Orchestre national des Pays de la Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Orchestre national
des Pays de la Loire
Image illustrative de l'article Orchestre national des Pays de la Loire
Logotype de l'ONPL depuis 2014

Surnom ONPL
Pays de résidence Drapeau de la France France
Ville de résidence Angers, Nantes
Lieux d'activité Centre de congrès d'Angers
Centre des congrès de Nantes
Années d'activité Depuis 1971
Type de formation Orchestre symphonique
Direction Pascal Rophé
Fondateur Pierre Dervaux
Création septembre 1971
Statut Syndicat mixte
Effectif 97 musiciens permanents
Site web http://www.onpl.fr/

L'Orchestre national des Pays de la Loire (ONPL), est un orchestre symphonique français basé en région Pays de la Loire, à Angers et à Nantes.

Né de la réunion de l'orchestre de l'opéra de Nantes et de la Société des concerts populaires d'Angers, il est d'abord Orchestre philharmonique des Pays de la Loire avant de devenir Orchestre national des Pays de la Loire.

Historique[modifier | modifier le code]

La création[modifier | modifier le code]

En septembre 1971, l'Orchestre philharmonique des Pays de la Loire donne ses premiers concerts dans la région des Pays de la Loire, sous la direction de Pierre Dervaux[1].

La formation est créée au début des années 1970 à l'initiative de Marcel Landowski, directeur de la musique au ministère de la Culture. L'orchestre est composé de la réunion de l'orchestre de l'opéra de Nantes et de l'orchestre de la Société des concerts populaires d'Angers, dirigé depuis 1962 par son président Jean Bauer ; Ce dernier ayant œuvré à la création d’un orchestre permanent, le futur orchestre philharmonique des Pays de la Loire, connu également sous l'appellation d'OPPL.

Depuis son origine, cet orchestre présente la particularité d'avoir son siège dans deux villes, avec sa centaine de musiciens répartis pour moitié à Angers et pour moitié à Nantes[2].

Son parcours[modifier | modifier le code]

Photographie de l'ONPL lors de la Folle Journée 2009.
L'ONPL lors de la Folle Journée 2009.

Son premier directeur musical est Pierre Dervaux. C'est la première fois en France que deux villes s'unissent pour créer un grand orchestre. Le concert inaugural a lieu à Fontevraud le 21 septembre 1971, suivi d'un concert aux Greniers Saint-Jean d'Angers et d'un autre à l'opéra Graslin de Nantes[1],[3].

En 1976, Marc Soustrot lui succède. Jusqu'en 1994, plusieurs concerts sont donnés en Europe et aux États-Unis sous sa direction[4].

Vient ensuite le Néerlandais Hubert Soudant, qui en assure la direction de 1994 à 2004. Il privilégie le répertoire viennois.

En 1996, l'orchestre philharmonique devient orchestre national[5], sous l'impulsion d'Hubert Soudant et du conseil régional des Pays de la Loire.

La formation collabore en 1998 avec le groupe Tri Yann, pour un spectacle et un enregistrement. La collaboration se répète à plusieurs reprises, en 2000, 2001 et 2004[6].

Le Brésilien Isaac Karabtchevsky lui succède en 2004. Il crée à côté de l'orchestre un chœur amateur, afin d'élargir le répertoire aux grandes œuvres vocales.

Au milieu des années 2000, la formation réunie 8 500 abonnés et 150 000 spectateurs[7]. En octobre 2005, l'orchestre annonce plus de 10 000 abonnés[8], et réunit sur la saison près de 200 000 spectateurs en 200 concerts[9].

En septembre 2010, le chef d'orchestre américain John Axelrod prend la direction musicale. Au cours de sa seconde saison, il rend hommage aux 40 ans de l'ONPL, en reprenant notamment le même programme musical que le premier concert de l'orchestre, et en invitant les anciens directeurs musicaux à venir diriger de nouveau (Marc Soustrot, Hubert Soudant et Isaac Karabtchevsky)[5],[1].

