European Le Mans Series 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
European Le Mans Series 2018
Description de l'image Logo2018elms.png.
Généralités
Sport Endurance
Organisateur(s) ACO
Édition 15e
Épreuves 6
Site web officiel www.europeanlemansseries.com

Palmarès
Vainqueur LMP2 :
Drapeau : Russie G-Drive Racing
LMP3 :
Drapeau : Royaume-Uni RLR MSport
LMGTE :
Drapeau : Allemagne Proton Competition

Navigation

L'European Le Mans Series 2018 (ELMS) est la quinzième saison du championnat européen d'endurance. L'édition 2018 se déroule du au [1]. Les six manches ont une durée de 4 heures.

Repères de débuts de saison[modifier | modifier le code]

Le plateau LMP2 de l’European Le Mans Series s’annonce garni pour cette saison 2018 avec une petite quinzaine d’autos sur la grille.

Une des équipes présentes en 2017, Racing Team Nederland, est passée en Championnat du monde d'endurance FIA et on note deux nouvelles équipes dans la catégorie LMP2 avec la Dallara P217 du AVF by Adrián Vallés et l’Oreca 07 du Duqueine Engineering. Pour le reste, le plateau est connu même si plusieurs équipes devraient doubler la mise cette année. Une série d'ajustements sportifs a été réalisé dans le règlement ELMS pour 2018. Tout d’abord un nouveau trophée, réservé uniquement aux équipages Bronze et Silver dans la classe LM P2. Les voitures évoluant dans la catégorie LM P3 bénéficieront d’un train de pneu supplémentaire, à utiliser à tout moment durant l’année. Afin de mieux se familiariser avec les spécificités des tracés, une journée d’essais privés sera organisé le mercredi en amont de la manche de Monza (Italie), Red Bull Ring (Autriche), Spa-Francorchamps (Belgique) et Portimao (Portugal)[2]...

Calendrier[1][modifier | modifier le code]

Le calendrier provisoire 2018 a été annoncé le 23 septembre 2017. Le calendrier comprend six épreuves ayant une durée de 4 heures, reprenant les six mêmes circuits qui ont accueilli des course dans la saison 2017. Les épreuves de Silverstone et du Castellet ont interverti leurs places dans le calendrier. Le circuit français accueille la manche d’ouverture et Silverstone a été reportée au mois d’août, une fois de plus en conjonction avec la manche du Championnat du monde d'endurance FIA.

Les essais officiels de pré-saison sont également revenus au Castellet alors qu'ils s'étaient déroulé à Monza en 2017.

no  Date Nom de la course Durée Circuit Lieu État, Pays
1 15 avril 4 Heures du Castellet 4 heures Circuit Paul Ricard Le Castellet Drapeau de la France France
2 13 mai 4 Heures de Monza Circuit de Monza Monza Drapeau de l'Italie Italie
3 22 juillet 4 Heures du Red Bull Ring Red Bull Ring Spielberg Drapeau de l'Autriche Autriche
4 18 août 4 Heures de Silverstone Circuit de Silverstone Silverstone Drapeau de l'Angleterre Angleterre, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
5 23 septembre 4 Heures de Spa-Francorchamps Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps Drapeau de la Belgique Belgique
6 28 octobre 4 Heures de Portimão Autódromo Internacional do Algarve Portimão Drapeau du Portugal Portugal

Engagés[modifier | modifier le code]

LMP2[modifier | modifier le code]

Toutes les voitures utilisent un moteur Gibson GK428 4.2 L V8 atmosphérique.

no  Pays Équipe Voiture Pneu Pilotes
Les chiffres entre parenthèses sont la ou les manches auxquelles le pilote ou l'écurie sont inscrits
LMP2
21 Drapeau : États-Unis DragonSpeed[3] Oreca 07 M Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley[4] (Toutes) Drapeau : Suède Henrik Hedman[4] (Toutes) Drapeau : France Nicolas Lapierre[4] (Toutes)
22 Drapeau : États-Unis United Autosports[5] Ligier JS P217 D
M
Drapeau : Royaume-Uni Philip Hanson[6] (Toutes) Drapeau : Brésil Bruno Senna[7] (1) Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque[8] (2–6)
23 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition[9] Ligier JS P217 M Drapeau : France Timothé Buret[10] (Toutes) Drapeau : France Julien Canal[11] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Will Stevens[11] (Toutes)
24 Drapeau : Espagne Racing Engineering[10] Oreca 07 D Drapeau : France Norman Nato[10] (Toutes) Drapeau : France Paul Petit[12] (Toutes) Drapeau : France Olivier Pla[12] (1–3, 5–6)
Drapeau : France Matthieu Vaxivière[13] (4)
25 Drapeau : Portugal Algarve Pro Racing[14] Ligier JS P217 D Drapeau : États-Unis Mark Patterson[10] (Toutes) Drapeau : Corée du Sud Tacksung Kim[15] (Toutes) Drapeau : Pays-Bas Ate De Jong[10] (1–4, 6)
Drapeau : États-Unis Matthew McMurry[16] (5)
26 Drapeau : Russie G-Drive Racing[10] Oreca 07 D Drapeau : Russie Roman Rusinov[10] (Toutes) Drapeau : France Andrea Pizzitola[17] (Toutes) Drapeau : Suisse Alexandre Imperatori[17] (1)
Drapeau : France Jean-Éric Vergne[10] (2–6)
27 Drapeau : France IDEC Sport Racing[18] Ligier JS P217 M Drapeau : France Patrice Lafargue[18] (1–3, 5) Drapeau : France Erik Maris[7] (1–3, 5) Drapeau : France William Cavailhes[7] (1–2)
Drapeau : France Nicolas Minassian[19] (3) Drapeau : France Aurélien Panis[20] (5)
28 Drapeau : France IDEC Sport Racing[21] Oreca 07 M Drapeau : France Paul-Loup Chatin[18] (Toutes) Drapeau : Mexique Memo Rojas[22] (Toutes) Drapeau : France Paul Lafargue[18] (1–4)
Drapeau : France Gabriel Aubry[23] (5–6)
29 Drapeau : France Duqueine Engineering[24] Oreca 07 M Drapeau : France Pierre Ragues[25] (Toutes) Drapeau : France Nelson Panciatici[25] (Toutes) Drapeau : France Nicolas Jamin[25] (Toutes)
30 Drapeau : Espagne AVF[26] Dallara P217 D Drapeau : Portugal Henrique Chaves (en)[27] (Toutes) Drapeau : Russie Konstantin Tereshchenko[28] (Toutes)
31 Drapeau : Portugal APR - Rebellion Racing[10],[29] Oreca 07 D Drapeau : Royaume-Uni Harrison Newey[10] (Toutes) Drapeau : Irlande Ryan Cullen[30] (Toutes) Drapeau : États-Unis Gustavo Menezes[31] (Toutes)
32 Drapeau : États-Unis United Autosports[5] Ligier JS P217 D
M
Drapeau : États-Unis William Owen[6] (Toutes) Drapeau : Suisse Hugo de Sadeleer[32] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Wayne Boyd[33] (Toutes)
35 Drapeau : Russie SMP Racing[10] Dallara P217 D Drapeau : Russie Victor Shaitar (en)[10] (1–4) Drapeau : Russie Egor Orudzhev[7] (1–3) Drapeau : Russie Matevos Isaakyan[7] (1–4)
39 Drapeau : France Graff Racing[9] Oreca 07 D Drapeau : France Alexandre Cougnaud[34] (Toutes) Drapeau : Suisse Jonathan Hirschi[35] (Toutes) Drapeau : France Tristan Gommendy[35] (Toutes)
40 Drapeau : Russie G-Drive Racing Oreca 07 D Drapeau : Australie James Allen[34] (Toutes) Drapeau : France Enzo Guibbert[35] (1–4) Drapeau : Mexique Jose Gutiérrez[35] (1–2)
Drapeau : Royaume-Uni Garry Findlay[36] (4) Drapeau : Suède Henning Enqvist[37] (5–6) Drapeau : France Julien Falchero[37] (5–6)
47 Drapeau : Italie Cetilar Villorba Corse[38] Dallara P217 D Drapeau : Italie Giorgio Sernagiotto[38] (Toutes) Drapeau : Italie Roberto Lacorte[38] (Toutes) Drapeau : Italie Andrea Belicchi[38] (1)
Drapeau : Brésil Felipe Nasr[39] (2–6)
49 Drapeau : Danemark High Class Racing[40] Dallara P217 D Drapeau : Danemark Dennis Andersen[40] (Toutes) Drapeau : Danemark Anders Fjordbach[40] (Toutes)

LMP3[modifier | modifier le code]

Toutes les voitures ont un moteur Nissan VK50VE 5.0 L V8 et sont chaussées de pneumatiques Michelin.

