Fos (Hérault)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Fos.

Fos
Fos (Hérault)
Façade du château.
Blason de Fos
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton Cazouls-lès-Béziers
Intercommunalité Communauté de communes Les Avant-Monts
Maire
Mandat
Francis Vabre
2014-2020
Code postal 34320
Code commune 34104
Démographie
Gentilé Fosséens
Population
municipale
107 hab. (2017 en diminution de 7,76 % par rapport à 2012)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 34′ 01″ nord, 3° 14′ 47″ est
Altitude Min. 171 m
Max. 464 m
Superficie 6,58 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hérault
Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Fos
Géolocalisation sur la carte : Hérault
Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Fos
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fos
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fos

Fos (en occitan Fòs) est une commune française située dans le département de l'Hérault, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte.

Fos est un petit village datant du XIe siècle situé près d'un ravin. Il fait partie du canton de Roujan.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Du XIIe siècle et jusqu'à la Révolution, le village de Fos faisait partie de la viguerie de Béziers. En 1834, Louis Antoine baron de Sénégra et dernier seigneur de Fos, vend son domaine aux habitants.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 En cours Francis Vabre SE Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2017, la commune comptait 107 habitants[Note 1], en diminution de 7,76 % par rapport à 2012 (Hérault : +6,24 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
160133164203229223212200189
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
182181173161162160146147134
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
167158149128127125133116116
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
109926966809685110103
2017 - - - - - - - -
107--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cheminée [du château] 1894
Chevet de l'église Saint-Jean.
  • Source de la Thongue.
  • Four banal.
  • Château.
  • Église Saint-Jean.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Fos (Hérault).svg

Les armoiries de Fos se blasonnent ainsi :

De sable, au pairle losangé d'or et de sinople.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Blésès, Les effets de Fos en Languedoc-Roussillon, [s.l.], [s.n.], , 141 p.
  • Alfred Crouzat, Histoire de la ville de Roujan et du prieuré de Cassan : suivie d'une notice sur les diverses communes du canton, Béziers, Veuve Millet, , 284 p.
  • Luc Dejean, « Fos, à travers son compoix de 1636 (première partie) », Bulletin de la Société archéologique et historique des hauts cantons de l'Hérault, no 7,‎ , p. 98-121
  • Luc Dejean, « Fos, à travers son compoix de 1636 (deuxième partie) », Bulletin de la Société archéologique et historique des hauts cantons de l'Hérault, no 8,‎ , p. 57-68
  • Albert Fabre et Paul Rouville (de), Histoire de Fos, Montpellier, Firmin et Cabirou, coll. « Histoire populaire des communes du département de l'Hérault », , 24 p.
  • Albert Fabre, Roujan et les communes du canton : Fos - Fouzilhon - Gabian - Magalas - Margon - Montesquieu - Neffiès - Pouzolles - Roquessels - Vailhan, Montpellier, Impr. centrale du Midi-Hamelin frères, coll. « Histoire des communes de l'Hérault » (no XXVI), , 32 p. (lire en ligne)
  • Simone Maluski, « Saint-Jean-de-Fos : village de potiers », Cahiers d'Arts et traditions rurales, no 16,‎ 2003-2005, p. 3-8

Fonds d'archives[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]