L'année 2011 est en demie teinte[10]. Cette même année, l'orchestre organise un concours musical pour les familles, donnant la possibilité de jouer sur scène avec l'orchestre[11]. La formation se produit principalement à Nantes, à La Cité, et à Angers, à l'auditorium du centre de congrès et au Quai[12].

Sur la saison 2013-2014, l'orchestre symphonique se compose de 106 musiciens permanents[2] et le chœur de 76 choristes[13]. L'ONPL affiche environ 9 000 abonnés, et près de 200 000 spectateurs par an répartis sur 200 concerts[5].

Après celles de 2002 et 2008, l'orchestre fait une nouvelle tournée en Chine en 2013[14]. Pour le cinquantième anniversaire des relations d'amitié entre la Chine et la France, la Région Pays de la Loire organise plusieurs événements en 2014, auxquels participe l'ONPL[15]. La saison chinoise dans la région se termine en juillet 2014 par un concert donné par l'orchestre de Qingdao, et organisé par l'ONPL[16].

En septembre 2014, Pascal Rophé succède à John Axelrod[17]. Ce même mois, le chœur de l'orchestre sort de son cadre traditionnel pour interpréter l'un des chants fétiches des supporters de football nantais[18]. Pascal Rophé propose ensuite à des étudiants du Conservatoire national supérieur de musique de Paris de composer un hymne des sportifs pour le Comité régional olympique et sportif. Quatre œuvres sont présentées au jury et au public le 25 septembre 2015 à Nantes[19],[20].

À la fin de la saison 2014-2015, la formation affiche entre 150 000 et 200 000 spectateurs par an[21],[22]. L'ensemble est constitué de 97 musiciens, 76 choristes[23] et 25 techniciens[22]. Il se produit principalement à Nantes, à La Cité (centre des congrès), et à Angers, au centre de congrès[24].

Direction musicale[modifier | modifier le code]

Les chefs de l'orchestre des Pays de la Loire :

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

L'orchestre national des Pays de la Loire est géré par un syndicat mixte[27], structure de coopération intercommunale permettant à des collectivités de s'associer. Le syndicat se compose de six collectivités territoriales et de l'État[21].

En 2015, son management est assuré par le président du syndicat, Alain Gralepois[28], le directeur musical, Pascal Rophé[26], et son administrateur général[29].

La formation possède deux sièges, l'un au centre des congrès de Nantes et l'autre avenue Montaigne à Angers[30],[2], dans des locaux qu'il partage avec le conservatoire d'Angers[31].

Finances[modifier | modifier le code]

En 2013, le financement de l'Orchestre national des Pays de la Loire est assuré par :

Jusqu'en 2009, les conseils généraux de la Sarthe et de la Mayenne participent aussi à son financement, respectivement à hauteur de 1,9 % et 1,2 % du budget[21].

En 2015, son budget global est de 11 millions d'euros, financé par la région (27 %), principal financeur, l'État (18 %), les villes de Nantes (18 %) et d'Angers (9 %), et les départements de Loire-Atlantique (5 %), de Maine-et-Loire (4 %) et de Vendée (1 %)[32].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

CD Florilège reprenant des moments musicaux des saisons[33] :

