Ordre militaire de Marie-Thérèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ordre militaire de Marie-Thérèse
« Militär-Maria Theresien-Orden »
Ordre militaire de Marie-Thérèse
Médaille de l'ordre
Décernée par
Drapeau de l'Autriche Archiduché d'Autriche
Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche
Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Drapeau de la Hongrie Royaume de Hongrie
Type Distinction militaire comportant 3 classes :
Éligibilité Militaires
Statut Plus décerné
Chiffres
Date de création 18 juin 1757
Total de récompensés 61 Grand-croix,
140 Commandeurs,
1 042 Chevaliers.
Importance

Ruban de la médaille
« Étoile avec diamants » d'un Chevalier grand-croix de l'ordre ;

L’ordre militaire de Marie-Thérèse (en allemand, « Militär-Maria Theresien-Orden », ou plus communément « österreichischer Militär-Maria-Theresien-Orden »), créé le par l'impératrice Marie-Thérèse, est un ordre militaire autrichien.

Historique[modifier | modifier le code]

Ordre militaire fondé le , le jour de la bataille de Kolin, par l'impératrice Marie-Thérèse Ire, impératrice du Saint-Empire romain germanique, reine de Hongrie et de Bohême. Il reste jusqu'en 1918 la plus haute décoration militaire autrichienne.

La première cérémonie de l'ordre de Marie-Thérèse, 1758, peinture à l'huile, atelier de Martin van Meytens.

Insignes et grades[modifier | modifier le code]

L'ordre de Marie-Thérèse comprenait trois classes :

  • Chevalier (Ritter) : insigne de l'ordre attaché à un ruban porté à gauche sur la poitrine.
  • Commandeur (Kommandeur) : insigne porté en sautoir au col
  • Grand-Croix (Großkreuz) : insigne attaché à une écharpe rouge-blanc-rouge passée de l'épaule droite à la hanche gauche, ainsi qu'une plaque portée à gauche sur la poitrine.
PortMMTO.gif
Ruban porté sur les uniformes militaires
Ord.MariaTeresa-CAV.png
Chevalier
Ord.MariaTeresa-COM.png
Commandeur
Ord.MariaTeresa-GC.png
Grand-croix

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Václav Měřička, Orden und Ehrenzeichen der Österreichisch-Ungarischen Monarchie, Vienne et Munich, 1974

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :