Puimisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Puimisson
Puimisson
Reproduction de la grotte de Lourdes.
Blason de Puimisson
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton Cazouls-lès-Béziers
Intercommunalité Communauté de communes des Avant-Monts
Maire
Mandat
Daniel Barthes
2014-2020
Code postal 34480
Code commune 34223
Démographie
Gentilé Puimissonnais
Population
municipale
1 048 hab. (2015 en augmentation de 4,49 % par rapport à 2010)
Densité 164 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 26′ 27″ nord, 3° 12′ 29″ est
Altitude Min. 65 m
Max. 137 m
Superficie 6,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Puimisson

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Puimisson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Puimisson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Puimisson
Liens
Site web http://www.ville-puimisson.fr/

Puimisson (en occitan Puègmiçon) est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Puimisson est un petit village situé à 12 kilomètres du Nord de Béziers, direction Bédarieux. Il est situé aux abords de la RD 909 reliant Béziers à Bédarieux. Le village se situe à une vingtaine de kilomètres de la mer et autant de la moyenne montagne appelée « arrière-pays héraultais ». Le paysage est de type méditerranéen avec des collines recouvertes par la garrigue et les vignes. De l’autre côté de la RD 909 coule une rivière, le Libron, près de laquelle s’est développé un bois.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous les formes ad Podio Mincione en 1097, castrum Podio Missionis vers 1182, ad Podium Mucionem en 1183, castro Podiimisonis en 1210, Podio Micione en 1247 et 1248, Puimisson en 1529[1].

Du bas latin podium « hauteur » et patronyme romain Mintionius[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Puimisson est un ancien castrum situé en bordure de la voie antique Béziers-Lacaune et de l’aqueduc romain qui amenait l’eau à Béziers[réf. nécessaire]. Possession stable du monastère, puis de l’évêché de Saint-Pons-de-Thomières pendant 400 ans[réf. nécessaire], la seigneurie de Puimisson fut érigée en baronnie vers 1439, lui donnant ainsi accès aux États du Languedoc.

Vie au village[modifier | modifier le code]

Malgré sa petite taille, le village dispose de quelques commerçants et d’un médecin. On retrouve aussi de nombreuses associations tel qu’un club de football, L'association Sportive de Puimisson, de tennis et un comité des fêtes qui s’occupe de l’animation du village.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Henri Coste DVD  
mars 2009 mars 2014 Georges Bautte    
mars 2014 septembre 2014 Claude Delaunay[2] DVG Employé
septembre 2014 en cours Daniel Barthes DVG  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2015, la commune comptait 1 048 habitants[Note 1], en augmentation de 4,49 % par rapport à 2010 (Hérault : +7,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
380357458470475467498500486
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
526552596631568635568710795
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
785797789782749770735709731
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
7287217107347387889281 0171 048
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

La population du village augmente régulièrement depuis les années 1960.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Mont-Rouge, lieu de pèlerinage pour les chrétiens et maison de repos pour les personnes âgées, se situe au sein de ce village. De nombreux étudiants et personnes croyantes s'y rendent pour prier et respecter la religion chrétienne très ancrée dans ce petit village. Le monastère Saint-Joseph de Mont-Rouge abrite la famille de Saint-Joseph fondée par le père Verlinde. Une abbatiale cistercienne de style roman en pierre de Beaulieu est en construction jusqu'au 19 mars 2010, jour de la Saint-Joseph[7].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Puimisson (Hérault).svg

Les armoiries de Puimisson se blasonnent ainsi :

De sable, au sautoir losangé d'argent et de gueules.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Durand, né vers 1230 à Puimisson et mort en 1296, évêque de Mende, juriste connu sous le nom de « Speculator ».
  • Guillaume VI Durand, né à une date inconnue à Puimisson et mort en 1330, son neveu et successeur à l'évêché de Mende. Également juriste, il fut ambassadeur auprès du roi de France et des papes en Avignon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :