Communauté d'agglomération du Pays de Laon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CCL.

Communauté d’agglomération
du Pays de Laon
Blason de Communauté d’agglomération du Pays de Laon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Forme Communauté d'agglomération
Siège Aulnois-sous-Laon
Communes 38
Président Éric Delhaye (UDI)
Date de création
Code SIREN 200043495
Démographie
Population 43 259 hab. (2016)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Superficie 315,43 km2
Localisation
Localisation de Communauté d’agglomérationdu Pays de Laon
Localisation dans l'Aisne.
Liens
Site web http://www.ca-paysdelaon.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté d'agglomération du Pays de Laon (anciennement communauté de communes du Laonnois ou CCL) est une structure intercommunale française, située dans le département de l'Aisne et la région Hauts-de-France.

Bien que centrée sur la ville-préfecture de Laon, son siège est situé sur la commune d'Aulnois-sous-Laon, situé en périphérie nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté de communes du Laonnois, créée le 31 décembre 1992 s'est transformée en communauté d'agglomération le 1er janvier 2014[1],[2],[3].

La commune nouvelle de Cessières-Suzy est intégrée le à la communauté d'agglomération par arrêté préfectoral du , car Cessières est membre de la communauté d'agglomération, mais Suzy fait partie de la communauté de communes Picardie des Châteaux[4]. Les deux communes fondatrices de la commune nouvelle ont opté pour intégrer la communauté d'agglomération. Cette dernière voit sa superficie s'agrandir, mais le nombre de communes membres reste inchangé.

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité regroupe les 38 communes qui étaient regroupées dans les cantons de Laon-Nord et Laon-Sud[5]

Composition[modifier | modifier le code]

En 2019, l'intercommunalité est composée des communes 38 suivantes[3]:

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Aulnois-sous-Laon
(siège)
02037 Aulnoisiens 10,01 1 440 (2016) 144
Arrancy 02024 Arrancyens 5,57 53 (2016) 9,5
Athies-sous-Laon 02028 Athissiens 15,44 2 600 (2016) 168
Besny-et-Loizy 02080 Besnyacois 9,76 359 (2016) 37
Bièvres 02088 Biévrois 2,64 84 (2016) 32
Bruyères-et-Montbérault 02128 Bruyérois 11,61 1 534 (2016) 132
Bucy-lès-Cerny 02132 Bucyois 8,74 210 (2016) 24
Cerny-en-Laonnois 02150 Cerniacois 7,22 65 (2016) 9
Cerny-lès-Bucy 02151 Cerniacois 3,19 114 (2016) 36
Cessières-Suzy 02153 20,21 764 (2016) 38
Chambry 02157 Chambrysiens 8,89 840 (2016) 94
Chamouille 02158 Chamouillois 3,34 289 (2016) 87
Chérêt 02177 Chérêtois 3,71 144 (2016) 39
Chivy-lès-Étouvelles 02191 Chiviacussiens 3,54 512 (2016) 145
Clacy-et-Thierret 02196 Clacyacois / Clacythierretois 4,21 317 (2016) 75
Colligis-Crandelain 02205 Colligiens 6,53 241 (2016) 37
Crépy 02238 Crépynois 27,7 1 869 (2016) 67
Eppes 02282 Eppois 7,71 416 (2016) 54
Étouvelles 02294 Étouvellois 2,38 213 (2016) 89
Festieux 02309 Festéoliens 6,67 677 (2016) 101
Laniscourt 02407 Laniscourtois 3 177 (2016) 59
Laon 02408 Laonnois 42 25 193 (2016) 600
Laval-en-Laonnois 02413 Lavalois 4,51 250 (2016) 55
Lierval 02429 Liervalois 3,77 115 (2016) 31
Martigny-Courpierre 02471 Martignyacois 4,46 119 (2016) 27
Molinchart 02489 Molinchartois 4,47 331 (2016) 74
Mons-en-Laonnois 02497 Montois 4,1 1 173 (2016) 286
Montchâlons 02501 Montchâlonais 6,76 76 (2016) 11
Monthenault 02508 Monthenaultois 2,94 154 (2016) 52
Nouvion-le-Vineux 02561 Nouvionnais 3,53 164 (2016) 46
Orgeval 02573 Orgevalais 2,41 66 (2016) 27
Parfondru 02587 Paillefoins 9,08 355 (2016) 39
Presles-et-Thierny 02621 Preslois 8,33 385 (2016) 46
Samoussy 02697 Samoussyens 25,04 388 (2016) 15
Vaucelles-et-Beffecourt 02765 Vaucellois 4,03 261 (2016) 65
Veslud 02791 Vesludois 4,13 234 (2016) 57
Vivaise 02821 Vivaisois 9,02 709 (2016) 79
Vorges 02824 Vorgiens 4,78 368 (2016) 77

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2010 2015
38 49140 61840 83941 80342 07943 20043 137
De 1968 à 1999: population sans doubles comptes; pour les dates suivantes : Population municipale. Basé sur le territoire existant au .
(Source : Insee[6])
Histogramme de l'évolution démographique

Organisation[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération a son siège à Aulnois-sous-Laon, 60 rue de Chambry[3].

