Dragon Ball (série télévisée d'animation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dragon Ball (anime))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dragon Ball (homonymie).
Dragon Ball
Image illustrative de l'article Dragon Ball (série télévisée d'animation)
Logo de Dragon Ball.
ドラゴンボール
(Doragon Bōru)
Genre Action
Thèmes Arts martiaux, science-fiction
Anime japonais : dragon ball
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Licence (ja) Pony Canyon
(fr) AB Distribution
Chaîne Drapeau du Japon Fuji Television,Animax
1re diffusion
Épisodes 153

Autre

Dragon Ball (ドラゴンボール, Doragon Bōru?, Dragon Ball) est une série télévisée d'animation japonaise en 153 épisodes de 25 minutes (19 minutes en VF), adaptée du manga éponyme d'Akira Toriyama et produite par Toei Animation.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chronologie de Dragon Ball.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cet anime raconte l'enfance et l'adolescence de Son Goku, un petit garçon très doué pour les arts martiaux, et qui possède une mystérieuse queue de singe. Il rencontre une jeune femme prénommée Bulma, et tous deux partent ensemble à la recherche des Dragon Balls (sept boules de cristal magiques qui permettent, si elles sont réunies, d'invoquer le dragon Shenron, proposant alors d'exaucer le souhait de celui qui prononce face à lui une formule spécifique), rencontrant en chemin de nombreux adversaires (la plupart étant concurrents dans la quête des fameuses boules, souvent dans des desseins égoïstes voire maléfiques), dont certains deviennent par la suite des alliés, tels Yamcha ou Ten Chin Han. Déjà très fort sous sa forme normale (avant même d'avoir suivi un entraînement formel il tient tête à des combattants adultes de haut niveau), Son Goku se transforme en singe géant après avoir fixé la pleine Lune, déployant alors une puissance destructrice incommensurable (sans en avoir conscience et sans en avoir ensuite le moindre souvenir). Avec un autre jeune garçon prénommé Krilin, il suit un entraînement très rigoureux auprès de Kamé Sennin dit « Tortue Géniale », un maître en arts martiaux réputé, cachant une grande puissance sous ses apparences de vieillard lubrique, qui prépare ses deux disciples au Grand tournoi d'arts martiaux (Tenkaichi Budokai). Des ennemis de plus en plus redoutables apparaissent, jusqu'à l'incarnation du Mal sous la forme du Démon Piccolo.

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de Dragon Ball.

Anime[modifier | modifier le code]

Sérié télévisée[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des épisodes de Dragon Ball.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Au Japon, la série a été initialement diffusée sur Fuji TV du au .

En France, elle a été diffusée sur TF1 à partir du [1]jusqu'en 1994 dans l'émission Club Dorothée[2].

En Espagne, la première diffusion a commencé le 15 février 1990 sur TV3.[réf. nécessaire]

En Italie, la première diffusion a commencé en 1989 sur Italia 1.

En Belgique francophone, les téléspectateurs ont d'abord pu voir Dragon Ball sur les chaînes de télévision françaises. La première diffusion sur une chaîne de télévision belge a eu lieu sur Club RTL de 1995 à 1996.[réf. nécessaire] La série est rediffusée depuis 2018 sur La Trois dans l’émission OUFtivi.

En raison du succès rencontré par la série, Dragon Ball a fait l'objet de rediffusions sur de nombreuses chaînes.

À partir du , la chaîne Mangas repasse la série en version remastérisée inédite (non censurée) après la fin de la diffusion de Dragon Ball Z. Par la suite, la chaîne Game One achète les droits de diffusion, pour mettre à l'antenne cette version remasterisée à partir du et ainsi renforcer sa diffusion de mangas shōnen.

OAV[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Cette série ne couvre que les dix-sept premiers volumes du manga Dragon Ball, correspondant à trois arcs majeurs de la saga :

  • La quête des Dragon Balls – 21e Tenkaichi Budokai
  • L'Armée du Red Ribon – 22e Tenkaichi Budokai
  • Piccolo Daimao – 23e Tenkaichi Budokai

La suite et fin du manga d'origine en anime, qui connaîtra un succès encore plus important, porte le nom de Dragon Ball Z.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

La série existe en trois éditions françaises différentes que seul le graphisme des jaquettes différencie : l’édition unitaire comportant 25 DVD, l’édition Dragon Ball Coffret en trois coffrets de huit ou neuf DVD, et l’édition Dragon Ball Box en deux coffrets de douze et quatorze DVD.

Édition unitaire
DVD Édition japonaise[3] Édition française[4]
Épisodes Date Épisodes Date
1 1 à 6 1 à 6
2 7 à 12 7 à 12
3 13 à 18 13 à 18
4 19 à 24 19 à 24
5 25 à 30 25 à 30
6 31 à 36 31 à 36
7 37 à 42 37 à 42
8 43 à 48 43 à 48
9 49 à 54 49 à 54
10 55 à 60 55 à 60
11 61 à 66 61 à 67
12 67 à 72 68 à 73
13 73 à 78 74 à 79
14 79 à 84 80 à 85
15 85 à 90 86 à 91
16 91 à 96 92 à 97
17 97 à 102 98 à 103
18 103 à 108 104 à 109
19 109 à 114 110 à 115
20 115 à 120 116 à 121
21 121 à 126 122 à 127
22 127 à 132 128 à 133
23 133 à 138 134 à 139
24 139 à 143 140 à 146
25 144 à 148 147 à 153
26 149 à 153
Édition Dragon Ball Coffret
  • Coffret 1 : épisodes 1 à 48 (8 DVD) [5]
  • Coffret 2 : épisodes 49 à 97 (8 DVD) [6]
  • Coffret 3 : épisode 98 à 153 (9 DVD) [7]
Édition Dragon Ball Box

Il est sorti une édition collector en deux coffrets avec le choix entre la version originale sous-titrée et la version française :

  • Coffret 1 : épisodes 1 à 68 (12 DVD) sorti le 17 février 2010[8]
  • Coffret 2 : épisodes 69 à 153 (14 DVD) sorti le 7 juillet 2010[9]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]