Laurens (Hérault)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laurens.
image illustrant une commune de l’Hérault
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Hérault.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Laurens
Rue du château à Laurens
Rue du château à Laurens
Blason de Laurens
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton Cazouls-lès-Béziers
Intercommunalité Communauté de communes des Avant-Monts du Centre Hérault
Maire
Mandat
François Anglade
2014-2020
Code postal 34480
Code commune 34130
Démographie
Gentilé Laurentiens
Population
municipale
1 593 hab. (2014)
Densité 97 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 31′ 27″ nord, 3° 11′ 52″ est
Altitude 140 m (min. : 117 m) (max. : 228 m)
Superficie 16,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Laurens

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Laurens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Laurens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Laurens

Laurens (en occitan Laurenç) est une commune française située dans le département de l'Hérault et la région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Le Libron prend sa source à Laurens sous le pont à la confluence de la Naubine et du Sauvanès.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous les formes de Laurencs en 1139, de Laurentiis en 1270, de Laurenchis en 1351, Laurens en 1529, Laurens en 1585, de Laurenciis au XVIe siècle, Laurent en 1622[1].

Ce toponyme est issu du nom de personne romain Laurencius[1], Le nom est latin et signifie « l'homme de Laurentum », Laurent « celui qui est couronné de lauriers »[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  1971 Camille Calmel proche du PCF  
mars 1971 mars 1989 Pierre Couderc proche du PS  
mars 1989 mars 2008 Alain Berthezène DVG  
mars 2008 en cours François Anglade UMP puis LR  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 593 habitants, en augmentation de 18,09 % par rapport à 2009 (Hérault : 6,81 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
504 591 638 754 827 872 843 890 910
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
884 788 1 041 1 054 1 078 929 910 1 044 1 170
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 208 1 204 1 208 1 204 1 112 1 062 1 025 1 014 1 021
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
1 055 1 047 1 028 1 006 1 009 932 1 304 1 552 1 593
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Activité économique[modifier | modifier le code]

Mairie de Laurens.
  • L'économie locale a longtemps reposé sur la viticulture et l'exploitation de gisements de marbre noir.
  • Le marbre :lLa commune comptait deux carrières de marbre qui, à leur apogée, employaient chacune plus de 50 salariés. Les débouchés du marbre noir se sont lentement réduits et la diversification des activités est devenue une nécessité. Pour cela, l'une des deux entreprises a judicieusement opté pour la fabrication de cheminées et a su acquérir une place de premiers rangs au niveau national (marque "ROUSTAN-PAROS) avant de s'éteindre à la suite d'une cession. Aujourd'hui, l'extraction du marbre se poursuit par deux exploitants mais elle n'assure plus que peu d'emplois.
  • La viticulture : Laurens est dans la zone d'appellation du cru AOC Faugères et produit un vin d'excellente qualité. En 1938, les vignerons de Laurens qui ont décidé de se réunir et d'assurer leur production en coopérative, font construire la cave commune. Progressivement, la quasi-totalité des producteurs du village va rejoindre la coopérative. Les premières bouteilles étiquetées au nom des producteurs apparaissent vers 1970 avec un classement en VDQS. La prospérité du vignoble va progresser avec le classement en AOC Faugères. Cette prospérité conduira ensuite nombre de producteurs à se retirer de la coopération et à vendre directement leur vin en bouteilles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Laurens (Hérault).svg

Les armoiries de Laurens se blasonnent ainsi :

D'hermine, au pairle losangé d'or et de sinople.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Valentin Duc (Beziers 1858-1915), fort ténor de l'opéra, fut l'ami de personnages ayant en leur temps une certaine célébrité dont Gustave Eiffel. Entre deux tournées, il aimait venir se reposer dans l'antique château de Laurens, sa propriété où il aimait tant recevoir ses amis de théâtre.

Les maires :

Camille Calmel (...-1971) et son équipe municipale se sont attachés à goudronner la plupart des chemins ruraux pour faciliter les travaux d'exploitation des vignes, la viticulture étant alors la principale activité économique de la commune. Durant ses mandats, un bâtiment de douches publiques a été construit en surplomb de la rivière, sur la place du Village. Ce bâtiment a été détruit et il ne reste que le plancher sur lequel a été installé une fontaine.

Maire durant 18 ans, Pierre Couderc (1971-1979) a eu pour premier objectif, dès son élection en 1971, d'assurer avec son équipe municipale l'assainissement du village qui ne disposait toujours pas de tout à l'égout. Il a terminé cette action en achevant le cimentage des lits des cours d'eau qui contribue à lutter contre les crues. Durant son troisième mandat, il a procédé à l'acquisition du château pour y installer la mairie.

Les mandats d'Alain Berthezene (1979-2007) qui a également dirigé la commune durant 18 années ont été marqués par un fort développement de l'urbanisme. L'aménagement des abords du château en supprimant ruines et maisons insalubres et l'acquisition d'un vaste terrain planté en vigne situé à proximité des écoles qui va permettre de doter le village d'une maison de retraite, d'une salle polyvalente, d'un boulodrome couvert, de terrains de tennis et d'agrandir l'espace de vie des écoliers sont à souligner. S'agissant de l'expansion du village, l'élargissement de la voirie et sa mise aux normes des temps présents pour faciliter la desserte de certaines zones d'habitat n'a pas toujours suivi le tempo de la réalisation des projets.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ernest Nègre - Toponymie générale de la France, page 658, (ISBN 2600028838)
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .


Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]