no  Pays Équipe Voiture Pilotes
Les chiffres entre parenthèses sont la ou les manches auxquelles le pilote ou l'écurie sont inscrits
LMP3
2 Drapeau : États-Unis United Autosports[43] Ligier JS P3 Drapeau : États-Unis John Falb[43] (Toutes) Drapeau : États-Unis Sean Rayhall[43] (1–4) Drapeau : Australie Scott Andrews (5–6)
3 Drapeau : États-Unis United Autosports[43] Ligier JS P3 Drapeau : Royaume-Uni Matthew Bell[10] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Anthony Wells[10] (Toutes) Drapeau : Canada Garett Grist[7] (Toutes)
4 Drapeau : France Cool Racing by GPC[44] Ligier JS P3 Drapeau : Suisse Iradj Alexander (en)[44] (1–4, 6) Drapeau : Suisse Alexandre Coigny[44] (1–3, 5–6) Drapeau : Suisse Antonin Borga[44] (1–3, 5–6)
Drapeau : Suisse Lucas Borga (4) Drapeau : Suisse Christian Vaglio (4)
5 Drapeau : Espagne NEFIS By Speed Factory[10] Ligier JS P3 Drapeau : Russie Timur Boguslavskiy (en)[10] (Toutes) Drapeau : Russie Aleksey Chuklin (en)[10] (Toutes) Drapeau : Russie Danil Pronenko[10] (Toutes)
6 Drapeau : Royaume-Uni 360 Racing[45] Ligier JS P3 Drapeau : Royaume-Uni Ross Kaiser[45] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni James Swift[45] (1–5) Drapeau : Royaume-Uni Terrence Woodward[45] (1–2, 4–6)
7 Drapeau : Royaume-Uni Ecurie Ecosse[46] Ligier JS P3 Drapeau : Royaume-Uni Alex Kapadia[46] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Colin Noble[46] (Toutes) Drapeau : Danemark Christian Olsen[46] (Toutes)
8 Drapeau : Luxembourg DKR Engineering[10] Norma M30 Drapeau : Belgique Jean Glorieux[10] (1–2) Drapeau : Espagne Alexander Toril (de)[10] (1–2) Drapeau : Espagne Miguel Toril[7] (1–2)
Drapeau : Suède Henning Enqvist (3) Drapeau : France Fabien Lavergne (3) Drapeau : Mexique Ricardo Sanchez (3)
Drapeau : France Marvin Klein (5–6) Drapeau : Suisse Christian Vaglio (5–6) Drapeau : Suisse Nicolas Maulini (en) (6)
9 Drapeau : Autriche AT Racing[10] Ligier JS P3 Drapeau : Biélorussie Alexander Talkanitsa, Jr.[10] (Toutes) Drapeau : Biélorussie Alexander Talkanitsa, Sr.[10] (Toutes) Drapeau : France Yann Clairay (1, 4–5)
Drapeau : Danemark Mikkel Jensen (2–3, 6)
10 Drapeau : Italie Oregon Team[10] Norma M30 Drapeau : Colombie Andrés Méndez (en)[10] (Toutes) Drapeau : Italie Riccardo Ponzio (it) (Toutes) Drapeau : France Clément Mateu (Toutes)
11 Drapeau : États-Unis EuroInternational[10] Ligier JS P3 Drapeau : Italie Giorgio Mondini[7] (Toutes) Drapeau : Pays-Bas Kay Van Berlo[10] (Toutes) Drapeau : Italie Mattia Drudi (5)
12 Drapeau : États-Unis EuroInternational[10] Ligier JS P3 Drapeau : Italie Andrea Dromedari[10] (1–5) Drapeau : États-Unis Max Hanratty[10] (1–3) Drapeau : Canada James Dayson[7] (1, 3, 5–6)
Drapeau : États-Unis Mark Kvamme (en) (2) Drapeau : Italie Mattia Drudi (4) Drapeau : Russie Vadim Meshcheriakov (6)
Drapeau : Italie Luca Demarchi (6)
13 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition[10] Ligier JS P3 Drapeau : Allemagne Martin Hippe[10] (Toutes) Drapeau : Pologne Jakub Śmiechowski[10] (Toutes)
14 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition[10] Ligier JS P3 Drapeau : Allemagne Paul Scheuchner[10] (Toutes) Drapeau : Italie Luca Demarchi[7] (1–5) Drapeau : Suède Henning Enqvist (1)
Drapeau : Allemagne Hendrik Still (2, 4) Drapeau : Italie Guglielmo Belotti (3) Drapeau : Suisse Moritz Müller-Crepon (5–6)
15 Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport[47] Ligier JS P3 Drapeau : Canada John Farano[47] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Rob Garofall[47] (Toutes) Drapeau : Pays-Bas Job van Uitert[47] (Toutes)
16 Drapeau : Royaume-Uni BHK Motorsport[10] Ligier JS P3 Drapeau : Italie Jacopo Baratto[10] (Toutes) Drapeau : Italie Francesco Dracone[10] (Toutes)
17 Drapeau : France Ultimate[10] Norma M30 Drapeau : France François Hériau[10] (Toutes) Drapeau : France Jean-Baptiste Lahaye[10] (Toutes) Drapeau : France Matthieu Lahaye[10] (Toutes)
18 Drapeau : France M.Racing - YMR[10] Ligier JS P3 Drapeau : France Natan Bihel[48] (Toutes) Drapeau : France Laurent Millara[10] (Toutes)
19 Drapeau : France M.Racing - YMR[10] Norma M30 Drapeau : France David Droux[49] (Toutes) Drapeau : France Lucas Légeret[49] (Toutes) Drapeau : France Nicolas Ferrer[50] (1–2)
Drapeau : France Alain Ferté (3) Drapeau : France Romano Ricci (4–5) Drapeau : Royaume-Uni Michael Benham (6)
20 Drapeau : Pologne Racing For Poland Ligier JS P3 Drapeau : Pologne Tomasz Blicharski (2) Drapeau : Suède Henning Enqvist (2) Drapeau : Suisse Alex Fontana (2)
34 Drapeau : Pologne Team Virage Ligier JS P3 Drapeau : Suède Henning Enqvist (4) Drapeau : Royaume-Uni Jean-Marc Littman (4) Drapeau : Royaume-Uni Jacob Rattenbury (4)