  • Anton Bruckner, Symphonie no 7, Florilège 1994, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Hubert Soudant.
  • Mozart – David – Strauss, Florilège 95, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Hubert Soudant.
  • Berlioz – Mozart – Bruckner – Mahler, Florilège 96, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Hubert Soudant.
  • Kernis – Brahms, Florilège 1997, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Hubert Soudant.
  • Schubert – Ravel – Webern – Mozart, Florilège 98, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Hubert Soudant.
  • Bizet, L'Arlésienne – Berlioz, Les Nuits d'été, Florilège 1999, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Hubert Soudant.
  • Zygel – Mozart – Beethoven – Dvorak, Florilège 2000, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Hubert Soudant.
  • Berlioz – Mozart – Schumann – Cavanna – Tchaïkovsky – Beethoven, Florilège 2001, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Hubert Soudant, concert du 30e anniversaire, enregistrement à la Cité des congrès de Nantes les 18 et 19 septembre 2001.
  • Dee Dee Bridgewater – Rimski Korsakov – Brahms, Florilège 2002, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Hubert Soudant, enregistrements à la Cité des congrès de Nantes en février, mars et juin 2002.
  • Bizet – Pärt – Berlioz – Tchaïkovski, Florilège 2003, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Hubert Soudant, enregistrements à la Cité des congrès de Nantes en février, juin et septembre 2003.
  • Glinka – Beethoven – Brahms – Berlioz – Florentz, Florilège 2004, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Hubert Soudant, enregistrements à la Cité des congrès de Nantes en janvier, mars et octobre 2004.
  • Beethoven, Symphonie no 9 en ré mineur, Opus 125, Florilège 2005, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Isaac Karabtchevsky, enregistrement à la Cité des congrès de Nantes le 17 novembre 2004.
  • Tchaïkovsky, Symphonie no 5, Florilège 2006, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Isaac Karabtchevsky, enregistrements à la Cité des congrès de Nantes les 8 et 9 novembre 2005.
  • Haydn, La Création (extraits), Florilège 2007, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Isaac Karabtchevsky, enregistrements à la Cité des congrès de Nantes les 20 et 21 novembre 2006.
  • Danses polovtsiennes du Prince Igor de Borodine – Symphonie no 8 de Dvorak, Florilège 2008, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Isaac Karabtchevsky, enregistrements à la Cité des congrès de Nantes les 12 et 13 février 2008.
  • La Messe du couronnement de Mozart – Fantaisie pour piano, chœur et orchestre de Beethoven, Florilège 2009, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction d'Isaac Karabtchevsky, enregistrement à la Cité des congrès de Nantes le 10 octobre 2008.
  • Symphonie no 40, Mozart – Symphonie no 4, Mendelssohn, Florilège 2010, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction de John Axelrod, enregistrement à la Cité des congrès de Nantes en mars 2010.
  • Dvorak, Symphonie no 9 du Nouveau Monde, Florilège 2011, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction de John Axelrod, enregistrements à la Cité des congrès de Nantes les 9 et 10 novembre 2010.
  • Fauré, Réquiem en ré mineur, op. 48, Florilège 2012, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction de John Axelrod, enregistrements à la Cité des congrès de Nantes les 6 et 8 décembre 2011.
  • Mendelssohn, Symphonie no 3 Écossaise, Florilège 2013, Orchestre national des Pays de la Loire sous la direction de Sebastien Lang Lessing, enregistrements à la Cité des congrès de Nantes les 2 et 3 avril 2013.

Autres enregistrements :

