Coup de foudre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coup de foudre (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Foudroiement.

Le coup de foudre est un phénomène qu'un individu peut expérimenter lors d'une rencontre subite avec une personne inconnue durant laquelle l'attirance est amplifiée par la sensation de surprise liée à la rencontre[1].

On retrouve ce thème dans la littérature et dans de nombreux films tels que Coup de foudre à Notting Hill ou dans Le fabuleux destin d'Amélie Poulain. Dans ces films le coup de foudre provoque habituellement une passion amoureuse incontrôlable conduisant les protagonistes à vivre d'intenses émotions autour desquelles s'articule le scénario. Ces films le présentent généralement de manière idéalisée, comme une sorte de signe motivant un engagement dans une relation amoureuse.

Terminologie nl s'agit d'un événement se produisant en général lors d'une première rencontre entre 2 personnes, quels que soient le sexe, l'âge, etc... Les regards croisés sont instantanément d'une intensité et d'une profondeur importantes et ne peuvent/veulent se lâcher. Une émotion particulière immédiate emplit chacun des protagonistes. C'est comme un choc émotionnel. « Tout est bouleversé et plus rien ne sera comme avant !!!... »[2][modifier | modifier le code]

Le sentiment d'être déstabilisé qui en résulte donne l'impression de quelque chose d'unique et de formidable comparé à une « décharge électrique de la foudre » ou à des « papillons dans le ventre ». L'intense expérience vécue, associée à l'image donnée dans la culture moderne, peut être une motivation pour débuter une relation amoureuse.

Processus physiologiques[modifier | modifier le code]

A la suite d'un coup de foudre, il s'ensuit des processus biochimiques dans le cerveau et donc dans le corps[3] :

Le circuit de la récompense est sollicité. L'idéalisation de la personne rencontrée est activée...

Cela peut se révéler être le premier terme d'une affiliation (vs charisme), d'une amitié, d'un amour...

Il faut qu'un nombre suffisant d'expériences et de moment d'intimité soient partagés pour que le lien sentimental (exemple : amoureux) s'établisse[4]. Il faut apprendre à connaître l'autre... Une fois ce lien établit, il est nécessaire de reproduire régulièrement cette sensation, cette activation pour que le sentiment (affiliatif, amical ou amoureux) prenne de l'épaisseur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Houda Ounis, Coup de foudre: étude linguistique d'une métaphore, préf. Michel Arrivé, éd.Lambert-Lucas, DL 2007, 138 p.
  • Danielle Moreau, Drôles d'endroits pour un coup de foudre, Michel Lafon, , 165 p. (lire en ligne)
  • Gavin's Clemente-Ruiz, Les coups de foudre qui ont fait la France, La Librairie Vuibert, , 208 p. (lire en ligne)
  • Bernhard Fink, « Qu'est ce que le coup de foudre ? », Cerveau & Psycho, no 102,‎ , p. 86 et 87 (ISSN 1639-6936).