LMGTE[modifier | modifier le code]

Tous les équipages sont chaussés de pneumatiques Dunlop.

no  Pays Équipe Voiture Pilotes
Les chiffres entre parenthèses sont la ou les manches auxquelles le pilote ou l'écurie sont inscrits
LMGTE
55 Drapeau : Suisse Spirit of Race[51] Ferrari 488 GTE Drapeau : Royaume-Uni Duncan Cameron[51] (Toutes) Drapeau : Irlande Matt Griffin[51] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Aaron Scott[51] (Toutes)
66 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport[10] Ferrari 488 GTE Drapeau : Royaume-Uni Liam Griffin (en)[10] (Toutes) Drapeau : Royaume-Uni Alex MacDowall[7] (Toutes) Drapeau : Espagne Miguel Molina[7] (Toutes)
77 Drapeau : Allemagne Proton Competition[10] Porsche 911 RSR Drapeau : Allemagne Christian Ried[52] (Toutes) Drapeau : Allemagne Marvin Dienst (de) (Toutes) Drapeau : Norvège Dennis Olsen (en)[53],[52] (1, 3–6)
Drapeau : Allemagne Marc Lieb (2)
80 Drapeau : Italie Ebimotors[10] Porsche 911 RSR Drapeau : Italie Fabio Babini[10] (Toutes) Drapeau : Italie Riccardo Pera[54] (Toutes) Drapeau : France Raymond Narac[7] (1–2)
Drapeau : États-Unis Bret Curtis (de) (3–6)
83 Drapeau : États-Unis Krohn Racing[55] Ferrari 488 GTE Drapeau : Italie Andrea Bertolini[55] (Toutes) Drapeau : Suède Niclas Jönsson[55] (Toutes) Drapeau : États-Unis Tracy Krohn[55] (Toutes)
88 Drapeau : Allemagne Proton Competition[10] Porsche 911 RSR Drapeau : Italie Giorgio Roda[56] (Toutes) Drapeau : Italie Gianluca Roda[57] (Toutes) Drapeau : Italie Matteo Cairoli[10] (1, 3–6)
Drapeau : Italie Gianmaria Bruni (2)

Résumé[modifier | modifier le code]

4 Heures du Castellet[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 4 Heures du Castellet 2018.

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures du Castellet ont été remportés par l'Oreca 07 de l'écurie Racing Engineering et pilotée par Norman Nato, Paul Petit et Olivier Pla.

La catégorie LMP3 a été remportée par la Ligier JS P3 de l'écurie RLR Msport et pilotée par John Farano, Rob Garofall et Job van Uitert.

La catégorie GTE a été remportée par la Ferrari 488 GTE de l'écurie JMW Motorsport et pilotée par Liam Griffin (en), Alex MacDowall et Miguel Molina.

4 Heures de Monza[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 4 Heures de Monza 2018.

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures de Monza ont été remportés par l'Oreca 07 de l'écurie G-Drive Racing et pilotée par Roman Rusinov, Jean-Éric Vergne et Andrea Pizzitola.

La catégorie LMP3 a été remportée par la Ligier JS P3 de l'écurie EuroInternational et pilotée par Giorgio Mondini et Kay Van Berlo.

La catégorie GTE a été remportée par la Ferrari 488 GTE de l'écurie Spirit of Race et pilotée par Duncan Cameron, Matthew Griffin et Aaron Scott.

4 Heures du Red Bull Ring[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 4 Heures du Red Bull Ring 2018.

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures du Red Bull Ring ont été remportés par l'Oreca 07 de l'écurie G-Drive Racing et pilotée par Roman Rusinov, Jean-Éric Vergne et Andrea Pizzitola.

La catégorie LMP3 a été remportée par la Ligier JS P3 de l'écurie RLR Msport et pilotée par John Farano, Rob Garofall et Job van Uitert.

La catégorie GTE a été remporte par la Porsche 911 RSR de l'écurie Proton Competition et pilotée par Matteo Cairoli, Giorgio Roda et Gianluca Roda.

4 Heures de Silverstone[modifier | modifier le code]

La Ligier JS P3 n°3 de l'écurie United Autosports

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures de Silverstone ont été remportés par l'Oreca 07 de l'écurie G-Drive Racing et pilotée par Roman Rusinov, Jean-Éric Vergne et Andrea Pizzitola.

La catégorie LMP3 a été remportée par la Ligier JS P3 de l'écurie United Autosports et pilotée par Matthew Bell, Anthony Wells et Garett Grist.

La catégorie GTE a été remportée par la Ferrari 488 GTE de l'écurie JMW Motorsport et pilotée par Liam Griffin (en), Alex MacDowall et Miguel Molina.

Article détaillé : 4 Heures de Silverstone 2018.

4 Heures de Spa-Francorchamps[modifier | modifier le code]

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures de Silverstone ont été remportés par la Ligier JS P217 de l'écurie United Autosports et pilotée par Filipe Albuquerque et Philip Hanson.

La catégorie LMP3 a été remportée par la Ligier JS P3 de l'écurie United Autosports et pilotée par John Falb et Scott Andrews.

