Luxtram », sur http://www.lessentiel.lu/fr, (consulté le 2 mai 2018)
  16. Pierre Pailler, « Le tram arrivera à la gare le 13 décembre », sur https://paperjam.lu, (consulté le 2 octobre 2020)
  17. a b et c « À propos », sur http://www.luxtram.lu (consulté le 11 septembre 2017).
  18. Christelle Brucker, « Neien Tramsschapp: le chantier va bon train », sur Luxemburger Wort, (consulté le 11 juillet 2017).
  19. « Centre de Remisage et de Maintenance à Luxembourg-Kirchberg », sur http://www.aucarre.lu (consulté le 10 juillet 2017).
  20. « Luxtram - Centre de remisage et de maintenance du tramway », sur http://www.perrard.lu (consulté le 10 juillet 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]