Everything Sucks!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Everything Sucks!
Type de série série télévisée
Autres titres
francophones
Tout est nul ! (Drapeau : Québec Québec)
Genre comédie dramatique initiatique
Création Ben York Jones
Michael Mohan
Production Midnight Radio
Acteurs principaux Jahi Di'Allo Winston
Peyton Kennedy
Patch Darragh
Claudine Mboligikpelani Nako
Musique Hrishikesh Hirway
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 10
Format couleur
Durée 22–27 minutes
Diff. originale
Site web netflix.com/everythingsucks

Everything Sucks! (traduction : « Tout craint ! ») ou Tout est nul ! au Québec[réf. nécessaire] est une série télévisée de comédie dramatique initiatique américaine en dix épisodes d’entre 22–27 minutes, créée par Ben York Jones et Michael Mohan et diffusée depuis le sur Netflix. Le 6 avril 2018, Netflix annonce l'arrêt de la série au terme d'une unique saison[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

, c’est la rentrée des classes pour Luke O’Neil et ses amis McQuaid et Tyler Bowen qui, alors tous étudiants de première année (secondaire 3), joignent le club audiovisuel au lycée de Boring dans le comté de Boring en Oregon. Une fois entré au club, Luke tombe sous le charme de Kate Messner, étudiante de deuxième année (secondaire 4): c’est le coup de foudre

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôles principaux[modifier | modifier le code]

Rôles secondaires[modifier | modifier le code]

Version française

  • Studio de doublage : Chinkel
  • Direction artistique : Olivia Luccioni
  • Adaptation : Hélène Castets, Soriya Leang et Dina Milosevic

Production[modifier | modifier le code]

Développement et genèse[modifier | modifier le code]

Distribution de rôles[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

L’équipe du tournage commence les prises de vues à Boring (en) dans le comté de Clackamas en Oregon et, en revanche, le lycée ne s’y trouve pas : elle se déplace alors à Oregon City ainsi que quelques scènes à Portland pour le concert au Aladdin Theater (en)[2].

Musique[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Everything Sucks!
  • Titre québécois : Tout est nul!
  • Création : Ben York Jones et Michael Mohan
  • Réalisation : Michael Mohan et Ry Russo-Young
  • Scénario : Ben York Jones et Michael Mohan ; Hayley Tyler, Noelle Valdivia et Sean Cummings
  • Casting : Amey René
  • Direction artistique : Adam Reamer
  • Décors : David Storm
  • Costumes : Alexandra Welker
  • Photographie : Elisha Christian
  • Montage : Christian Masini, David Bilow et John Wesley Whitton
  • Musique : Hrishikesh Hirway
  • Production : Josh Appelbaum, André Nemec, Jeff Pinkner, Scott Rosenberg, Ben York Jones et Michael Mohan
  • Société de production : Midnight Radio
  • Société de distribution : Netflix
  • Pays d’origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur
  • Genre : comédie dramatique initiatique
  • Nombre de saisons : 1
  • Nombre d'épisodes : 10
  • Durée : 22–27 minutes
  • Dates de diffusion :

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Plutonium (Plutonium)
  2. Une amitié inconditionnelle (Maybe You're Gonna Be the One That Saves Me)
  3. Au top de la pop (All That and a Bag of Chips)
  4. Roméo et Juliette en orbite (Romeo & Juliet in Space)
  5. C’est qui, cette Zarginda ? (What the Hell's a Zarginda?)
  6. Le Poids du silence (Sometimes I Hear My Voice)
  7. Comme un bon gros baba au rhum (Cheesecake to a Fat Man)
  8. Être normal (I Just Wanna Be Anybody)
  9. Mes copains se font bouffer par des araignées (My Friends Have Been Eaten by Spiders)
  10. Nous étions innocents (We Were Merely Freshmen)

Accueil[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Après l’avant-première limitée ayant lieu le à New York[3], la diffusion internationale est annoncée le sur Netflix.

Audiences[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Le site AlloCiné lui attribue une note moyenne de 3,7 / 5 pour 65 notes dont 5 critiques en huit jours[4].

Pierre Langlais du Télérama souligne que la série est « passable quand elle essaye de se la jouer comme les sitcoms des nineties (proviseur cool gênant, profs consternants, gamins stéréotypés, etc.), elle est en revanche immédiatement touchante et attachante côté drame, où elle prend le temps de filmer la solitude, le mal-être et, surtout, les sentiments confus des jeunes ados. Une réussite qui doit beaucoup à ses jeunes interprètes, à commencer par Jahi Winston (aperçu dans Feed the Beast), formidable de charisme, de naturel et de décontraction dans le rôle de Luke[5]. »

Quant à Marie Salammbô de L'Obs, elle ressent que « la série ose tellement de références copiées et collées, que le moindre semblant d’originalité s’envole aussitôt. (…) À force de stimuler la part de nostalgie qui sommeille en chacun de nous, l’écœurement pointe vite le bout de son nez[6] » et Alexandre Buyukodabas des Inrockuptibles assume que, « malgré quelques éclats de tendresse, Everything Sucks!, la nouvelle série teen de Netflix, embrasse un peu trop cyniquement la tendance nostalgique de la production télévisuelle actuelle »[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Dave Nemetz, « Everything Sucks! Cancelled at Netflix », TVLine,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Kristi Turnquist, « What Everything Sucks! tells us about Boring, Oregon and '90s nostalgia », sur The Oregonian, (consulté le 24 février 2018).
  3. (en) « Paris Berelc Supports Rio Mangini at Netflix's Everything Sucks NYC Premiere », sur Just Jared Jr., (consulté le 24 février 2018).
  4. « « Everything Sucks » : Critiques spectateurs », sur Allociné, (consulté le 24 février 2018).
  5. Pierre Langlais, « Une semaine américaine 47 : Everything sucks !, Here and Now, Butcher's Block », sur Télérama, (consulté le 24 février 2018).
  6. Marie Salammbô, « Everything Sucks!, overdose dégoulinante de 90’s », sur L'Obs, (consulté le 24 février 2018).
  7. Alexandre Buyukodabas, « Everything Sucks! : abus de nostalgie 90's pour la nouvelle série Netflix ? », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 24 février 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]