Porsche RS Spyder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Porsche RS Spyder
Porsche RS Spyder
La Porsche RS Spyder du Penske Racing aux mains de Romain Dumas lors de l'American Le Mans Series 2007.

Marque Drapeau : Allemagne Porsche
Années de production 2005 - 2010
Classe Sport-Prototype LMP2
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V8
Position du moteur Longitudinale centrale arrière
Cylindrée 3400 puis 3396 cm3
Puissance maximale 476 puis 503 ch
Couple maximal 370 puis 384 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Boîte séquentielle 6 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 775 puis 825 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Barquette de course LMP2
Suspensions Doubles triangles superposés, poussants et combinés ressorts-amortisseurs
Direction A cremaillère
Freins (AV) : Disques ventilés, 380 mm

(AR) : Disques ventilés, 355 mm

Dimensions
Longueur 4 650 mm
Largeur 2 000 mm
Hauteur 1 086 puis 1 068 mm

La Porsche RS Spyder est la voiture qui marque le retour du constructeur allemand Porsche dans la catégorie Sport-Prototypes. Elle répond à la réglementation LMP2 (Le Mans Prototype 2).

Histoire[modifier | modifier le code]

La RS Spyder a été créée en vue de courir dans le championnat ALMS aux États-Unis. Dès le départ, l'usine Porsche a prévu d'en confier l'exploitation pour les années 2005 (deux dernières courses) et 2006 à l'écurie Penske Racing, célèbre pour avoir fait courir les Porsche 917/10 et 917/30 dans le championnat CanAm en Amérique du Nord en 1972 et 1973. Penske engage deux prototypes Porsche RS Spyder LMP2 et remporte les titres LMP2 en 2006, 2007 et 2008 et de nombreuses victoires au classement général, devant les Audi R10 LMP1, en 2007 et 2008 dont les 12 Heures de Sebring 2008 avec Emmanuel Collard, Romain Dumas et Timo Bernhard. En 2007, Porsche propose la RS Spyder aux écuries privées et l'écurie Dyson Racing en achète deux. En 2008 l'auto participe au championnat européen Le Mans Series avec trois équipes : le Horag Racing, le Team Essex et le Van Merksteijn Motorsport qui remporte le titre LMP2 avec Jos Verstappen.

La voiture a connu deux évolutions et présente les caractéristiques suivantes : Un moteur V8 en position longitudinale arrière à essence d'une cylindrée de 3,4 L, développant 503 ch à 10 300 tr/min. Une boîte séquentielle 6 vitesses pour une transmission de type propulsion. Un poids de 775 kg (poids correspondant au gramme près à la limite imposée par l'ACO).

15 châssis ont été construits (001, 002, 003, 701, 702, 703, 704, 705, 706, 707, 708, 709, 710, 801 et 802)[1].

L'utilisation de cette voiture prend fin en 2010 avec une dernière victoire au général lors de la course de Mosport en American Le Mans Series.

Palmarès[modifier | modifier le code]


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Les châssis Porsche RS Spyder sur endurance-series.com

Liens externes[modifier | modifier le code]