  • La Tradition Symphonique, Tri Yann et l'Orchestre national des Pays de Loire (live), 1998[34].
  • La Tradition Symphonique 2, Tri Yann et l'Orchestre national des Pays de Loire (live), 2004[34].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Conseil régional des Pays de la Loire, L'ONPL a 40 ans : rencontre avec une fidèle, article du 19 septembre 2011.
  2. a, b et c Orchestre national des Pays de la Loire, Les musiciens, consulté le 23 janvier 2014.
  3. Mairie d'Angers, 1971 : naissance de l'orchestre philharmonique des Pays de la Loire, tiré du magazine Vivre à Angers d'octobre 2001.
  4. SAEML La Folle Journée (Nantes), Orchestre national des Pays de la Loire, consulté le 22 janvier 2014.
  5. a, b et c « L’Histoire », sur onpl.fr (consulté le 17 août 2017)
  6. Tri Yann, Un grand moment d'Harmonie : Tri Yann et l'Orchestre National des Pays de Loire en 2004, page du 16 février 2005.
  7. Pays Loire-Angers, « Etude d’aide à la définition d’une politique culturelle partagée sur le territoire du Pays Loire Angers et Angers Loire Métropole - Diagnostic culturel - Rapport final - Juin 2007 », sur angers.fr, document du 7 décembre 2009, p. 31.
  8. Orchestre national des Pays de la Loire, Historique, consulté le 31 décembre 2005.
  9. Orchestre national des Pays de la Loire, Historique, consulté le 6 octobre 2006.
  10. Le Figaro, Le palmarès des orchestres, article du 17 novembre 2011.
  11. France3 Pays de la Loire, Quelle famille jouera avec l'orchestre ?, publié le 27 novembre 2011.
  12. Orchestre national des Pays de la Loire, Programmation, consultée le 14 février et le 2 juillet 2011.
  13. Orchestre national des Pays de la Loire, Le chœur, consulté le 23 janvier 2014.
  14. Angers Mag (Ouest eMedia Presse), L’ONPL en Chine : l’emprise du milieu, article du 7 octobre 2013.
  15. Ouest-France, Pays de la Loire. Une saison culturelle chinoise en 2014, article du 6 janvier 2014.
  16. Ouest-France, Le concert de l'Orchestre de Qingdao à la cité des Congrès, article du 18 juillet 2014.
  17. a et b Conseil régional des Pays de la Loire, Pascal Rophé : "Pour moi, Boulez et Beethoven, c’est la même émotion !", article du 5 août 2013.
  18. 20 minutes, FC Nantes: L’Orchestre national des Pays de la Loire joue l’hymne à la Beaujoire, article du 17 septembre 2014.
  19. Ouest-France, « Musique. L’hymne des sportifs des Pays de la Loire créé par l’ONPL », sur ouest-france.fr, article du 10 septembre 2015.
  20. Comité régional olympique et sportif des Pays de la Loire (CROS), « Le CROS et l'ONPL vous permettent de choisir l'Hymne des Pays de la Loire », sur paysdelaloire.franceolympique.com, page de septembre 2015.
  21. a, b et c France Musique, « L'Orchestre national des Pays de la Loire menacé », sur francemusique.fr, article du 23 juin 2015.
  22. a et b Le Courrier de l'Ouest, « Angers - ONPL : le billet sonore d'Yves Treca-Durand », sur courrierdelouest.fr, article du 22 septembre 2015.
  23. Orchestre national des Pays de la Loire, « Le chœur », sur onpl.fr (consulté le 15 octobre 2015).
  24. Orchestre national des Pays de la Loire, « Brochures de la saison 2015/2016 », sur onpl.fr, documents du 9 juin 2015.
  25. a, b, c et d Archives municipales d'Angers, Fonds de l'Orchestre national des Pays de la Loire - Archives du syndicat mixte, document de juin 2010, p. 7 et 8.
  26. a et b Ouest-France, Pascal Rophé, nouveau chef de l'ONPL en 2014, article du 28 janvier 2013.
  27. a et b Orchestre national des Pays de la Loire, Le Syndicat Mixte, consulté le 23 janvier 2014.
  28. Le Courrier de l'Ouest, « Angers - Le Département de Maine-et-Loire va-t-il faire mourir l'ONPL ? », sur courrierdelouest.fr, article du 19 juin 2015.
  29. Ouest-France, « Polémique. Que dit exactement le rapport sur l'ONPL ? », sur ouest-france.fr, article du 8 octobre 2015.
  30. Ministère de la Culture, Orchestres en région, consulté le 23 janvier 2014.
  31. Mairie d'Angers, Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) - Les locaux, consulté le 17 septembre 2014.
  32. Ouest-France, Polémique. Que dit exactement le rapport sur l'ONPL ? (op. cit.), indiquant un budget de onze millions, dont neuf millions de financement public : État 2 millions, Région 3 millions, Nantes près de 2 millions, Angers 1 million, Loire-Atlantique 560 000 €, Maine-et-Loire 464 000 €, Vendée 120 000 €.
  33. Orchestre national des Pays de la Loire, « Discographie », sur onpl.fr (consulté le 15 octobre 2015).
  34. a et b Tri Yann, « Discographie », sur edoll.free.fr (consulté le 15 octobre 2015).