La catégorie GTE a été remportée par la Porsche 911 RSR de l'écurie Ebimotors et pilotée par Fabio Babini, Riccardo Pera et Bret Curtis (en).

Article détaillé : 4 Heures de Spa 2018.

4 Heures de Portimão[modifier | modifier le code]

La catégorie LMP2 et le classement général des 4 Heures de Silverstone ont été remportés par la Ligier JS P217 de l'écurie United Autosports et pilotée par Filipe Albuquerque et Philip Hanson.

La catégorie LMP3 a été remportée par la Ligier JS P3 de l'écurie Inter Europol Competition et pilotée par Martin Hippe et Jakub Śmiechowski.

La catégorie GTE a été remportée par la Porsche 911 RSR de l'écurie Proton Competition et pilotée par Marvin Dienst (de), Christian Ried et Dennis Olsen (en).

Article détaillé : 4 Heures de Portimão 2018.

Résultats[modifier | modifier le code]

En gras le vainqueur de la course.

no  Course Équipe victorieuse LMP2 Équipe victorieuse LMP3 Équipe victorieuse GTE Résultats
Pilotes victorieux LMP2 Pilotes victorieux LMP3 Pilotes victorieux GTE
1 4 Heures du Castellet Drapeau : Espagne no 24 Racing Engineering Drapeau : Royaume-Uni no 15 RLR Msport Drapeau : Royaume-Uni no 66 JMW Motorsport résultats
Drapeau : France Norman Nato
Drapeau : France Paul Petit
Drapeau : France Olivier Pla
Drapeau : Canada John Farano
Drapeau : Royaume-Uni Rob Garofall
Drapeau : Pays-Bas Job van Uitert
Drapeau : Royaume-Uni Liam Griffin (en)
Drapeau : Royaume-Uni Alex MacDowall
Drapeau : Espagne Miguel Molina
2 4 Heures de Monza Drapeau : Russie no 26 G-Drive Racing Drapeau : États-Unis no 11 EuroInternational Drapeau : Suisse no 55 Spirit of Race résultats
Drapeau : Russie Roman Rusinov
Drapeau : France Jean-Éric Vergne
Drapeau : France Andrea Pizzitola
Drapeau : Italie Giorgio Mondini
Drapeau : Pays-Bas Kay Van Berlo
Drapeau : Royaume-Uni Duncan Cameron
Drapeau : Irlande Matthew Griffin
Drapeau : Royaume-Uni Aaron Scott
3 4 Heures du Red Bull Ring Drapeau : Russie no 26 G-Drive Racing Drapeau : Royaume-Uni no 15 RLR Msport Drapeau : Allemagne no 88 Proton Competition résultats
Drapeau : Russie Roman Rusinov
Drapeau : France Jean-Éric Vergne
Drapeau : France Andrea Pizzitola
Drapeau : Canada John Farano
Drapeau : Royaume-Uni Rob Garofall
Drapeau : Pays-Bas Job van Uitert
Drapeau : Italie Matteo Cairoli
Drapeau : Italie Giorgio Roda
Drapeau : Italie Gianluca Roda
4 4 Heures de Silverstone Drapeau : Russie no 26 G-Drive Racing Drapeau : États-Unis no 3 United Autosports Drapeau : Royaume-Uni no 66 JMW Motorsport résultats
Drapeau : Russie Roman Rusinov
Drapeau : France Jean-Éric Vergne
Drapeau : France Andrea Pizzitola
Drapeau : Royaume-Uni Matthew Bell
Drapeau : Royaume-Uni Anthony Wells
Drapeau : Canada Garett Grist
Drapeau : Royaume-Uni Liam Griffin (en)
Drapeau : Royaume-Uni Alex MacDowall
Drapeau : Espagne Miguel Molina
5 4 Heures de Spa-Francorchamps Drapeau : États-Unis no 22 United Autosports Drapeau : États-Unis no 2 United Autosports Drapeau : Italie no 80 Ebimotors résultats
Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque
Drapeau : Royaume-Uni Philip Hanson
Drapeau : États-Unis John Falb
Drapeau : Australie Scott Andrews
Drapeau : Italie Fabio Babini
Drapeau : Italie Riccardo Pera
Drapeau : États-Unis Bret Curtis (en)
6 4 Heures de Portimão Drapeau : États-Unis no 22 United Autosports Drapeau : Pologne no 13 Inter Europol Competition Drapeau : Allemagne no 77 Proton Competition résultats
Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque
Drapeau : Royaume-Uni Philip Hanson
Drapeau : Allemagne Martin Hippe
Drapeau : Pologne Jakub Śmiechowski
Drapeau : Allemagne Marvin Dienst (de)
Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : Norvège Dennis Olsen (en)

Classements[modifier | modifier le code]

Classements des pilotes[modifier | modifier le code]

Classements des équipes[modifier | modifier le code]

Classement LMP2[modifier | modifier le code]

