Frédéric Ferdinand d'Autriche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Frédéric Ferdinand Léopold de Habsbourg-Lorraine, archiduc d'Autriche (Friedrich Ferdinand Leopold von Habsburg-Lothringen, Erzherzog von Österreich), (né à Vienne, le 14 mai 1821 et mort le 5 octobre 1847 à Venise) est un archiduc de la Maison de Habsbourg-Lorraine de la branche de Teschen. Troisième fils de l'archiduc Charles-Louis d'Autriche, le héros de la bataille d'Aspern et de l'archiduchesse, née princesse Henriette de Nassau-Weilburg et cousin germain de l'empereur Ferdinand Ier d'Autriche, il est le frère cadet du très conservateur archiduc Albert, duc de Teschen et de la reine Marie-Thérèse des Deux-Siciles.

L'archiduc Frédéric-Ferdinand perd sa mère en 1829. Bien que protestante, l'archiduchesse défunte est inhumée sur l'ordre de son beau-frère l'empereur dans la Crypte des capucins. En 1837, sa sœur Marie-Thérèse épouse le roi Ferdinand II des Deux-Siciles. L'archiduc Frederic sera le parrain du prince Gaétan de Bourbon-Siciles.

À l'âge de 16 ans, l'archiduc joint la marine impériale. Il se distingue dans la bataille contre Méhémet Ali en 1840. En 1844, il est nommé vice-amiral et Oberkommandant de la marine.

Il perd son père en avril 1847 et meurt de jaunisse à Venise quelques mois plus tard à l'âge de 26 ans.

Un navire de la marine impériale autrichienne porte son nom, le SMS Erzherzog Friedrich, et s'illustre à la bataille de Lissa (1866). En 1856, l'archiduc Charles-Ferdinand prénommera son fils, héritier de la branche de Teschen, Frédéric.

Littérature[modifier | modifier le code]