Élus[modifier | modifier le code]

La communauté est administrée par un conseil communautaire de conseillers municipaux de chacune des communes membres répartis sensiblement en proportion de leur population, soit, pour la mandature 20146-2020[7] :
- Laon : 18 conseillers communautaires ;
- Athies-sous-Laon : 2 conseillers communautaires ;
- Pour les autres communes : 1 conseiller communautaire et son suppléant.

Le conseil communautaire du 17 avril 2014 a réélu son président, Antoine Lefèvre, sénateur-maire de Laon, ainsi que ses vice-présidents, qui sont :

  1. Yves Brun, élu de Athies-sous-Laon, vice-président chargé du développement solidaire
  2. Éric Delhaye, élu de Laon, vice-président chargé de l’environnement
  3. Franck Demazure, élu de Besny-et-Loizy, vice-président chargé du complexe piscine patinoire
  4. Gérard Dorel, élu de Bruyères-et-Montbérault , vice-président chargé du tourisme et du musée
  5. Fabrice Feron, élu de Crépy, vice-président chargé des travaux et de l’accessibilité
  6. Robert Guyot, élu de Mons-en-Laonnois, vice-président chargé du développement local
  7. Olivier Josseaux, élu de Chambry, vice-président chargé du développement économique, de l’habitat et de l’aire d’accueil des gens du voyage
  8. Maxime Keller, vice-président chargé des transports urbains
  9. Yvan Lemoine, élu d'Étouvelles, vice-président chargé du conservatoire de musique et de danse
  10. Sylvie Letot, élue de Laon, vice-présidente chargée de l’aménagement du territoire
  11. Roland Soyeux, élu de Samoussy, vice-président chargé des finances[8]

En octobre 2017, le sénateur Antoine Lefèvre, contraint par la législation limitant le cumul des mandats, démissionne de ses mandats exécutifs locaux : ville de Laon et communauté d'agglomération.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Les présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 septembre 2017[9],[10] Antoine Lefèvre UMPLR Sénateur de l'Aisne (2008 → )
Maire de Laon (2001 → 2017)
octobre 2017[11] En cours
(au 21 octobre 2017)
Éric Delhaye UDI Directeur général des services techniques de l'agglo du Soissonnais
Maire de Laon (2017 → )
Président de Valor'Aisne ( ? → )

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce les compétences qui lui ont été transférées par les communes membres, dans les conditions fixées par le code général des collectivités territoriales.

On peut signaler entre autres :

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

La Communauté de communes est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Afin de financer l'exercice de ses compétences, l'intercommunalité perçoit, comme toutes lkes communautés d'agglomération, la fiscalité professionnelle unique[3] (FPU) – qui a succédé à la taxe professionnelle unique (TPU) – et assure une péréquation de ressources entre les communes résidentielles et celles dotées de zones d'activité.

Logotype[modifier | modifier le code]

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La communauté de communes en agglomération le 1er janvier : LAON (02). Dès le 1er janvier, la communauté de communes du Laonnois se transformera en communauté d’agglomération du Pays de Laon, avec quelques changements à la clé. », L'Union,‎ (lire en ligne).
  2. [PDF] Arrêté préfectoral du 19 décembre 2013 portant sur la transformation de la communauté de communauté du Laonnois en communauté d'agglomération du Pays laonnois
  3. a b c et d « CA du Pays de Laon (N° SIREN : 200043495) », Fiche BANATIC, Ministère de l'intérieur, (consulté le 22 octobre 2017).
  4. « Arrêté no  DCL/BLI/2018/51 en date du 11 décembre 2018 portant création de la commune nouvelle de Cessières-Suzy », Recueil des actes administratifs de l'Aisne,‎ , p. 2294-2297 (lire en ligne [PDF])
  5. « Le Territoire Laonnois », sur http://www.ca-paysdelaon.fr (consulté le 22 octobre 2017).
  6. Séries historiques sur la population et le logement en 2015 - CA du Pays de Laon (200071785), sur le site de l'Insee (consulté le ).
  7. [PDF] Arrêté préfectoral du 19 décembre 2013 portant composition du conseil communautaire de la communauté de communes du Laonnois
  8. « La Communauté d'Agglomération », Qui sommes-nous ?, sur http://www.ca-paysdelaon.fr (consulté le 22 octobre 2017).
  9. « Laon: le sénateur Antoine Lefèvre abandonne le fauteuil de maire », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2017).
  10. « Antoine Lefèvre lâche ses mandats locaux à Laon », L'Union,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2017) « Élu à Laon depuis 1995 et maire depuis 2001, Antoine Lefèvre révèle qu'il aura ainsi assisté à 177 conseils municipaux, dont 127 comme maire ».
  11. Yves Klein, « Élection à l’agglo de Laon : une simple formalité… : Élu à la présidence de l’Agglomération, Éric Delhaye a reconduit les vice-présidents du mandat Lefèvre. À noter deux ajouts et de (petits) signes d’irritation. », L'Union,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2017).