Pos. Équipe Voiture LEC
Drapeau : France
MON
Drapeau : Italie
RBR
Drapeau : Autriche
SIL
Drapeau : Royaume-Uni
SPA
Drapeau : Belgique
POR
Drapeau : Portugal
Total
1 Drapeau : Russie no 26 G-Drive Racing Oreca 07 4 1 1 1 12 4 100.25
2 Drapeau : Espagne no 24 Racing Engineering Oreca 07 1 5 2 Abd. 7 5 66
3 Drapeau : France no 28 IDEC Sport Oreca 07 7 3 4 3 4 6 64
4 Drapeau : États-Unis no 22 United Autosports Ligier JS P217 12 10 3 Abd. 1 1 54
5 Drapeau : États-Unis no 21 DragonSpeed Oreca 07 Abd. 4 5 2 2 13 50.5
6 Drapeau : France no 23 Panis-Barthez Compétition Ligier JS P217 8 7 10 6 3 2 45.5
7 Drapeau : France no 33 TDS Racing Oreca 07 2 2 9 38
8 Drapeau : France no 29 Duqueine Engineering Oreca 07 3 6 Dsq. 7 5 Abd. 34
9 Drapeau : Portugal no 31 APR - Rebellion Racing Oreca 07 15 8 6 5 15 12 23.25
10 Drapeau : États-Unis no 32 United Autosports Ligier JS P217 9 11 15 10 6 3 23
11 Drapeau : France no 39 Graff Oreca 07 10 Abd. 8 4 8 8 23
12 Drapeau : Russie no 40 G-Drive Racing Oreca 07 6 Abd. 13 12 11 7 15.25
13 Drapeau : France no 36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470 5 10
14 Drapeau : Russie no 35 SMP Racing Dallara P217 Nc. Abd. 7 Abd. 6
15 Drapeau : Espagne no 30 AVF by Adrián Vallés Dallara P217 11 Abd. 14 8 9 Abd. 6
16 Drapeau : Danemark no 49 High Class Racing Dallara P217 13 14 12 9 Abd. 9 5.5
17 Drapeau : Italie no 47 Cetilar Villorba Corse Dallara P217 14 9 11 13 10 11 4.5
18 Drapeau : Portugal no 25 Algarve Pro Racing Ligier JS P217 16 13 17 11 13 10 3.25
19 Drapeau : France no 27 IDEC Sport Ligier JS P217 Abd. 12 16 14 1.25

Classement LMP3[modifier | modifier le code]

Pos. Équipe Voiture LEC
Drapeau : France
MON
Drapeau : Italie
RBR
Drapeau : Autriche
SIL
Drapeau : Royaume-Uni
SPA
Drapeau : Belgique
POR
Drapeau : Portugal
Total
1 Drapeau : Royaume-Uni no 15 RLR Msport Ligier JS P3 1 11 1 6 2 5 77.5
2 Drapeau : Pologne no 13 Inter Europol Competition Ligier JS P3 6 4 3 5 12 1 70.25
3 Drapeau : États-Unis no 3 United Autosports Ligier JS P3 7 3 12 1 4 7 58.5
4 Drapeau : Royaume-Uni no 7 Ecurie Ecosse/Nielsen Ligier JS P3 9 10 2 2 9 2 58
5 Drapeau : Royaume-Uni no 6 360 Racing Ligier JS P3 4 2 8 4 3 16 54
6 Drapeau : États-Unis no 2 United Autosports Ligier JS P3 5 5 Abd. 7 1 3 53.5
7 Drapeau : États-Unis no 11 EuroInternational Ligier JS P3 3 1 7 16 13 Abd. 46.75
8 Drapeau : France no 17 Ultimate Norma M30 Abd. 7 4 3 Abd. 12 36.5
9 Drapeau : Espagne no 5 NEFIS By Speed Factory Ligier JS P3 16 6 6 Abd. 10 4 29
10 Drapeau : France no 19 M.Racing - YMR Norma M30 2 13 Abd. 8 8 10 27.5
11 Drapeau : Autriche no 9 AT Racing Ligier JS P3 8 Abd. 5 9 Abd. 6 24
12 Drapeau : Italie no 10 Oregon Team Norma M30 11 8 16 14 7 15 9
13 Drapeau : Suisse no 4 Cool Racing Ligier JS P3 10 9 10 11 6 13 9
14 Drapeau : France no 18 M.Racing - YMR Ligier JS P3 13 Abd. 9 Abd. 5 17 8
15 Drapeau : Pologne no 14 Inter Europol Competition Ligier JS P3 12 15 11 13 15 8 6.25
16 Drapeau : États-Unis no 12 EuroInternational Ligier JS P3 14 Np. 13 10 14 14 3.75
17 Drapeau : Luxembourg no 8 DKR Engineering Norma M30 Abd. Abd. 14 11 9 2.75
18 Drapeau : Royaume-Uni no 16 BHK Motorsport Ligier JS P3 15 12 15 12 Abd. 11 2.5
19 Drapeau : Pologne no 20 Racing For Poland Ligier JS P3 14 0.5
20 Drapeau : Pologne no 34 Team Virage Ligier JS P3 15 0.5

Classement LMGTE[modifier | modifier le code]

