Communauté de communes du Val de l'Oise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes
du Val de l'Oise
Blason de Communauté de communes du Val de l'Oise
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Forme Communauté de communes
Siège Mézières-sur-Oise
Communes 32
Président Didier Beauvais (LR)
Date de création
Code SIREN 200040426
Démographie
Population 16 158 hab. (2016)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Superficie 327,18 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes du Val de l'Oise
Liens
Site web http://www.ccvo.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes du Val de l'Oise est une communauté de communes française, située dans le département de l'Aisne.

Créée le 1er janvier 2014, elle succède à l'ancienne communauté de communes de la Vallée de l'Oise et à l'ancienne communauté de communes du Val d'Origny.

Historique[modifier | modifier le code]

Conformément aux dispositions de la loi sur la réforme des collectivités territoriales de 2010, la CDCI décide en 2011 la fusion de la petite communauté de communes du Val d'Origny, qui ne comptait que 3 500 habitants environ, avec la communauté de communes de la Vallée de l'Oise[1].

Cette fusion, qui a pris effet le 1er janvier 2014, a formé la communauté de communes du Val de l'Oise[2].

Composition[modifier | modifier le code]

Elle est composée des 32 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Mézières-sur-Oise
(siège)
02483 Macériens 9,59 517 (2016) 54
Alaincourt 02009 Alaincourtois 5,90 546 (2016) 93
Benay 02066 Benaysiens 6,81 208 (2016) 31
Berthenicourt 02075 Berthenicourtois 3,07 202 (2016) 66
Brissay-Choigny 02123 Brissiliens 8,98 300 (2016) 33
Brissy-Hamégicourt 02124 Brissy-Hamégicourtois 12,38 654 (2016) 53
Cerizy 02149 Cerisyacois 4,00 67 (2016) 17
Châtillon-sur-Oise 02170 Châtillonnais 2,62 127 (2016) 48
Chevresis-Monceau 02184 Chevrésiens 16,85 360 (2016) 21
Essigny-le-Grand 02287 Essignaquois 13,38 1 039 (2016) 78
Gibercourt 02345 Gibercourtois 2,69 43 (2016) 16
Hinacourt 02380 Hinacourtois 3,09 26 (2016) 8
Itancourt 02387 Itancourtois 7,11 1 034 (2016) 145
La Ferté-Chevresis 02306 Fertois 23,92 558 (2016) 23
Ly-Fontaine 02446 Ly-Fontains ou Linifontains 3,47 123 (2016) 35
Mont-d'Origny 02503 Orignyquois 13,52 864 (2016) 64
Moÿ-de-l'Aisne 02532 Mouysiens ou Moyacois 6,26 968 (2016) 155
Neuvillette 02552 Neuvillettois 6,44 187 (2016) 29
Origny-Sainte-Benoite 02575 Orignaquois 23,30 1 694 (2016) 73
Parpeville 02592 Parpevillois 15,82 190 (2016) 12
Pleine-Selve 02605 Selvois 6,05 162 (2016) 27
Regny 02636 Regniaquois 11,89 201 (2016) 17
Remigny 02639 Remignois 10,07 357 (2016) 35
Renansart 02640 Renansartois 8,71 169 (2016) 19
Ribemont 02648 Ribemontois 26,91 1 971 (2016) 73
Séry-lès-Mézières 02717 Sérysiens 11,51 586 (2016) 51
Sissy 02721 Sissiaquois 10,76 475 (2016) 44
Surfontaine 02732 Surfontainois 6,38 100 (2016) 16
Thenelles 02741 Thenellois 6,99 551 (2016) 79
Urvillers 02756 Urvillois 13,69 648 (2016) 47
Vendeuil 02775 Vendeuillois 14,45 953 (2016) 66
Villers-le-Sec 02813 Villeriens 10,57 278 (2016) 26

Administration[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est situé à Mézières-sur-Oise, 1 rue d'Itancourt, dans les locaux de l'ancienne communauté de communes de la Vallée de l'Oise.

Élus[modifier | modifier le code]

La Communauté de Communes des Deux Vallées est administrée par son Conseil Communautaire.

Lors des trois mois séparant la création de la communauté de communes des élections municipales de 2014, la transition a été assurée par les délégués communautaires des anciennes communautés de communes.

Depuis le scrutin de mars 2014, il est composé de 47 conseillers communautaires élus au suffrage universel dans chaque commune membre.

