European Le Mans Series 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
European Le Mans Series 2016
Description de l'image European Le Mans Series logo.jpg.
Généralités
Sport Endurance
Organisateur(s) ACO, Peter Auto
Édition 13e
Épreuves 6
Site web officiel www.europeanlemansseries.com

Palmarès
Vainqueur LMP2 :
Drapeau : Russie G-Drive Racing
LMP3 :
Drapeau : États-Unis United Autosports
LMGTE :
Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing

Navigation

L'European Le Mans Series 2016 (ELMS) est la treizième saison de ce championnat et se déroule du au sur un total de six manches[1].

Chaque manche se déroule sur une durée de 4 heures.

Repères de débuts de saison[modifier | modifier le code]

La catégorie GTC, pour les GT3, a été abandonnée en raison d'un manque d'inscriptions et de la création de la Michelin Le Mans Cup[2].

Calendrier[modifier | modifier le code]

Date Nom de la Course Durée Circuit Lieu État, Pays
1 16 avril 4 Heures de Silverstone 4 heures Circuit de Silverstone Silverstone Drapeau de l'Angleterre Angleterre, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
2 15 mai 4 Heures d'Imola Autodromo Enzo e Dino Ferrari Imola Drapeau de l'Italie Italie
3 17 juillet 4 Heures du Red Bull Ring Red Bull Ring Spielberg Drapeau de l'Autriche Autriche
4 28 août 4 Heures du Castellet Circuit Paul Ricard Le Castellet Drapeau de la France France
5 25 septembre 4 Heures de Spa Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps Drapeau de la Belgique Belgique
6 23 octobre 4 Heures d'Estoril Circuit d'Estoril Estoril Drapeau du Portugal Portugal

Engagés[modifier | modifier le code]

La liste des engagés a été annoncé le 4 février 2016[3].

LMP2[modifier | modifier le code]

No. Pays Équipe Voiture Moteur Pneu Pilotes
Les chiffres entre parenthèses sont la ou les manches auxquelles le pilote ou l'écurie sont inscrits
LMP2
21 Drapeau : États-Unis DragonSpeed Oreca 05[4],[5],[6] Nissan VK45DE 4.5 L V8 D Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley[7],[8] (Toutes) Drapeau : Suède Henrik Hedman[7] (Toutes) Drapeau : France Nicolas Lapierre[7] (Toutes)
22 Drapeau : France SO24! By Lombard Racing[9] Ligier JS P2[10],[11] Judd HK 3.6 L V8 D Drapeau : France Vincent Capillaire[12] (1-2) Drapeau : France Olivier Lombard[12] (1-2) Drapeau : Royaume-Uni Jonathan Coleman[13] (1-2)
23 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition[14],[15] Ligier JS P2 Nissan VK45DE 4.5 L V8 M[16] Drapeau : France Fabien Barthez (Toutes) Drapeau : France Timothé Buret[17] (Toutes) Drapeau : France Paul-Loup Chatin (Toutes)
25 Drapeau : Portugal Algarve Pro Racing Ligier JS P2 Nissan VK45DE 4.5 L V8 D Drapeau : Royaume-Uni Michael Munemann (1–3, 5) Drapeau : Inde Parth Ghorpade (1-2) Drapeau : Royaume-Uni Chris Hoy (1-2)
Drapeau : Suisse Jonathan Hirschi[18]{{|,}}[19] (3-5) Drapeau : France Andrea Pizzitola (3-5) Drapeau : Italie Andrea Roda (4)
28 Drapeau : France IDEC Sport Racing Ligier JS P2[20] Judd HK 3.6 L V8 M Drapeau : France Dimitri Enjalbert (1–2, 4–6) Drapeau : France Patrice Lafargue[20] (1–2, 4–6) Drapeau : France Paul Lafargue[20] (1–2, 4–6)
29 Drapeau : France Pegasus Racing Morgan LMP2 Nissan VK45DE 4.5 L V8 M Drapeau : France Léo Roussel[21] (Toutes) Drapeau : France Inès Taittinger (Toutes) Drapeau : France Rémy Striebig[21] (1–5)
Drapeau : France Julien Schell (6)
32 Drapeau : Russie SMP Racing BR Engineering BR01 Nissan VK45DE 4.5 L V8 D Drapeau : Monaco Stefano Coletti (Toutes) Drapeau : Colombie Julián Leal[22] (Toutes) Drapeau : Allemagne Andreas Wirth (en) (1-4)
Drapeau : Russie Vitaly Petrov (5–6)
33 Drapeau : Philippines Eurasia Motorsport Oreca 05[23] Nissan VK45DE 4.5 L V8 D Drapeau : France Tristan Gommendy[24] (Toutes) Drapeau : Pays-Bas Nick de Bruijn (en) (1–5) Drapeau : République populaire de Chine Pu Jun Jin (en) (1–5)
Drapeau : Royaume-Uni Michael Lyons[25] (6) Drapeau : Belgique Frédéric Vervisch[25] (6)
34 Drapeau : Suisse Race Performance[26] Oreca 03R Judd HK 3.6 L V8 D Drapeau : Suisse Nicolas Leutwiler (pl) (1–2) Drapeau : Royaume-Uni James Winslow (1–2) Drapeau : France Franck Mailleux (1)
Drapeau : Japon Shinji Nakano[27] (2)
38 Drapeau : Russie G-Drive Racing Gibson 015S Nissan VK45DE 4.5 L V8 D Drapeau : Royaume-Uni Simon Dolan (Toutes) Drapeau : Pays-Bas Giedo van der Garde[28] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell (Toutes)
40 Drapeau : États-Unis Krohn Racing Ligier JS P2 Nissan VK45DE 4.5 L V8 M Drapeau : Suède Niclas Jönsson[29] (Toutes) Drapeau : Suède Björn Wirdheim[30] (1–2) Drapeau : États-Unis Tracy Krohn[29] (1, 3–5)
Drapeau : France Olivier Pla[29] (2-6)
41 Drapeau : Royaume-Uni Greaves Motorsport Ligier JS P2[31] Nissan VK45DE 4.5 L V8 D Drapeau : France Julien Canal[32] (Toutes) Drapeau : Mexique Memo Rojas[33] (Toutes) Drapeau : Pologne Kuba Giermaziak (en)[34],[35] (1–2)
Drapeau : France Nathanaël Berthon[36] (3–6)
44 Drapeau : Russie SMP Racing BR Engineering BR01 Nissan VK45DE 4.5 L V8 D Drapeau : Australie Mitch Evans (1) Drapeau : Indonésie Sean Gelael (1) Drapeau : Italie Antonio Giovinazzi (1)
46 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Oreca 05[37] Nissan VK45DE 4.5 L V8 D Drapeau : Suisse Mathias Beche[38] (Toutes) Drapeau : France Pierre Thiriet (Toutes) Drapeau : Japon Ryō Hirakawa[39] (1–3, 5–6)
Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway[40] (4)
47 Drapeau : Belgique Team WRT[41] Ligier JS P2 Judd HK 3.6 L V8 D Drapeau : Royaume-Uni Will Stevens[41] (5) Drapeau : Belgique Dries Vanthoor[41] (5) Drapeau : Belgique Laurens Vanthoor[41] (5)
48 Drapeau : Irlande Murphy Prototypes Oreca 03R Nissan VK45DE 4.5 L V8 D Drapeau : Irlande Sean Doyle[42] (1-5) Drapeau : Royaume-Uni Shaun Balfe (en)[42] (1) Drapeau : Irlande Damien Faulkner[42] (1)
Drapeau : Royaume-Uni Gary Findlay (2, 5) Drapeau : Royaume-Uni Patrick McClughan (2) Drapeau : Italie Gugliemo Belotti (3)
Drapeau : Inde Karun Chandhok (3) Drapeau : Italie Kevin Ceccon (en) (4) Drapeau : Royaume-Uni Jonathan Coleman (4)
Drapeau : Brésil Bruno Bonifacio (en) (5)