Pos. Équipe Voiture LEC
Drapeau : France
MON
Drapeau : Italie
RBR
Drapeau : Autriche
SIL
Drapeau : Royaume-Uni
SPA
Drapeau : Belgique
POR
Drapeau : Portugal
Total
1 Drapeau : Allemagne no 88 Proton Competition Porsche 911 RSR 2 5 1 2 3 3 95.5
2 Drapeau : Royaume-Uni no 66 JMW Motorsport Ferrari 488 GTE 1 4 Abd. 1 4 2 88
3 Drapeau : Allemagne no 77 Proton Competition Porsche 911 RSR 5 2 4 4 5 1 83
4 Drapeau : Suisse no 55 Spirit of Race Ferrari 488 GTE Abd. 1 2 3 2 4 79
5 Drapeau : Italie no 80 EbiMotors Porsche 911 RSR 3 3 3 Abd. 1 Abd. 58.5
6 Drapeau : États-Unis no 83 Krohn Racing Ferrari 488 GTE 4 6 5 6 Abd. 4 48
7 Drapeau : Royaume-Uni no 86 Gulf Racing Porsche 911 RSR Abd. 5 10
8 Drapeau : Suisse no 54 Spirit of Race Ferrari 488 GTE 6 8

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Présentation saison ELMS 2018 », sur europeanlemansseries.com (consulté le 19 janvier 2018).
  2. Medhi Casaurang-Vergez, « Une série d'ajustements sportifs dans le règlement ELMS pour 2018 », sur autohebdo.fr, (consulté le 20 janvier 2018).
  3. Laurent Mercier, « DragonSpeed rempile avec une ORECA 07 », sur endurance-info.com, (consulté le 20 janvier 2018).
  4. a b et c Laurent Mercier, « DragonSpeed confirme son équipage pour la saison 2018 de l’ELMS », sur fanswec.org, (consulté le 6 février 2018).
  5. a et b Florian Defet, « United Autosports recrute le jeune Phil Hanson pour 2018 », sur fanswec.org, (consulté le 20 janvier 2018).
  6. a et b Laurent Mercier, « Will Owen rempile chez United Autosports en 2018 », sur endurance-info.com, (consulté le 20 janvier 2018).
  7. a b c d e f g h i j k l m n et o (en) « Provisionnal Entry List 4 Hours of Le Castellet », sur europeanlemansseries.com, (consulté le 4 avril 2018).
  8. Laurent Mercier, « Filipe Albuquerque poursuit chez United Autosports en 2018 », sur endurance-info.com, (consulté le 11 novembre 2018).
  9. a et b Laurent Mercier, « Quel visage pour le plateau LMP2 2018 ? », sur endurance-info.com, (consulté le 20 janvier 2018)
  10. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az et ba (en) « 2018 European Le Mans Series - Season Entry List » [PDF], sur europeanlemansseries.com, (consulté le 8 février 2018).
  11. a et b (en) Thibaut Villemant, « ELMS - Julien Canal et Will Stevens chez Panis-Barthez », sur autohebdo.fr, (consulté le 13 mars 2018)
  12. a et b (en) Thibaut Villemant, « Racing Engineering en passe de finaliser son équipage », sur endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2018)
  13. Laurent Mercier, « Silverstone : Matthieu Vaxivière pigiste de luxe chez Racing Engineering », sur endurance-info.com, (consulté le 11 novembre 2018)
  14. (en) Algarve Pro Racing Team, « Pinnacle makes first move into sports sponsoship with ELMS deal », sur algarveproracingteam.com (consulté le 20 janvier 2018).
  15. Laurent Mercier, « Tacksung Kim dernier homme chez Algarve Pro Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2018)
  16. (en) Graham Goodwin, « 4H Spa: Thursday Paddock Notes », sur dailysportscar.com, (consulté le 11 novembre 2018)
  17. a et b Laurent Mercier, « Paul Ricard : Pizzitola et Imperatori chez G-Drive Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 3 avril 2018)
  18. a b c et d Samuel Gremaud, « Paul-Loup Chatin rejoint IDEC Sport Racing pour la campagne 2018 de l’ELMS », sur fanswec.org, (consulté le 20 janvier 2018).
  19. Laurent Mercier, « Spa : Nicolas Minassian remplace Patrice Lafargue chez IDEC Sport Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 11 novembre 2018)
  20. Laurent Mercier, « Silverstone : Aurélien Panis chez IDEC Sport Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 11 novembre 2018)
  21. Jacques-Armand Dupuis, « ELMS - IDEC Sport récupère une Oreca 07 », sur autohebdo.fr, (consulté le 14 mars 2018)
  22. Laurent Mercier, « Memo Rojas confirmé chez IDEC Sport », sur endurance-info.com, (consulté le 14 mars 2018)
  23. Laurent Mercier, « Spa : Gabriel Aubry chez IDEC Sport Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 11 novembre 2018)
  24. Pierre-Louis Le Mouëllic, « Une Oreca 07 pour Duqueine Engineering en European Le Mans Series », sur fanswec.org, (consulté le 20 janvier 2018).
  25. a b et c Communiqué de Presse, « Un trio de choix chez Duqueine Engineering », sur endurance-info.com, (consulté le 29 mars 2018).
