Communauté d'agglomération du Saint-Quentinois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Agglomération du Saint-Quentinois
Blason de Agglomération du Saint-Quentinois
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Forme Communauté d'agglomération
Siège Saint-Quentin
Communes 39
Président Xavier Bertrand (SE)
Date de création
Code SIREN 200071892
Démographie
Population 81 489 hab. (2016)
Densité 278 hab./km2
Géographie
Superficie 293,26 km2
Localisation
Localisation de Agglomération du Saint-Quentinois
Localisation dans l'Aisne
Liens
Site web http://www.agglo-saintquentinois.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

L'Agglomération du Saint-Quentinois est une structure intercommunale française, située dans le département de l'Aisne en région Hauts-de-France.

Historique[modifier | modifier le code]

Par l'arrêté préfectoral n°2016-1077 du , l'Agglomération du Saint-Quentinois est créée le par la fusion de la communauté de communes du canton de Saint-Simon et de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin[1].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

L'Agglomération est composée des communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Saint-Quentin
(siège)
02691 Saint-Quentinois 22,56 54 443 (2016) 2 413
Annois 02019 Alnetuns 5,9 365 (2016) 62
Artemps 02025 Artempois 6,31 369 (2016) 58
Aubigny-aux-Kaisnes 02032 Aubinois 3,72 249 (2016) 67
Bray-Saint-Christophe 02117 Brayois 2,88 68 (2016) 24
Castres 02142 Castrais 5,71 244 (2016) 43
Clastres 02199 Clastrois 8,24 652 (2016) 79
Contescourt 02214 Contescourtois 3,42 61 (2016) 18
Cugny 02246 Caviniens 9,4 601 (2016) 64
Dallon 02257 Dallonois 5,81 436 (2016) 75
Dury 02273 Duryens 7,74 222 (2016) 29
Essigny-le-Petit 02288 Essignyacois 4,53 349 (2016) 77
Fayet 02303 Fayetois 5,86 664 (2016) 113
Fieulaine 02310 Fieulainois 7,74 263 (2016) 34
Flavy-le-Martel 02315 Flaviens 12,83 1 684 (2016) 131
Fonsomme 02319 Fonsommois 9,6 477 (2016) 50
Fontaine-lès-Clercs 02320 Fontainois ou Clerfontains 5,33 259 (2016) 49
Fontaine-Notre-Dame 02322 Fontenois 11,9 391 (2016) 33
Gauchy 02340 Gasiaquois 6,24 5 300 (2016) 849
Grugies 02359 Grugeois 5,08 1 337 (2016) 263
Happencourt 02367 Happencourtois 5,18 135 (2016) 26
Harly 02371 Harlysiens 3,76 1 630 (2016) 434
Homblières 02383 Hombliérois 14,29 1 470 (2016) 103
Jussy 02397 Jussiens 13,37 1 246 (2016) 93
Lesdins 02420 Lesdinois 10,63 832 (2016) 78
Marcy 02459 Marcillansois 7,3 178 (2016) 24
Mesnil-Saint-Laurent 02481 Mesnillois 5,45 464 (2016) 85
Montescourt-Lizerolles 02504 Montescourtois 6,29 1 664 (2016) 265
Morcourt 02525 Morcourtois 6,07 574 (2016) 95
Neuville-Saint-Amand 02549 Neuvillois 8,26 843 (2016) 102
Ollezy 02570 Olleziens 5,31 187 (2016) 35
Omissy 02571 Ulmissiens 7,09 704 (2016) 99
Remaucourt 02637 Remaucourtois 6,35 302 (2016) 48
Rouvroy 02659 Rouvroysiens 5,05 513 (2016) 102
Saint-Simon 02694 Saint-Simonais 6,34 633 (2016) 100
Seraucourt-le-Grand 02710 Seraucourtois 10,56 774 (2016) 73
Sommette-Eaucourt 02726 Sommetois ou Éaucourtois 6,28 191 (2016) 30
Tugny-et-Pont 02752 Tugnypontois 5,89 276 (2016) 47
Villers-Saint-Christophe 02815 Villerois 8,99 439 (2016) 49

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de l'Agglomération du Saint-Quentinois est situé à Saint-Quentin dans un bâtiment au 58, boulevard Victor Hugo.

Les élus[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est administrée par un conseil communautaire composé de 76 membres représentant chacune des communes membres, et élus pour une durée de six ans[2].

