Alexandre Prémat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandre Prémat
{{{alternative}}}
Alexandre Prémat, en DTM, en 2008
Biographie
Date de naissance (35 ans)
Lieu de naissance Juvisy-sur-Orge
Nationalité Drapeau de la France France
Site web www.alexandrepremat.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2003
Qualité Pilote automobile

Alexandre Prémat, né le à Juvisy-sur-Orge, est un pilote automobile français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après plusieurs titres en karting, Alexandre Prémat passe au sport automobile en 2000, dans le championnat de Formule Campus (2e). En 2001, il dispute le championnat de France de Formule Renault, qu'il remportera en 2002.

En 2003, il intègre les rangs du nouveau championnat Formule 3 Euro Series, où malgré une présence régulière au premier plan durant deux saisons, il ne parvient pas à décrocher le titre (vice-champion en 2004). Mais il réussit à gagner dans la même année les deux plus grandes courses internationales de Formule 3 : les Masters de Formule 3 de Zandvoort et le Grand prix de Macao en fin de saison et ce dès sa première participation.

En 2005 et 2006, il dispute le championnat de GP2 Series pour le compte de l'écurie ART Grand Prix (codirigée par Nicolas Todt), où malgré de belles performances, il se voit devancer par ses coéquipiers Nico Rosberg puis Lewis Hamilton. Lors de l'hiver 2005-2006, il participe également à la domination mondiale de l'équipe de France dans le nouveau championnat A1 Grand Prix qu’il remporte de main de maitre associé à Nicolas Lapierre (treize victoires à eux deux sur 22 courses).

En septembre 2006, à l'occasion du GP de Chine, il effectue ses débuts en Formule 1 en tant que pilote du vendredi pour le compte de l'écurie Midland-Toyota.

En 2007, il pilote en DTM pour Audi, mais, impliqué dans un spectaculaire carambolage au départ de la première manche de la saison à Hockenheim, il se blesse aux lombaires. Obligé de déclarer forfait pour l'épreuve suivante, c’est seulement après quatre courses en DTM qu’Alex monte pour la première fois sur le podium à Zandvoort, à la seconde place, après avoir offert la victoire à un équipier en vue de l’arrivée. Il participe également aux 24 Heures du Mans 2007 au volant de la troisième Audi R10 officielle, mais sans pouvoir prendre le volant en course à la suite de la sortie de piste prématurée de son coéquipier Mike Rockenfeller.

Toujours en DTM en 2008, il ne parvient pas à se mettre trop en évidence au volant d'une voiture de l'année précédente (2007), jusqu'à la course du Mans (circuit Bugatti) le 5 octobre où il termine troisième après une course parfaite dans des conditions climatiques particulièrement difficiles. Il finira tout de même meilleur pilote sur voitures de saisons précédentes. Il connait plus de succès en endurance où Audi fait de lui l'un de ses pilotes titulaires en Le Mans Series. Très régulier, il remporte le titre de champion LMS dans la catégorie LMP1 en équipe avec Mike Rockenfeller. Il effectue également ses vrais débuts aux 24 Heures du Mans, qu'il termine à la quatrième place.

En 2009 au volant de la voiture Team Phoenix Audi R14 Alexandre finit à la treizième place du championnat DTM. Il participe également sur la nouvelle R15 TDI aux 24 Heures du Mans en compagnie de Romain Dumas et Timo Bernhard. L'équipage, victime de nombreux problèmes mécaniques, ne termine que dix-septième.

Pour la saison 2010, Alex, toujours pilote Audi, n'est pas intégré au programme d'endurance de la marque, et ne participe qu'au championnat DTM. Sur le tracé d'Adria en Italie, lors de l'avant-dernière manche du championnat, il est victime d'un spectaculaire accident dès le premier tour de la course, son Audi effectuant plusieurs tonneaux avant de s'immobiliser contre le rail de sécurité. À l'issue de cet accident, Audi décide de mettre un terme anticipé au contrat de Premat, remplacé pour la dernière course de la saison en Chine par le pilote local Darryl O'Young.

En 2012, il rejoint le V8 Supercars au sein de l'écurie Garry Rogers Motorsport[1]. Après deux saisons complète dans le championnat, il n'est plus engagé à temps plein mais reste au sein de la même écurie comme deuxième pilote pour les courses d'endurances. En 2016, il rejoint l'écurie championne en titre, le Red-Bull Racing Australia, pour les courses d'endurance.

Carrière[modifier | modifier le code]

Alexandre Prémat, en Le Mans Series à Silverstone en 2008 sur l'Audi R10.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
2007 Audi R10 TDI Audi Sport Team Joest Lucas Luhr / Mike Rockenfeller Abandon
2008 Audi R10 TDI Audi Sport Team Joest Lucas Luhr / Mike Rockenfeller 4e
2009 Audi R15 TDI Audi Sport Team Joest Timo Bernhard / Romain Dumas 17e
2011 Oreca 03-Nissan Team Oreca Matmut David Hallyday / Dominik Kraihamer Abandon

Résultats en GP2 Series[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Courses disputées Pole positions Victoires Points inscrits Classement
2005 ART Grand Prix 23 1 2 67 4e
2006 ART Grand Prix 21 0 1 66 3e