  26. Samuel Gremaud, « AVF avec une Dallara P217 en ELMS en 2018 », sur fanswec.org, (consulté le 20 janvier 2018).
  27. Laurent Mercier, « Henrique Chaves confirmé chez AVF by Adrian Valles », sur endurance-info.com, (consulté le 20 janvier 2018).
  28. « Tereshchenko confirmé chez AVF Formula », sur autohebdo.fr, (consulté le 6 février 2018).
  29. Laurent Mercier, « Thomas Laurent absent chez APR Rebellion Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2018)
  30. (en) « Cullen Completes APR-Rebellion Lineup », sur sportscar365.com, (consulté le 12 mars 2018)
  31. Communiqué de Presse, « Gustavo Menezes rejoint APR Rebellion Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 3 avril 2018)
  32. Florian Defet, « Hugo De Sadeleer rempile à plein temps chez United Autosports », sur fanswec.org, (consulté le 20 janvier 2018)
  33. Florian Defet, « ELMS : Wayne Boyd monte en LMP2 avec United Autosports », sur fanswec.org, (consulté le 25 mars 2018)
  34. a et b Laurent Mercier, « Alexandre Cougnaud rejoint la catégorie LMP2 chez Graff », sur endurance-info.com, (consulté le 20 janvier 2018)
  35. a b c et d Laurent Mercier, « Graff dévoile ses deux équipages LMP2 », sur endurance-info.com, (consulté le 7 février 2018)
  36. Laurent Mercier, « Silverstone : toujours 42 concurrents mais avec quelques changements… », sur endurance-info.com, (consulté le 11 novembre 2018)
  37. a et b Laurent Mercier, « Spa : 40 concurrents en Belgique, SMP Racing absent », sur endurance-info.com, (consulté le 11 novembre 2018)
  38. a b c et d Laurent Mercier, « De la stabilité chez Cetilar Villorba Corse en 2018 », sur endurance-info.com, (consulté le 20 janvier 2018)
  39. Florian Defet, « Felipe Nasr sur la Dallara P217 du Cetilar Villorba Corse en ELMS », sur fanswec.org, (consulté le 28 avril 2018)
  40. a b et c (en) Stephen Kilbey, « High Class Racing Back For More In ’18 & “Working Hard On Le Mans” », sur dailysportscar.com, (consulté le 20 janvier 2018)
  41. Laurent Mercier, « Trois courses au menu du TDS Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 3 avril 2018)
  42. Laurent Mercier, « Paul Ricard : Signatech-Alpine retrouve l’Europe », sur endurance-info.com, (consulté le 4 avril 2018)
  43. a b c et d (en) Press Release, « John Falb and Sean Rayhall return to United Autosports for 2018 ELMS LMP3 title defence », sur europeanlemansseries.com, (consulté le 20 janvier 2018).
  44. a b c et d Laurent Mercier, « Un programme complet pour Cool Racing by GPC en LMP3 », sur endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2018)
  45. a b c et d « 360 Racing repart avec son trio », sur autohebdo.fr, (consulté le 6 février 2018)
  46. a b c et d (en) Graham Goodwin, « Ecurie Ecosse Step Up To ELMS With Strong Driver Line-up », sur dailysportscar.com, (consulté le 30 mars)
  47. a b c et d (en) Graham Goodwin, « New Look RLR M-Sport Squad For 2018 In ELMS & Michelin LM Cup », sur dailysportscar.com, (consulté le 6 février 2018)
  48. Martin Cotta, « Natan Bihel : en route pour l'European Le Mans Series ! », sur francebleu.fr, (consulté le 20 janvier 2018).
  49. a et b Florian Defet, « Yvan Muller Racing annonce ses deux équipages pour l’ELMS 2018 », sur fanswec.org, (consulté le 23 février 2018).
  50. Laurent Mercier, « Nicolas Ferrer signe chez Yvan Muller Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 5 février 2018).
  51. a b c et d John Dagys, « Amato Ferrari confirmed that it will also enter a Ferrari for Spirit of Race », sportscar365, John Dagys Media,‎ (lire en ligne)
  52. a et b Laurent Mercier, « Proton Competition boucle un équipage », sur endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2018)
  53. Stephen Kilbey, « Cairoli & Olsen Named As Proton ELMS Pair », sur dailysportscar.com, (consulté le 2 mars 2018)
  54. Laurent Mercier, « Riccardo Pera confirmé chez Ebimotors », sur endurance-info.com, (consulté le 2 mars 2018)
  55. a b c et d Laurent Mercier, « Krohn Racing de retour avec Ferrari en 2018 », sur endurance-info.com, (consulté le 20 janvier 2018)
  56. Laurent Mercier, « Giorgio Roda rejoint le Dempsey-Proton Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2018)
  57. Laurent Mercier, « Giorgio et Gianluca Roda en essais avec Proton Competition », sur endurance-info.com, (consulté le 30 mars 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]