Ils sont répartis en 2017 comme suit, sensiblement en fonction de la population de chaque commune[3] :
- 36 élus pour Saint-Quentin ;
- 3 élus pour Gauchy ;
- 1 élu par commune pour les 27 autres communes.

Présidence[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire du 16 janvier 2017 a élu son président, Xavier Bertrand , conseiller municipal de Saint-Quentin et président du conseil régional des Hauts-de-France, et désigné ses 15 vice-présidents qui sont[4] :

  1. Roland Renard, ancien député et maire de Montescourt-Lizerolles, 1er vice-président chargé de l’aménagement du territoire et des politiques contractuelles
  2. Frédérique Macarez, maire de Saint-Quentin, 2e vice-présidente chargé de la robonumérique, des nouvelles technologies et de l’enseignement supérieur
  3. Guy Dambre, maire de Fayet, 3e vice-président chargé de l’administration générale
  4. Jean-Marc Weber, maire de Gauchy, 4e vice-président chargé de la promotion du territoire et de l’animation du conseil de développement
  5. Denise Lefebvre, conseillère municipale de Saint-Quentin, 5e vice-présidente chargée du patrimoine naturel et du cadre de vie
  6. Jérôme Leclercq, maire de Fieulaine, 6e vice-président chargé du cycle de l’eau, des réseaux et du Développement rural et agricole
  7. Alain Van Hyfte, maire d'Ollezy, 7e vice-président chargé de l’environnement
  8. Colette Blériot, conseillère départementale et conseillère municipale de Saint-Quentin, 8e vice-présidente chargée de la coordination des travaux et la gestion et l’entretien des bâtiments communaux
  9. Jean-Michel Bertonnet, 1er adjoint au maire de Gauchy, 9e vice-président chargé de la coordination des travaux et la gestion et l’entretien des bâtiments communaux
  10. Christian Moiret, maire de Mesnil-Saint-Laurent, 10e vice-président chargé des relations avec les entreprises
  11. Agnès Potel, conseillère municipale de Saint-Quentin, 11e vice-présidente chargée du développement durable et de la troisième révolution industrielle
  12. Freddy Grzeziczak, conseiller départemental et maire-adjoint de Saint-Quentin, 12e vice-président chargé de la politique de l’habitat. Il est le vice-président ayant obtenu le moins de suffrage.
  13. Paul Gironde, conseiller municipal de Saint-Quentin, 13e vice-président chargé de l’emploi et de l’insertion
  14. Gilles Gillet, conseiller municipal de Saint-Quentin, 14e vice-président chargé des transports et de la mobilité
  15. Michel Bono, maire de Cugny, 15e vice-président chargé de l’aménagement et de la clef des champs.

Ils forment ensemble l'exécutif de l'intercommunalité pour le mandat 2017-2020.

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
16 janvier 2016 En cours Xavier Bertrand[4] LR puis SE Conseiller municipal de Saint-Quentin (1995 → )
Conseiller régional des Hauts-de-France (2015 → )
Président du conseil régional des Hauts-de-France (2015 → )

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce des compétences qui lui sont déléguées par les communes membres. Il s'agit de[1] :

  • Au titre des compétences obligatoires
    • Le développement économique
    • L'aménagement de l’espace communautaire
    • L'équilibre social de l’habitat
    • La politique de la ville
    • L'accueil des gens du voyage
    • La collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés
  • Au titre des compétences optionnelles :
    • L'assainissement
    • L'eau
    • La protection et mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie
  • Au titre des compétences facultatives :
    • Les équipements funéraires
    • Les équipements de loisirs
    • Les réseaux de télécommunications
    • L'environnement
    • La voirie d’intérêt communautaire
    • L'élaboration des plans de mise en accessibilité de la voirie aux personnes handicapées et des aménagements des espaces publics – PAVE
    • Les réseaux et services locaux de communications électroniques

Pour faire fonctionner l'Agglomération du Saint-Quentinois et mener à bien l’ensemble de ses missions, ce sont plus de 600 agents qui travaillent au service du territoire et de plus de 85 000 habitants.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2010 2015
86 48091 40089 12187 56985 38983 00882 743
De 1968 à 1999: population sans doubles comptes; pour les dates suivantes : Population municipale. Basé sur le territoire existant au .
(Source : Insee[5])
Histogramme de l'évolution démographique

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]