Le conseil communautaire du 16 avril 2014 a réélu son président, Didier Beauvais, et décidé la création de 7 vice-présidents, quatre issus du canton de Moÿ-de-l’Aisne et trois de celui de Ribemont. Ceux-ci sont, pour le mandat 2014-2020 :

  1. Maurice Coutte, conseiller municipal d'Itancourt, chargé de l’aménagement de l’espace communautaire, du développement économique, de la politique du logement et du cadre de vie ;
  2. Michel Potelet, maire de Ribemont, conseiller général, chargé de l’action sociale d’intérêt communautaire ;
  3. Jacques Masson, maire de Benay, chargé de la gestion des déchets ;
  4. Béatrice Valentin Boutroy, maire de Renansart, chargée de la petite enfance, l’enfance et la jeunesse ;
  5. Thérèse Martin Barjavel, chargée de la culture, du tourisme et du patrimoine ;
  6. Jean-Christophe Carlier, maire de Cerizy, chargé de l’appui logistique aux communes ;
  7. Francis Delville, maire d'Origny-Sainte-Benoite, chargé du domaine environnemental (eaux pluviales, assainissement collectif et non collectif)[3],[4].

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1er janvier 2014 En cours
(au 17 avril 2014)
Didier Beauvais LR Maire de Surfontaine
Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Compétences[modifier | modifier le code]

La communauté exerce les compétences qui lui sont déléguées par les communes membres. Il s'agit de :

compétences obligatoires 
  • en matière d’aménagement de l’espace communautaire :
    • élaboration et suivi du schéma de cohérence territoriale (SCOT) ;
    • élaboration et suivi des documents de zones de développement éolien.
  • en matière de développement économique :
    • Création, aménagement, entretien et gestion de zones d’activité industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale d’intérêt communautaire,
      Ont été déclarées d’intérêt communautaire :
      • La zone d’aménagement concerté localisée sur le territoire de la commune d’Urvillers au lieu-dit "chemin de l’épinette",
      • Sur la commune d’Itancourt, les zones UI, 1AUI et 2AUI situées au nord de la commune côté droit de la RD 576 en direction d’Urvillers,
      • Sur la commune d’Urvillers, les zones AUI et 2 AUI.
    • Conseil et appui à la création et à la reprise d’entreprises,
    • Participation à des organismes d’intérêts économiques,
    • Promotion économique du territoire communautaire.
compétences optionnelles et facultatives 
  • Politique du logement et du cadre de vie :
    • opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH),
    • Actions en faveur du développement de l’habitat intégrées au suivi animation des OPAH de la communauté de communes.
  • Action sociale d’intérêt communautaire :
    • Mise en œuvre d’actions sanitaires et sociales à caractère intercommunal dans le domaine de l’aide à la personne :
      • Service d’aides à domicile,
      • Service de portage de repas,
      • Service d’accompagnement de personnes bénéficiant d’une aide à domicile employée de la communauté de communes,
      • Transport des personnes à mobilité réduite, seuls les transports qui ne font pas l’objet d’une prise en charge par d’autres prestataires (caisse primaire d’assurance maladie, conseil général...) seront aidés par la communauté de communes.
    • Pour l’ensemble des communes membres, la communauté de communes assure le transport des produits pour la banque alimentaire et pour l’épicerie sociale.
  • Protection et mise en valeur de l’environnement
    • Gestion des déchets
    • Domaine environnemental
  • Actions en faveur de la petite enfance, de l’enfance et de la jeunesse
  • Services à la population
  • Culture, tourisme et patrimoine
  • Appui logistique aux communes membres
  • Prévention de la délinquance[5].

Fiscalité et budget[modifier | modifier le code]

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2010 2015
17 58416 68516 78617 04416 50616 52816 240
De 1968 à 1999: population sans doubles comptes; pour les dates suivantes : Population municipale. Basé sur le territoire existant au .
(Source : Insee[6])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Schéma départemental Intercommunalité : les élus tranchent dans le vif : Plusieurs points délicats du futur schéma départemental intercommunal ont été réglés, hier, par les élus qui n'ont pas ménagé les propositions du préfet. », L'union l'Ardennais,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2014).
  2. « Arrêté préfectoral portant fusion de la communauté de communes de la Vallée de l'Oise et de la communauté de communes du Val d'Origny, et création de la communauté de communes du Val de l'Oise » [PDF], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 18 octobre 2014).
  3. a et b « Didier Beauvais réélu à la présidence de la Communauté de communes du val de l’Oise : La tête de l’intercommunalité ne change pas. De même, lors de la première réunion de travail, ont été désignés les vice-présidents et leurs responsabilités », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2014).
  4. « Procès-verbal du Conseil communautaire du 16 avril 2014 » [PDF], CC Val de l'Oise (consulté le 18 octobre 2014).
  5. Emmanuel Colpart, « Les compétences exercées », Présentation de la collectivité, CC Val de l'Oise, (consulté le 18 octobre 2014).
  6. Séries historiques sur la population et le logement en 2015 - CC du Val de l'Oise (200040426), sur le site de l'Insee (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]