Gottfried de Habsbourg-Toscane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gottfried de Habsbourg-Toscane
Description de l'image Defaut.svg.

Succession

Prétendant au trône de Toscane


(35 ans, 2 mois et 13 jours)

Nom revendiqué Gottfried Ier
Prédécesseur Pierre-Ferdinand de Habsbourg-Toscane
Successeur Léopold-François de Habsbourg-Toscane
Biographie
Titulature Archiduc d'Autriche
Grand-duc de Toscane
Dynastie Maison de Habsbourg-Lorraine
Distinctions Chevalier de la Toison d'or
Nom de naissance Gottfried Maria Joseph Peter Ferdinand Hubert Anton Rupert Leopold Heinrich Ignaz Alfons von Habsburg-Lothringen
Naissance
Linz
Autriche
Décès (à 81 ans)
Bad Ischl
Autriche
Sépulture Cimetière paroissial de Sankt Gilgen
État de Salzbourg
Autriche
Père Pierre-Ferdinand de Habsbourg-Toscane
Mère Marie-Christine de Bourbon-Siciles
Conjoint Dorothée Marie de Bavière
Enfants Elisabeth Marie de Habsbourg-Toscane
Alice Marie de Habsbourg-Toscane
Léopold-François de Habsbourg-Toscane Royal Crown of France.svg
Marie-Antoinette de Habsbourg-Toscane
Résidence Maison de Habsbourg
Religion Catholicisme

Description de cette image, également commentée ci-après

Gottfried de Habsbourg-Toscane, né à Linz, Autriche-Hongrie, le et mort à Bad Ischl, Autriche, le est un archiduc d'Autriche, grand-duc titulaire de Toscane et prétendant aux trônes de Toscane et de Lucques de 1948 à 1984.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Gottfried de Habsbourg-Toscane et sa famille vers 1911.

Fils aîné et premier des quatre enfants de l'archiduc Pierre-Ferdinand de Habsbourg-Toscane (1874-1948) et de la princesse Marie-Christine de Bourbon-Siciles (1877-1947), Gottfried de Habsbourg-Toscane naît à Linz le [1].

Par son père, il est le petit-fils de Ferdinand IV (1835-1908), grand-duc de Toscane, tandis que par sa mère, il est un arrière petit-fils de Ferdinand II (1810-1859), roi des Deux-Siciles[2].

Gottfried et ses frère et sœurs sont élevés à Salzbourg et à Vienne, jusqu'à l'émigration de sa famille à Lucerne à la fin de la Première Guerre mondiale, en 1918. Le , à la suite de l'accession de son père en qualité de chef de la maison de Toscane, Gottfried devient grand-duc héritier de Toscane[2].

Gottfried de Habsbourg-Toscane a un frère cadet Georg (1905-1952), et deux sœurs : Hélène (1903-1924) et Rose-Marie (1906-1983), épouses successives du duc Philippe Albert de Wurtemberg, prétendant au trône de Wurtemberg de 1939 à 1975[3].

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le Gottfried épouse civilement, et religieusement le lendemain, à Sárvár, Hongrie, la princesse Dorothée Marie de Bavière, née au château de Leutstetten, le et morte à Salzbourg, le , fille de François Marie Luitpold de Bavière (1875-1957) et d'Isabelle-Antoinette de Croÿ (1890-1982)[1].

De leur union naissent quatre enfants[4],[5] :

Nouvelle résidence et chef de la maison[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, Gottfried et sa famille résident à Sankt Gilgen, près de Salzbourg. L'archiduc est passionné par la philatélie et la numismatique[2]. Le , Gottfried de Habsbourg-Toscane succède à son père en qualité de chef de la maison grand-ducale de Toscane[1],[2].

Mort[modifier | modifier le code]

Gottfried de Habsbourg-Toscane meurt, à l'âge de 81 ans, à Bad Ischl, le . Le suivant, il est inhumé au cimetière paroissial de Sankt Gilgen, dans l'État de Salzbourg, en Autriche, auprès de ses parents[1],[2].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Gottfried de Habsbourg-Toscane est[1] :

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Énache 1999, p. 121.
  2. a b c d et e Tourtchine 1991, p. 148.
  3. Énache 1999, p. 122.
  4. Énache 1999, p. 121-122.
  5. Tourtchine 1991, p. 148-149.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha : Nouvelle édition augmentée et mise à jour, Le Petit Gotha, , 989 p. (ISBN 978-2950797438), p. 223.
  • Nicolas Énache, La descendance de Marie-Thérèse de Habsburg, Paris, Éditions L'intermédiaire des chercheurs et curieux, , 795 p. (ISBN 978-2-908003-04-8).
  • Jean-Fred Tourtchine, Les Manuscrits du CEDRE : L'Empire d'Autriche, vol. III, t. 11, Clamecy, Imprimerie Laballery, , 268 p..
  • (en) David McIntosh, The Unknown Habsburgs - The Grand Ducal House of Tuscany, Rosvall Royal Books, 2000 (ISBN 9197397806).

Liens externes[modifier | modifier le code]