Ferdinand Charles d'Autriche (1868-1915)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ferdinand Charles d'Autriche
Image dans Infobox.
Ferdinand Charles d'Autriche
Fonction
Membre de la chambre des seigneurs d'Autriche (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 46 ans)
Munich
Sépulture
Nom de naissance
Ferdinand Charles Louis Joseph Jean Marie d'Autriche
Nationalité
Autrichienne
Activités
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Berta Czuber (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Ferdinand Charles Louis Joseph Jean Marie d'Autriche, né à Vienne, le et mort à Munich, le , est un archiduc d'Autriche, petit-fils du roi Ferdinand II des Deux-Siciles et neveu de l'empereur François-Joseph Ier d'Autriche. Âgé de 41 ans, il résolut d'épouser sa maîtresse. Pour ce faire, il accepte d'être exclu de la maison de Habsbourg-Lorraine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ferdinand-Charles et Bertha Burg (1910)

Ferdinand Charles est le troisième fils de l'archiduc Charles-Louis d'Autriche, frère cadet de l'empereur François-Joseph Ier et la princesse Marie de l'Annonciation de Bourbon-Siciles.

Il est le frère cadet de l'archiduc François-Ferdinand, héritier du trône depuis 1896 et qui a contracté une union morganatique en 1900, ce qui a généré de nombreux problèmes en matières de protocole et de règles successorales.

Le second frère de l'archiduc Ferdinand-Charles est l'archiduc Otto. Celui-ci a certes contracté une union royale avec la princesse Marie-Josèphe de Saxe avec qui il a eu deux fils mais il a mené notoirement une vie de débauche et de scandale qui l'a rendu officieusement indigne de la couronne. Il est prématurément décédé en 1906. Ses deux fils sont dynastes et l'aîné, l'archiduc Charles François Joseph est appelé à monter sur le trône à la mort de François-Ferdinand.

La succession au trône étant assurée, en 1909, l'archiduc Ferdinand-Charles, âgé de 41 ans et quatrième dans l'ordre de succession, épouse sa maîtresse Berthe Czuber (1879 – 1979), fille d'Emanuel Czuber, célèbre mathématicien autrichien et professeur à Coire[réf. nécessaire].

Du fait de ce mariage, Ferdinand-Charles est exclu de la Maison impériale, démis de ses titres et dignités et doit changer de nom. Par ironie, il se fait appeler Ferdinand Burg.

Le couple n'a pas de postérité.

Liens externes[modifier | modifier le code]