LMP3[modifier | modifier le code]

Toutes les voitures ont un moteur Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo et sont chaussées de pneumatiques Michelin.

No. Pays Équipe Voiture Pilotes
Les chiffres entre parenthèses sont la ou les manches auxquelles le pilote ou l'écurie sont inscrits
LMP3
2 Drapeau : États-Unis United Autosports Ligier JS P3[43],[44] Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle[45] (Toutes) Drapeau : États-Unis Mike Guasch (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Christian England (Toutes)
3 Drapeau : États-Unis United Autosports Ligier JS P3[43],[44] Drapeau : Royaume-Uni Matthew Bell[46] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Wayne Boyd[47] (Toutes) Drapeau : États-Unis Mark Patterson[46] (Toutes)
4 Drapeau : France OAK Racing Ligier JS P3[48] Drapeau : États-Unis Erik Maris[49] (Toutes) Drapeau : États-Unis Jean-Marc Merlin[49] (1–4, 6) Drapeau : Portugal Carlos Tavares (5)
5 Drapeau : Espagne By Speed Factory Ligier JS P3[50] Drapeau : Royaume-Uni Tom Jackson (1–4) Drapeau : Espagne Álvaro Fontes (1-2) Drapeau : Espagne Jesús Fuster (1-2)
Drapeau : Monaco Alain Costa (3–4) Drapeau : Royaume-Uni John Hartshorne (4) Drapeau : Irlande Kevin O'Hara (5)
Drapeau : Irlande Daniel Polley (5) Drapeau : Danemark Kim Rødkjær (5)
6 Drapeau : Royaume-Uni 360 Racing Ligier JS P3 Drapeau : Royaume-Uni Ross Kaiser[51] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni James Swift[51] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Terrence Woodward[51] (Toutes)
7 Drapeau : Italie Villorba Corse Ligier JS P3 Drapeau : Italie Roberto Lacorte (Toutes) Drapeau : Italie Giorgio Sernagiotto (Toutes) Drapeau : Italie Niccolò Schirò (en) (1–3)
8 Drapeau : Suisse Race Performance Ligier JS P3[52] Drapeau : Belgique Bert Longin[53] (Toutes) Drapeau : Suisse Giorgio Maggi[54] (Toutes) Drapeau : Suisse Marcello Marateotto[54] (1–5)
Drapeau : Suisse Nicolas Leutwiler (pl) (6)
9 Drapeau : France Graff Ligier JS P3 Drapeau : France Paul Petit[55] (Toutes) Drapeau : France Eric Trouillet[55] (Toutes) Drapeau : France Enzo Guibbert[55] (1–2, 4–6)
Drapeau : Royaume-Uni James Winslow[56] (3)
10 Drapeau : France Graff Ligier JS P3 Drapeau : États-Unis John Falb[57] (Toutes) Drapeau : Venezuela Enzo Potolicchio[58] (Toutes) Drapeau : États-Unis Sean Rayhall[57] (Toutes)
11 Drapeau : Italie Eurointernational[59] Ligier JS P3 Drapeau : Italie Giorgio Mondini[59] (1–4, 6) Drapeau : Italie Marco Jacoboni (1–4) Drapeau : Italie Andrea Roda (1–2)
Drapeau : Royaume-Uni Jay Palmer (6)
12 Drapeau : Italie Eurointernational[59] Ligier JS P3 Drapeau : Italie Andrea Dromedari (2–4, 6) Drapeau : Italie Fabio Mancini (2–3) Drapeau : Russie Roman Rusinov (2–3)
Drapeau : Pays-Bas Rik Breukers (4, 6) Drapeau : Portugal Miguel Faisca (6)
13 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition[60] Ligier JS P3[61] Drapeau : Allemagne Jens Petersen (Toutes) Drapeau : Pologne Jakub Śmiechowski (Toutes)
14 Drapeau : Irlande Murphy Prototypes Ginetta-Juno P3-15 Drapeau : États-Unis Tony Av (en) (1) Drapeau : Irlande Michael Cullen (1) Drapeau : États-Unis Doug Peterson (1)
Ligier JS P3 Drapeau : Royaume-Uni Barrie Baxte (2) Drapeau : Royaume-Uni Rob Garofall (2) Drapeau : Royaume-Uni Alex Kapadia (2)
15 Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport[62] Ligier JS P3 Drapeau : Danemark Morten Dons (en)[63] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Ossy Yusuf[63] (1–2) Drapeau : Royaume-Uni Ross Warburton[63] (3–4)
Drapeau : Royaume-Uni John Hartshorne (3) Drapeau : Royaume-Uni Anthony Wells (4–6) Drapeau : Royaume-Uni Alasdair McCaig (5–6)
16 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition Ligier JS P3 Drapeau : France Éric Debard (Toutes) Drapeau : France Simon Gachet (Toutes) Drapeau : France Valentin Moineault (Toutes)
17 Drapeau : France Ultimate[64] Ligier JS P3[65] Drapeau : France François Hériau[64] (Toutes) Drapeau : France Jean-Baptiste Lahaye[64] (Toutes) Drapeau : France Matthieu Lahaye[64] (Toutes)
18 Drapeau : France M.Racing - YMR[66] Ligier JS P3 Drapeau : France Alexandre Cougnaud[66] (Toutes) Drapeau : France Yann Ehrlacher[67] (Toutes) Drapeau : France Thomas Laurent[67] (Toutes)
19 Drapeau : France Duqueine Engineering Ligier JS P3 Drapeau : France David Hallyday[68],[69] (Toutes) Drapeau : France Dino Lunardi[68] (Toutes) Drapeau : Suisse David Droux[68] (2–6)
20 Duqueine Engineering Ligier JS P3 Drapeau : France Eric Clement[70] (Toutes) Drapeau : France Maxime Pialat[70] (Toutes) Drapeau : France Romain Iannetta[70] (1-2)
Drapeau : Suisse Antonin Borga[71] (3–6)
24 Drapeau : France OAK Racing Ligier JS P3[48] Drapeau : France Jacques Nicolet[49] (Toutes) Drapeau : France Pierre Nicolet[49] (Toutes)
26 Drapeau : Royaume-Uni Tockwith Motorsports Ligier JS P3 Drapeau : Royaume-Uni Phil Hanson (4–5) Drapeau : Royaume-Uni Nigel Moore (4–5)

GTE[modifier | modifier le code]

Tous les voitures sont chaussés de pneumatiques Dunlop.

No. Pays Équipe Voiture Pilotes
Les chiffres entre parenthèses sont la ou les manches auxquelles le pilote ou l'écurie sont inscrits
LMGTE
51 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 Drapeau : Portugal Rui Águas (Toutes) Drapeau : Italie Marco Cioci (Toutes) Drapeau : Italie Piergiuseppe Perazzini (Toutes)
55 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 Drapeau : Royaume-Uni Duncan Cameron (Toutes) Drapeau : Irlande Matt Griffin (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Aaron Scott (Toutes)
56 Drapeau : Autriche AT Racing Ferrari 458 Italia GT2 Drapeau : Italie Alessandro Pier Guidi (Toutes) Drapeau : Biélorussie Alexander Talkanitsa, Jr. (Toutes) Drapeau : Biélorussie Alexander Talkanitsa, Sr. (Toutes)
60 Drapeau : Danemark Formula Racing[72] Ferrari 458 Italia GT2 Drapeau : Danemark Johnny Laursen[72] (Toutes) Drapeau : Danemark Mikkel Mac (en)[72] (Toutes) Drapeau : Danemark Christina Nielsen[73] (1–3, 5–6)
Drapeau : Danemark Mikkel Jensen (4)
66 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Ferrari 458 Italia GT2 Drapeau : Italie Andrea Bertolini (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Rory Butcher (en) (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Robert Smith (Toutes)
77 Drapeau : Allemagne Proton Competition Porsche 911 RSR (991) Drapeau : États-Unis Mike Hedlund (Toutes) Drapeau : Allemagne Wolf Henzler (Toutes) Drapeau : Allemagne Marco Seefried (1, 3–6)
Drapeau : Allemagne Robert Renauer (de) (2)
88 Drapeau : Allemagne Proton Competition Porsche 911 RSR (991) Drapeau : Italie Gianluca Roda (Toutes) Drapeau : Allemagne Christian Ried (Toutes) Drapeau : Autriche Richard Lietz (1)
Drapeau : Allemagne Klaus Bachler (en) (2) Drapeau : Italie Matteo Cairoli[74] (3, 5) Drapeau : Allemagne David Jahn (4)
Drapeau : Royaume-Uni Ben Barker (en) (6)
96 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin V8 Vantage GTE[75] Drapeau : Allemagne Roald Goethe (1) Drapeau : Royaume-Uni Stuart Hall (1) Drapeau : Nouvelle-Zélande Richie Stanaway (1)
99 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin V8 Vantage GTE[75] Drapeau : Royaume-Uni Andrew Howard (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Alex MacDowall (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner (Toutes)

Voiture innovante[modifier | modifier le code]

Équipe Voiture Moteur Pneus No. Pilotes
Drapeau : France SRT41 by OAK Racing Morgan LMP2 Nissan VK45DE 4.5 L V8 M 84 Drapeau : France Jean-Bernard Bouvet
Drapeau : France Frédéric Sausset
Drapeau : France Christophe Tinseau

Résumé[modifier | modifier le code]

4 Heures de Silverstone[modifier | modifier le code]

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures de Silverstone ont été remporté par la Gibson 015S de l'écurie G-Drive Racing et pilotée par Simon Dolan, Giedo van der Garde et Harry Tincknell.


La catégorie LMP3 a été remporté par la Ligier JS P3 de l'écurie United Autosports et pilotée par Alex Brundle, Mike Guasch et Christian England.


La catégorie GTE a été remporté par l'Aston Martin Vantage GTE de l'écurie Aston Martin Racing et pilotée par Andrew Howard, Darren Turner et Alex MacDowall.

Article détaillé : 4 Heures de Silverstone 2016.

4 Heures d'Imola[modifier | modifier le code]

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures de Monza ont été remporté par l'Oreca 05 de l'écurie Thiriet by TDS Racing et pilotée par Pierre Thiriet, Mathias Beche et Ryō Hirakawa.


La catégorie LMP3 a été remporté par la Ligier JS P3 de l'écurie United Autosports et pilotée par Alex Brundle, Mike Guasch et Christian England.


La catégorie GTE a été remporté par la Porsche 911 RSR de l'écurie Proton Competition et pilotée par Mike Hedlund, Wolf Henzler et Robert Renauer (de).

Article détaillé : 4 Heures d'Imola 2016.

4 Heures du Red Bull Ring[modifier | modifier le code]

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures du Red Bull Ring ont été remporté par l'Oreca 05 de l'écurie Thiriet by TDS Racing et pilotée par Pierre Thiriet, Mathias Beche et Ryō Hirakawa.


La catégorie LMP3 a été remporté par la Ligier JS P3 de l'écurie United Autosports et pilotée par Alex Brundle, Mike Guasch et Christian England.


La catégorie GTE a été remporté par la Ferrari 458 Italia GT2 de l'écurie JMW Motorsport et pilotée par Robert Smith, Rory Butcher (en) et Andrea Bertolini.

Article détaillé : 4 Heures du Red Bull Ring 2016.

4 Heures du Castellet[modifier | modifier le code]

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures du Castellet ont été remporté par l'Oreca 05 de l'écurie Thiriet by TDS Racing et pilotée par Pierre Thiriet, Mathias Beche et Mike Conway.


La catégorie LMP3 a été remporté par la Ligier JS P3 de l'écurie Graff et pilotée par Eric Trouillet, Paul Petit et Enzo Guibbert.


La catégorie GTE a été remporté par la Ferrari 458 Italia GT2 de l'écurie JMW Motorsport et pilotée par Robert Smith, Rory Butcher (en) et Andrea Bertolini.

Article détaillé : 4 Heures du Castellet 2016.

4 Heures de Spa-Francorchamps[modifier | modifier le code]

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures de Silverstone ont été remporté par l'Oreca 05 de l'écurie DragonSpeed et pilotée par Henrik Hedman, Nicolas Lapierre et Ben Hanley.


La catégorie LMP3 a été remporté par la Ligier JS P3 de l'écurie Graff et pilotée par Eric Trouillet, Paul Petit et Enzo Guibbert.


La catégorie GTE a été remporté par la Ferrari 458 Italia GT2 de l'écurie JMW Motorsport et pilotée par Robert Smith, Rory Butcher (en) et Andrea Bertolini.

Article détaillé : 4 Heures de Spa 2016.

4 Heures d'Estoril[modifier | modifier le code]

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures de Silverstone ont été remporté par la Gibson 015S de l'écurie G-Drive Racing et pilotée par Simon Dolan, Giedo van der Garde et Harry Tincknell.


La catégorie LMP3 a été remporté par la Ligier JS P3 de l'écurie M.Racing - YMR et pilotée par Thomas Laurent, Yann Ehrlacher et Alexandre Cougnaud.


La catégorie GTE a été remporté par l'Aston Martin Vantage GTE de l'écurie Aston Martin Racing et pilotée par Andrew Howard, Darren Turner et Alex MacDowall.

Article détaillé : 4 Heures d'Estoril 2016.

Résultats[modifier | modifier le code]

Course Équipe victorieuse LMP2 Équipe victorieuse LMP3 Équipe victorieuse GTE Résultats
Pilotes victorieux LMP2 Pilotes victorieux LMP3 Pilotes victorieux GTE
1 4 Heures de Silverstone Drapeau : Russie G-Drive Racing Drapeau : États-Unis United Autosports Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Résultats
Drapeau : Royaume-Uni Simon Dolan
Drapeau : Pays-Bas Giedo van der Garde
Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell
Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle
Drapeau : États-Unis Mike Guasch
Drapeau : Royaume-Uni Christian England
Drapeau : Royaume-Uni Andrew Howard
Drapeau : Royaume-Uni Alex MacDowall
Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner
2 4 Heures d'Imola Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Drapeau : États-Unis United Autosports Drapeau : Allemagne Proton Competition Résultats
Drapeau : Suisse Mathias Beche
Drapeau : Japon Ryō Hirakawa
Drapeau : France Pierre Thiriet
Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle
Drapeau : États-Unis Mike Guasch
Drapeau : Royaume-Uni Christian England
Drapeau : États-Unis Mike Hedlund
Drapeau : Allemagne Wolf Henzler
Drapeau : Allemagne Robert Renauer (de)
3 4 Heures du Red Bull Ring Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Drapeau : États-Unis United Autosports Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Résultats
Drapeau : Suisse Mathias Beche
Drapeau : Japon Ryō Hirakawa
Drapeau : France Pierre Thiriet
Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle
Drapeau : États-Unis Mike Guasch
Drapeau : Royaume-Uni Christian England
Drapeau : Italie Andrea Bertolini
Drapeau : Royaume-Uni Rory Butcher (en)
Drapeau : Royaume-Uni Robert Smith
4 4 Heures du Castellet Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Drapeau : France Graff Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Résultats
Drapeau : Suisse Mathias Beche
Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway
Drapeau : France Pierre Thiriet
Drapeau : France Eric Trouillet
Drapeau : France Paul Petit
Drapeau : France Enzo Guibbert
Drapeau : Italie Andrea Bertolini
Drapeau : Royaume-Uni Rory Butcher (en)
Drapeau : Royaume-Uni Robert Smith
5 4 Heures de Spa Drapeau : États-Unis DragonSpeed Drapeau : France Graff Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Résultats
Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley
Drapeau : Suède Henrik Hedman
Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : France Eric Trouillet
Drapeau : France Paul Petit
Drapeau : France Enzo Guibbert
Drapeau : Italie Andrea Bertolini
Drapeau : Royaume-Uni Rory Butcher (en)
Drapeau : Royaume-Uni Robert Smith
6 4 Heures d'Estoril Drapeau : Russie G-Drive Racing Drapeau : France M.Racing - YMR Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Résultats
Drapeau : Royaume-Uni Simon Dolan
Drapeau : Pays-Bas Giedo van der Garde
Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell
Drapeau : France Alexandre Cougnaud
Drapeau : France Yann Ehrlacher
Drapeau : France Thomas Laurent
Drapeau : Royaume-Uni Andrew Howard
Drapeau : Royaume-Uni Alex MacDowall
Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner

Classements[modifier | modifier le code]

Attribution des points[modifier | modifier le code]

Système des points
Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e Au-delà
Points 25 18 15 12 10 8 6 4 2 1 0.5

Championnats pilotes[modifier | modifier le code]

Championnat pilotes LMP2[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SIL
Drapeau : Royaume-Uni
IMO
Drapeau : Italie
RBR
Drapeau : Autriche
LEC
Drapeau : France
SPA
Drapeau : Belgique
EST
Drapeau : Portugal
Total
1 Drapeau : Royaume-Uni Simon Dolan
Drapeau : Pays-Bas Giedo van der Garde
Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell
Drapeau : Russie G-Drive Racing 1 2 3 5 5 1 103
2 Drapeau : Suisse Mathias Beche
Drapeau : France Pierre Thiriet
Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Ret 1 1 1 3 8 96
3 Drapeau : Monaco Stefano Coletti
Drapeau : Allemagne Andreas Wirth (en)
Drapeau : Russie SMP Racing 2 4 4 2 6 3 83
4 Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley
Drapeau : Suède Henrik Hedman
Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : États-Unis DragonSpeed Ret 3 Ret 3 1 2 76
5 Drapeau : Japon Ryō Hirakawa Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Ret 1 1 3 8 70
6 Drapeau : Colombie Julián Leal Drapeau : Russie SMP Racing 2 4 4 2 60
7 Drapeau : France Tristan Gommendy Drapeau : Philippines Eurasia Motorsport Ret 5 2 4 Ret 5 50
8 Drapeau : Pays-Bas Nick de Bruijn (en) Drapeau : Philippines Eurasia Motorsport Ret 5 2 4 Ret 40
9 Drapeau : Suède Niclas Jönsson Drapeau : États-Unis Krohn Racing 4 6 9 8 10 4 39
10 Drapeau : Mexique Memo Rojas
Drapeau : France Julien Canal
Drapeau : Royaume-Uni Greaves Motorsport 8 8 6 6 4 Ret 36
11 Drapeau : République populaire de Chine Pu Jun Jin (en) Drapeau : Philippines Eurasia Motorsport Ret 5 2 4 Ret 28
11 Drapeau : France Nathanaël Berthon Drapeau : Royaume-Uni Greaves Motorsport 6 6 4 Ret 28
Couleur Résultat
Or Vainqueur
Argent 2e place
Bronze 3e place
Vert Terminé, dans les points
Bleu Terminé, pas dans les points
Violet Abandon (Ab.)
Non classé (NC)
Rouge Pas qualifié (DNQ)
Noir Disqualifié (DSQ)
Blanc Pas au départ (DNS)
Blanc N'a pas participé
Blessé (INJ)
Exclu (EX)
Course annulée (C)

Gras – Pole

Championnat pilotes LMP3[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SIL
Drapeau : Royaume-Uni
IMO
Drapeau : Italie
RBR
Drapeau : Autriche
LEC
Drapeau : France
SPA
Drapeau : Belgique
EST
Drapeau : Portugal
Total
1 Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle
Drapeau : Royaume-Uni Christian England
Drapeau : États-Unis Mike Guasch
Drapeau : États-Unis United Autosports 1 1 1 3 2 11 109.5
2 Drapeau : France Paul Petit
Drapeau : France Eric Trouillet
Drapeau : France Graff 3 Ret 4 1 1 3 93
3 Drapeau : France Enzo Guibbert Drapeau : France Graff 3 Ret 1 1 3 81
4 Drapeau : France David Hallyday
Drapeau : France Dino Lunardi
Drapeau : France Duqueine Engineering 4 4 2 2 Ret 9 62
5 Drapeau : Royaume-Uni Matthew Bell
Drapeau : Royaume-Uni Wayne Boyd
Drapeau : États-Unis Mark Patterson
Drapeau : États-Unis United Autosports 2 7 14 11 3 2 59
6 Drapeau : Suisse David Droux Drapeau : France Duqueine Engineering 4 2 2 Ret 9 50
7 Drapeau : Royaume-Uni Ross Kaiser
Drapeau : Royaume-Uni James Swift
Drapeau : Royaume-Uni Terrence Woodward
Drapeau : Royaume-Uni 360 Racing 5 9 3 5 5 Ret 48
8 Drapeau : France Alexandre Cougnaud
Drapeau : France Yann Ehrlacher
Drapeau : France Thomas Laurent
Drapeau : France M.Racing - YMR Ret 5 10 Ret Ret 1 36
9 Drapeau : France Éric Debard
Drapeau : France Simon Gachet
Drapeau : France Valentin Moineault
Drapeau : France Panis-Barthez Compétition 7 3 8 8 Ret 30.5

Championnat pilotes GTE[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SIL
Drapeau : Royaume-Uni
IMO
Drapeau : Italie
RBR
Drapeau : Autriche
LEC
Drapeau : France
SPA
Drapeau : Belgique
EST
Drapeau : Portugal
Total
1 Drapeau : Royaume-Uni Andrew Howard
Drapeau : Royaume-Uni Alex MacDowall
Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner
Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing 1 5 4 3 5 1 98
2 Drapeau : Italie Andrea Bertolini
Drapeau : Royaume-Uni Rory Butcher (en)
Drapeau : Royaume-Uni Robert Smith
Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport EX 2 1 1 1 Ret 93
3 Drapeau : Biélorussie Alexander Talkanitsa Jr.
Drapeau : Biélorussie Alexander Talkanitsa Sr.
Drapeau : Autriche AT Racing 2 3 3 4 Ret 2 79
4 Drapeau : États-Unis Mike Hedlund
Drapeau : Allemagne Wolf Henzler
Drapeau : Allemagne Proton Competition 8 1 6 6 4 6 66
5 Drapeau : Italie Alessandro Pier Guidi Drapeau : Autriche AT Racing 2 3 4 Ret 2 64
6 Drapeau : Royaume-Uni Duncan Cameron
Drapeau : Irlande Matt Griffin
Drapeau : Royaume-Uni Aaron Scott
Drapeau : Italie AF Corse 4 6 8 5 3 3 64
7 Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : Italie Gianluca Roda
Drapeau : Allemagne Proton Competition 6 4 5 Ret 2 5 60
8 Drapeau : Portugal Rui Águas
Drapeau : Italie Marco Cioci
Drapeau : Italie Piergiuseppe Perazzini
Drapeau : Italie AF Corse 7 7 2 Ret 6 4 50
9 Drapeau : Danemark Johnny Laursen
Drapeau : Danemark Mikkel Mac (pl)
Drapeau : Danemark Formula Racing 5 DNS 7 2 7 Ret 40
10 Drapeau : Allemagne Marco Seefried Drapeau : Allemagne Proton Competition 8 6 6 4 6 40
11 Drapeau : Italie Matteo Cairoli Drapeau : Allemagne Proton Competition 5 2 29
12 Drapeau : Allemagne Robert Renauer (de) Drapeau : Allemagne Proton Competition 1 26
13 Drapeau : Danemark Christina Nielsen Drapeau : Danemark Formula Racing 5 DNS 7 7 22
14 Drapeau : Danemark Mikkel Jensen Drapeau : Danemark Formula Racing 2 18
15 Drapeau : Allemagne Roald Goethe
Drapeau : Royaume-Uni Stuart Hall
Drapeau : Nouvelle-Zélande Richie Stanaway
Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing 3 16
16 Drapeau : Italie Davide Rigon Drapeau : Autriche AT Racing 3 15
17 Drapeau : Autriche Klaus Bachler (en) Drapeau : Allemagne Proton Competition 4 12
18 Drapeau : Royaume-Uni Ben Barker (en) Drapeau : Allemagne Proton Competition 5 11
19 Drapeau : Autriche Richard Lietz Drapeau : Allemagne Proton Competition 6 8
20 Drapeau : Allemagne David Jahn Drapeau : Allemagne Proton Competition Ret 0

Championnats équipes[modifier | modifier le code]

Championnat équipes LMP2[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SIL
Drapeau : Royaume-Uni
IMO
Drapeau : Italie
RBR
Drapeau : Autriche
LEC
Drapeau : France
SPA
Drapeau : Belgique
EST
Drapeau : Portugal
Total
1 Drapeau : Russie No. 38 G-Drive Racing Gibson 015S 1 2 3 5 5 1 103
2 Drapeau : France No. 46 Thiriet by TDS Racing Oreca 05 Ret 1 1 1 3 8 96
3 Drapeau : Russie No. 32 SMP Racing BR Engineering BR01 2 4 4 2 6 3 83
4 Drapeau : États-Unis No. 21 DragonSpeed Oreca 05 Ret 3 Ret 3 1 2 76
5 Drapeau : Philippines No. 33 Eurasia Motorsport Oreca 05 Ret 5 2 4 Ret 5 50
6 Drapeau : États-Unis No. 40 Krohn Racing Ligier JS P2 4 6 9 8 10 4 39
7 Drapeau : Royaume-Uni No. 41 Greaves Motorsport Ligier JS P2 8 8 6 6 4 Ret 36
8 Drapeau : France No. 23 Panis-Barthez Compétition Ligier JS P2 9 7 7 11 7 7 27,5
9 Drapeau : Portugal No. 25 Algarve Pro Racing Ligier JS P2 10 Ret 5 7 9 19
10 Drapeau : France No. 28 IDEC Sport Racing Ligier JS P2 7 Ret 10 8 6 19
11 Drapeau : Belgique No. 47 Team WRT Ligier JS P2 2 18
12 Drapeau : France No. 22 SO24! By Lombard Racing Ligier JS P2 3 11 15,5
13 Drapeau : Russie No. 44 SMP Racing BR Engineering BR01 5 10
14 Drapeau : Suisse No. 34 Race Performance Oreca 03R 6 9 10
15 Drapeau : Irlande No. 48 Murphy Prototypes Oreca 03R 11 10 8 9 Ret 7,5
16 Drapeau : France No. 29 Pegasus Racing Morgan LMP2 Ret 12 Ret 12 Ret EX 1
Couleur Résultat
Or Vainqueur
Argent 2e place
Bronze 3e place
Vert Terminé, dans les points
Bleu Terminé, pas dans les points
Violet Abandon (Ab.)
Non classé (NC)
Rouge Pas qualifié (DNQ)
Noir Disqualifié (DSQ)
Blanc Pas au départ (DNS)
Blanc N'a pas participé
Blessé (INJ)
Exclu (EX)
Course annulée (C)

Gras – Pole

Championnat équipe LMP3[modifier | modifier le code]

