Albert VI d'Autriche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Albert d'Autriche (1559-1621) ou Albert de Habsbourg.
Albert VI d'Autriche
Image illustrative de l'article Albert VI d'Autriche
Titre
Duc d'Autriche intérieure
Prédécesseur Ernest d'Autriche intérieure
Successeur Titre abrogé
Archiduc d'Autriche
Prédécesseur Ladislas Ier de Bohême
Successeur Frédéric V d'Autriche
Biographie
Dynastie Habsbourg
Date de naissance
Lieu de naissance Vienne (Duché d'Autriche)
Date de décès (à 44 ans)
Lieu de décès Vienne
(Archiduché d'Autriche)
Père Ernest d'Autriche intérieure
Mère Cymburge de Mazovie
Conjoint Mathilde du Palatinat

Albert VI d'Autriche[1] appelé le Noble ou le Dépensier (né le à Vienne ; mort le à Vienne) est un membre de la maison des Habsbourg, duc d'Autriche intérieure puis archiduc d'Autriche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le benjamin des deux fils du duc Ernest d'Autriche intérieure et de Cymburge de Mazovie. Son père, le Duc de Styrie, meurt en 1424. Son frère aîné, Frédéric, est le futur empereur Frédéric III du Saint-Empire.

En 1411, quelques années avant sa naissance, les terres du royaume des Habsbourg ont été réparties en trois duchés indépendants. Le cousin Albert II du Saint-Empire, de la lignée d'Albert III d'Autriche, régnait sur la Basse-Autriche. Son père Ernest d'Autriche régnait sur l'Autriche intérieure, et son oncle Frédéric IV d'Autriche sur la Haute-Autriche. Tous deux étaient de la lignée de Léopold III de Habsbourg.

Frédéric IV, après la mort de son frère Ernest, prend la régence de ses fils Frédéric (V) et Albert (VI). En 1436, Frédéric et Albert s'émancipent. Ils passent un accord selon lequel il doivent régner ensemble sur l'Autriche intérieure. Mais l'accord n'est pas respecté, et Frédéric prend seul le pouvoir en tant que duc Frédéric V.

Le chef de la maison des Habsbourg, Albert II du Saint-Empire, meurt en 1439 de la dysenterie lors de la campagne contre les Turcs. Il laisse un fils, Ladislas Ier de Bohême. La même année meurt aussi Frédéric IV, laissant son fils Sigismond d'Autriche.

Frédéric V est désormais à la tête de la Maison de Habsbourg. Il adopte Ladislas, héritier de la Basse-Autriche, et Sigismond, héritier de la Haute-Autriche. Le , Frédéric devient Frédéric III du Saint-Empire. En 1446, la succession du Tyrol le contraint à émanciper Sigismond et à le nommer duc. Il ne lui attribue toutefois pas l'Autriche antérieure, ce qui lui permet de se réserver les pleins pouvoirs sur l'Empire.

Albert VI a dorénavant un territoire distinct. En 1452, Albert épouse Mathilde du Palatinat. En 1457, il fonde l'Université de Fribourg-en-Brisgau et fait rédiger le Codex Ingeram.

Après la mort de Ladislas éclate un conflit de succession pour la Basse-Autriche entre les deux frères Albert et Frédéric. Albert demande à hériter de ce territoire et se fait appeler Albert VI d'Autriche au-dessus et en dessous de l'Enns. Frédéric refuse de le reconnaître mais, en 1458, Albert s'impose en Haute-Autriche. Après un siège victorieux du château de Vienne le contre Frédéric et sa famille, Albert devient également le souverain de la Basse-Autriche et de Vienne.

Albert s'était aussi opposé à son frère lors d'une bataille pour le contrôle du diocèse de Mayence, en se trouvant du côté des adversaires à l'empereur. La guerre se termine par la capture de Ulrich V de Wurtemberg et de Hans von Gemmingen à la bataille de Seckenheim.

Succession d'Albert VI d'Autriche[modifier | modifier le code]

Albert VI d'Autriche meurt le . Sa mort inattendue aide l'empereur Frédéric III dans la reconquête du territoire des Habsbourg. Mais le nouveau roi de Hongrie, Mathias Corvin, conquiert dans les décennies suivantes, la Styrie et la Basse-Autriche puis Vienne le 1er juin 1485 et en fait sa capitale, si bien que Vienne sera la capitale de la Hongrie pendant cinq ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Konstantin Moritz Ambrosius Langmaier, Erzherzog Albrecht VI. von Österreich (1418 –1463) : Ein Fürst im Spannungsfeld von Dynastie, Regionen und Reich, Köln-Weimar-Wien, Böhlau Verlag, coll. « Forschungen zur Kaiser- und Papstgeschichte des Mittelalters », (ISBN 978-3-412-50139-6, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Konstantin Moritz Ambrosius Langmaier, Erzherzog Albrecht VI. von Österreich (1418 –1463) : Ein Fürst im Spannungsfeld von Dynastie, Regionen und Reich, Köln-Weimar-Wien, Böhlau Verlag, coll. « Forschungen zur Kaiser- und Papstgeschichte des Mittelalters », (ISBN 978-3-412-50139-6, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]