Résultats en V8 Supercars[modifier | modifier le code]

Année Ecurie Voiture 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 Classement Points
2012 Garry Rogers Motorsport (en) Holden VE Commodore ADE
R1

17
ADE
R2

18
SYM
R3
 (en)
17
SYM
R4
 (en)
13
HAM
R5

Ret
HAM
R6

24
BAR
R7
 (en)
17
BAR
R8
 (en)
28
BAR
R9
 (en)
24
PHI
R10

Ret
PHI
R11

22
HID
R12
 (en)
22
HID
R13
 (en)
20
TOW
R14
 (en)
Ret
TOW
R15
 (en)
16
QLD
R16
 (en)
19
QLD
R17
 (en)
23
SMP
R18

28
SMP
R19

27
SAN
Q

23
SAN
R20

19
BAT
R21

16
SUR
R22
SUR
R23
YAS
R24

20
YAS
R25

25
YAS
R26

14
WIN
R27
 (en)
18
WIN
R28
 (en)
21
SYD
R29

Ret
SYD
R30

DNS
27e 942
2013 Garry Rogers Motorsport (en) Holden VF Commodore ADE
R1

4
ADE
R2

Ret
SYM
R3
 (en)
21
SYM
R4
 (en)
21
SYM
R5
 (en)
14
PUK
R6

Ret
[[Circuit de Pukekohe Par

Garry Rogers Motorsport k|PUK
R7]]
8

PUK
R8

21
PUK
R9

12
BAR
R10
 (en)
6
BAR
R11
 (en)
19
BAR
R12
 (en)
11
COTA
R13

17
COTA
R14

12
COTA
R15

28
COTA
R16

11
HID
R17
 (en)
21
HID
R18
 (en)
15
HID
R19
 (en)
Ret
TOW
R20
 (en)
13
TOW
R21
 (en)
19
QLD
R22
 (en)
20
QLD
R23
 (en)
14
QLD
R24
 (en)
26
WIN
R25
 (en)
17
WIN
R26
 (en)
Ret
WIN
R27
 (en)
11
SAN
R28

10
BAT
R29

23
SUR
R30

14
SUR
R31

14
PHI
R32

Ret
PHI
R33

DNS
PHI
R34

DNS
SYD
R35

13
SYD
R36

16
19e 1376
2014 Garry Rogers Motorsport (en) Volvo S60 ADE
R1
ADE
R2
ADE
R3
SYM
R4
 (en)
SYM
R5
 (en)
SYM
R6
 (en)
WIN
R7
 (en)
WIN
R8
 (en)
WIN
R9
 (en)
PUK
R10
PUK
R11
PUK
R12
PUK
R13
BAR
R14
 (en)
BAR
R15
 (en)
BAR
R16
 (en)
HID
R17
 (en)
HID
R18
 (en)
HID
R19
 (en)
TOW
R20
 (en)
TOW
R21
 (en)
TOW
R22
 (en)
QLD
R23
 (en)
QLD
R24
 (en)
QLD
R25
 (en)
SMP
R26
SMP
R27
SMP
R28
SAN
R29

8
BAT
R30

17
SUR
R31

7
SUR
R32

2
PHI
R33
PHI
R34
PHI
R35
SYD
R36
SYD
R37
SYD
R38
30th 522
2015 Garry Rogers Motorsport (en) Volvo S60 ADE
R1
ADE
R2
ADE
R3
SYM
R4
 (en)
SYM
R5
 (en)
SYM
R6
 (en)
BAR
R7
 (en)
BAR
R8
 (en)
BAR
R9
 (en)
WIN
R10
 (en)
WIN
R11
 (en)
WIN
R12
 (en)
HID
R13
 (en)
HID
R14
 (en)
HID
R15
 (en)
TOW
R16
 (en)
TOW
R17
 (en)
QLD
R18
 (en)
QLD
R19
 (en)
QLD
R20
 (en)
SMP
R21
SMP
R22
SMP
R23
SAN
R24

14
BAT
R25

5
SUR
R26

21
SUR
R27

6
PUK
R28
PUK
R29
PUK
R30
PHI
R31
PHI
R32
PHI
R33
SYD
R34
SYD
R35
SYD
R36
35th 492
2016 Triple Eight Race Engineering (en) Holden VF Commodore ADE
R1
ADE
R2
ADE
R3
SYM
R4
 (en)
SYM
R5
 (en)
PHI
R6
PHI
R7
BAR
R8
 (en)
BAR
R9
 (en)
WIN
R10
 (en)
WIN
R11
 (en)
HID
R12
 (en)
HID
R13
 (en)
TOW
R14
 (en)
TOW
R15
 (en)
QLD
R16
 (en)
QLD
R17
 (en)
SMP
R18
SMP
R19
SAN
R20

2
BAT
R21

2
SUR
R22

1
SUR
R23

2
PUK
R24
PUK
R25
PUK
R26
PUK
R27
SYD
R28
SYD
R29
26th 840

* Saison en cours

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexandre Prémat en V8 Supercars - Philippe Stano, V8supercars.ffsca.org, 10 février 2012
  2. (en) All Results of Alexandre Prémat - RacingSportsCars

Lien externe[modifier | modifier le code]