La Ligier JS P3 n°9 de l'écurie Graff aux 4 Heures d'Estoril
Pos. Pilote Équipe SIL
Drapeau : Royaume-Uni
IMO
Drapeau : Italie
RBR
Drapeau : Autriche
LEC
Drapeau : France
SPA
Drapeau : Belgique
EST
Drapeau : Portugal
Total
1 Drapeau : États-Unis No. 2 United Autosports Ligier JS P3 1 1 1 3 2 11 109,5
2 Drapeau : France No. 9 Graff Ligier JS P3 3 EX 4 1 1 3 93
3 Drapeau : France No. 19 Duqueine Engineering Ligier JS P3 4 4 2 2 Ret 9 62
4 Drapeau : États-Unis No. 3 United Autosports Ligier JS P3 2 7 14 11 3 2 59
5 Drapeau : Royaume-Uni No. 6 360 Racing Ligier JS P3 5 9 3 5 5 Ret 48
6 Drapeau : France No. 18 M.Racing - YMR Ligier JS P3 Ret 5 10 Ret Ret 1 36
7 Drapeau : France No. 16 Panis-Barthez Compétition Ligier JS P3 7 3 8 8 11 Ret 30,5
8 Drapeau : France No. Ultimate Ligier JS P3 11 10 Ret 4 4 14 26
9 Drapeau : France No. 10 Graff Ligier JS P3 13 Ret 7 Ret 7 4 24,5
10 Drapeau : Pologne No. 13 Inter Europol Competition Ligier JS P3 Ret 15 Ret 7 6 5 24,5
11 Drapeau : Suisse No. 8 Race Performance Ligier JS P3 6 13 6 Ret Ret 7 22,5
12 Drapeau : États-Unis No. 11 Eurointernational Ligier JS P3 Ret 2 Ret Ret Ret 18
13 Drapeau : Royaume-Uni No. 15 RLR Msport Ligier JS P3 8 6 15 Ret 8 10 17,5
14 Drapeau : États-Unis No. 12 Eurointernational Ligier JS P3 8 9 9 6 16
15 Drapeau : France No. 24 OAK Racing Ligier JS P3 9 17 5 15 13 13 14
16 Drapeau : Royaume-Uni No. 26 Tockwith Motorsports Ligier JS P3 6 12 9,5
17 Drapeau : Italie No. 7 Villorba Corse Ligier JS P3 Ret 16 12 10 9 8 8
18 Drapeau : France No. 20 Duqueine Engineering Ligier JS P3 10 11 11 13 10 Ret 3,5
19 Drapeau : France No. 4 OAK Racing Ligier JS P3 12 14 16 12 14 12 3
20 Drapeau : Espagne No. 5 By Speed Factory Ligier JS P3 Ret Ret 13 14 Ret 1
21 Drapeau : Irlande No. 14 MurphyP3-3Dimensional.com Ginetta-Juno LMP3 Ret 0,5
Ligier JS P3 12

Championnat équipes GTE[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SIL
Drapeau : Royaume-Uni
IMO
Drapeau : Italie
RBR
Drapeau : Autriche
LEC
Drapeau : France
SPA
Drapeau : Belgique
EST
Drapeau : Portugal
Total
1 Drapeau : Royaume-Uni No. 99 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE 1 5 4 3 5 1 98
2 Drapeau : Royaume-Uni No. 66 JMW Motorsport Ferrari 458 Italia GT2 EX 2 1 1 1 Ret 93
3 Drapeau : Autriche No. 56 AT Racing Ferrari 458 Italia GT2 2 3 3 4 Ret 2 79
4 Drapeau : Allemagne No. 77 Proton Competition Porsche 911 RSR 8 1 6 6 4 6 66
5 Drapeau : Italie No. 55 AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 4 6 8 5 3 3 64
6 Drapeau : Allemagne No. 88 Proton Competition Porsche 911 RSR 6 4 5 Ret 2 5 60
7 Drapeau : Italie No. 51 AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 7 7 2 Ret 6 4 50
8 Drapeau : Danemark No. 60 Formula Racing Ferrari 458 Italia GT2 5 DNS 7 2 7 Ret 40
9 Drapeau : Royaume-Uni No. 96 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE 3 16

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. European Le Mans Series ce qui change en 2016
  2. (en) Gary Watkins, « GTC class for GT3 cars dropped from ELMS for 2016 », sur autosport.com, (consulté le 24 novembre 2018).
  3. « 2016 EUROPEAN LE MANS SERIES - PROVISIONAL SEASON ENTRY LIST », sur europeanlemansseries.com, (consulté le 18 avril 2016).
  4. Laurent Mercier, « Shakedown imminent pour la ORECA 05/DragonSpeed », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  5. Laurent Mercier, « Une livrée très américaine pour l’ORECA 05/DragonSpeed », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  6. Laurent Mercier, « DragonSpeed prêt à débuter les essais avec sa ORECA 05 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  7. a b et c Laurent Mercier, « Nicolas Lapierre chez DragonSpeed, Nic Minassian en renfort à Sebring », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  8. Laurent Mercier, « Ben Hanley complète l’équipe de l’ORECA 05/DragonSpeed », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  9. Laurent Mercier, « Jean Lombard (SO24! by Lombard Racing) : “Le plan de continuation n’était pas possible” », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  10. Laurent Mercier, « Une Ligier JS P2 et JS P3 pour SO24! by Lombard Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  11. Laurent Mercier, « La Ligier JS P2 du So24! by Lombard Racing se dévoile », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  12. a et b Laurent Mercier, « SO24! by Lombard Racing honoré d’être invité aux 24 Heures du Mans », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  13. Claude Foubert, « Jonathan Coleman complète l’équipage de la Ligier JS P2 du So24! by Lombard Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  14. Laurent Mercier, « Le Panis-Barthez Compétition avec une Ligier JS P2 soutenue par Tech1 Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  15. Communiqué de presse, « Le Panis-Barthez Compétition est officiellement né », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  16. Communiqué de presse, « Panis-Barthez Compétition fait confiance aux gommes Michelin sur sa Ligier JS P2 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  17. Communiqué de presse, « Timothé Buret confirmé chez Panis-Barthez Compétition », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  18. Laurent Mercier, « Red Bull Ring : Jonathan Hirschi renforce Algarve Pro Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  19. Laurent Mercier, « Jonathan Hirschi poursuit avec Algarve Pro Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  20. a b et c Laurent Mercier, « Une nouvelle étape pour IDEC Sport Racing avec sa Ligier JS P2 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  21. a et b Laurent Mercier, « Un programme ambitieux pour Pegasus Racing en 2016 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  22. Laurent Mercier, « Julian Leal sur une BR01 du SMP Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  23. Laurent Mercier, « Eurasia Motorsport passe à la ORECA 05 en 2016 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  24. Laurent Mercier, « Tristan Gommendy renforce Eurasia Motorsport en 2016 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  25. a et b Laurent Mercier, « Estoril : Un nouvel équipage chez Eurasia Motorsport », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  26. Laurent Mercier, « Race Performance confirme ses plans 2016 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  27. Laurent Mercier, « Shinji Nakano avec Race Performance à Imola et au Mans », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  28. Laurent Mercier, « Giedo van der Garde rejoint Simon Dolan et Harry Tincknell chez Jota Sport », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  29. a b et c Laurent Mercier, « De grandes ambitions pour le Krohn Racing en 2016 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  30. Laurent Mercier, « Imola : Tracy Krohn absent, Björn Wirdheim dans la Ligier JS P2 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  31. Laurent Mercier, « La Ligier JS P2/Greaves Motorsport se dévoile », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  32. Laurent Mercier, « Julien Canal confirmé chez Greaves Motorsport », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  33. Laurent Mercier, « Memo Rojas confirmé sur la Ligier JS P2 du Greaves Motorsport », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  34. Laurent Mercier, « Kuba Giermaziak en essais avec Greaves Motorsport », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  35. Laurent Mercier, « Kuba Giermaziak confirmé chez Greaves Motorsport en ELMS et au Mans », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  36. Laurent Mercier, « Nathanaël Berthon terminera la saison chez Greaves Motorsport », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  37. Laurent Mercier, « Thiriet by TDS Racing fait dans le teasing pour sa livrée 2016 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  38. Laurent Mercier, « Mathias Beche : “Revenir en LM P2 est une très belle opportunité” », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  39. Laurent Mercier, « Ryo Hirakawa chez Thiriet by TDS Racing, la livrée de l’ORECA 05 retouchée », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  40. Laurent Mercier, « Paul Ricard : Mike Conway chez Thiriet by TDS Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  41. a b c et d Communiqué de presse, « Spa : Une Ligier JS P2 pour WRT », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  42. a b et c Laurent Mercier, « Silverstone : De nouvelles têtes chez Murphy Prototypes », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  43. a et b Laurent Mercier, « United Autosports passe de Ginetta à Ligier avec l’objectif d’aller au Mans », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  44. a et b Laurent Mercier, « La Ligier JS P3 du United Autosports se dévoile », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  45. Laurent Mercier, « Alex Brundle sur la Ligier JS P3/United Autosports en 2016 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  46. a et b Laurent Mercier, « Mark Patterson et Matt Bell réunis chez United Autosports », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  47. Laurent Mercier, « Wayne Boyd dernier pilote du United Autosports », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  48. a et b Communiqué de presse, « Les Ligier JS P3 d’OAK Racing aux couleurs d’Ingenico Group », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  49. a b c et d communiqué de presse, « OAK Racing dévoile les équipages de ses deux Ligier JS P3 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  50. Laurent Mercier, « SVK by Speed Factory passe de Ginetta à Ligier avec un double programme », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  51. a b et c Laurent Mercier, « Un trio britannique sur la Ligier JS P3 du 360 Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  52. Laurent Mercier, « La Ligier JS P3/Race Performance se dévoile », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  53. Laurent Mercier, « Bert Longin renforce l’équipage de la Ligier JS P3/Race Performance », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  54. a et b Laurent Mercier, « Deux pilotes confirmés sur la Ligier JS P3/Race Performance », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  55. a b et c Laurent Mercier, « Graff dévoile le premier équipage de sa Ligier JS P3 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  56. Laurent Mercier, « Red Bull Ring : James Winslow retrouve le Graff », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  57. a et b Laurent Mercier, « Graff confirme le deuxième équipage de sa Ligier JS P3 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  58. Laurent Mercier, « Essais Officiels : Enzo Potolicchio chez Graff », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  59. a b et c Laurent Mercier, « Eurointernational prépare activement ses debuts en LM P3 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  60. Laurent Mercier, « Inter Europol Competition avec une Ligier JS P3 en VdeV et ELMS », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  61. Claude Foubert, « Inter Europol Competition dévoile la livrée de sa Ligier JS P3 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  62. Laurent Mercier, « La Ligier JS P3 du RLR Motorsport prend des couleurs », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  63. a b et c Claude Foubert, « La Ligier JS P3 RLR Msport affiche complet », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  64. a b c et d Laurent Mercier, « Ultimate confirme sa présence avec une Ligier JS P3 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  65. Communiqué de presse, « Le Team Ultimate passe à la Ligier JS P3 en 2016 », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  66. a et b Laurent Mercier, « Yvan Muller Racing présente sa saison 2016 aux Sables-d’Olonne », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  67. a et b Laurent Mercier, « Thomas Laurent et Yann Ehrlacher, la carte fraicheur du Yvan Muller Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  68. a b et c Laurent Mercier, « Un premier équipage de haut vol chez Duqueine Engineering », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  69. Laurent Mercier, « Un casque “lunaire” pour David Hallyday », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  70. a b et c Laurent Mercier, « Le deuxième équipage du Duqueine Engineering dévoilé », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  71. Laurent Mercier, « Red Bull Ring : Antonin Borga rejoint Duqueine Engineering », sur endurance-info.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  72. a b et c Laurent Mercier, « Une nouvelle livrée pour la Ferrari 458 GTE du Formula Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 21 novembre 2018)
  73. Laurent Mercier, « Christina Nielsen sur la Ferrari du Formula Racing en ELMS et au Mans », sur endurance-info.com, (consulté le 21 novembre 2018)
  74. Laurent Mercier, « Red Bull Ring : Matteo Cairoli chez Proton Competition », sur endurance-info.com, (consulté le 21 novembre 2018)
  75. a et b Laurent Mercier, « Un changement de toit chez Beechdean AMR », sur endurance-info.com, (consulté le 21 novembre 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]